Ani

X. La souffrance révèle notre richesse cachée

1 message dans ce sujet

LA SOUFFRANCE REVELE NOTRE RICHESSE CACHEE

Le Maître avait prononcé la conférence. Nous fîmes les exercices et retournèrent dans la salle. Après quelques chants, une conversation s’engagea au cours de laquelle le Maître expliqua:

Un vieil homme qui se mourait, donna à son fils un bâton et lui dit: „Mon fils, ton bonheur est dans ce bâton.”. Le fils prit le bâton et l’emporta toujours avec lui et attendit qu’il lui apporte le bonheur, mais cela n’arrivait pas. Un jour, alors qu’il se promenait avec son bâton un taureau l’attaqua. Pendant le combat, pour se protéger, il commença à le frapper avec son bâton. Celui-ci se brisa en deux morceaux et un trésor apparut. Alors il se dit: „Oh, pourquoi ce taureau n’est-il pas venu plus tôt?” Ce taureau, une grande épreuve, se précipite sur vous aussi pour vous révéler un grand trésor enfoui en vous. Chaque souffrance est destinée à révéler la richesse que vous portez en vous. Certaines personnes ne se révèlent que par les secousses. Les mauvaises conditions de vie des Anglais – le brouillard, l’insularité etc les a rendus habiles et entreprenants. Chaque souffrance est une caisse fermée que vous transportez sur votre dos. Arrêtez de la porter, ouvrez-la et prenez-y ce dont vous avez besoin. La souffrance est la banque divine où Dieu a déposé des trésors coûteux que vous devez ouvrir et utiliser.

La vie est une énorme épreuve. Beaucoup de disciples veulent entrer dans l’Ecole divine et apprendre ses secrets sans souffrances. Ils doivent savoir que les grandes révélations sont accompagnées par des épreuves et des souffrances qu’ils n’ont même jamais imaginées. Jésus, quand il vint sur terre pour accomplir la volonté de Dieu, traversa les plus grandes épreuves. Rien n’est plus difficile que de prêcher à quelqu’un qui ne pense qu’à lui-même.

Une sœur: „J’aimerais vivre l’expérience de Daniel”

Vous voulez vivre l’expérience de Daniel, mais savez-vous par quelles souffrances il passa pour recevoir les secrets qui lui furent révélés? Il était entouré par une assemblée de sages qui étaient tous contre lui. Daniel dût affronter de grandes oppositions et personne ne l’aida. Il était à un cheveu de la mort et il n’y eut personne pour le secourir. Il était au plus proche des dangers, et au moment où il n’avait plus d’issue, Dieu lui révéla les secrets. Il lui parla et Daniel Le vit. Ici, à Izgrev, personne n’a traversé de telles souffrances. Certaines personnes qui ont une vie aisée, pensent qu’elles vont recevoir des secrets. C’est impossible, et il n’y a pas d’exceptions. L’apôtre Paul, lui-même traversa de nombreuses souffrances. Tous les prophètes furent soumis à de grandes épreuves, et c’est seulement ensuite que Dieu, en silence, commença à leur parler.

La sœur: „Maître, vos paroles commencent à me faire aimer les épreuves. Quand elles se présenteront, je saurai comment les traiter.”

Thomas Carlyle accablé par le découragement décida d’en finir avec la vie. Il trouvait son existence inutile, mais trois jours après seulement, une lumière l’illumina, et il écrivit sa meilleure composition.

Un de nos frères, musicien, avait un chagrin d’amour immense parce que sa bien-aimée l’avait sommé de choisir entre son Maître et elle. Il l’aimait et elle l’aimait aussi, et il souffrait beaucoup. Je lui dis: „Vous êtes à une étape intéressante de votre existence à cause de ce chagrin. Ce que vous éprouvez maintenant correspond pour vous, à une grande évolution intérieure. Avec une telle douleur vous allez être capable de créer des œuvres d’une haute inspiration.” Des grandes personnalités ont traversé de grandes épreuves pour entrer dans le Royaume de Dieu. Les petites souffrances entravent l’homme. Par exemple ne faites pas attention aux paroles des autres. De même que Dieu corrige le monde, les souffrances servent aujourd’hui à se corriger. Pour certains elles servent à se corriger, pour d’autres elles sont des examens pour mesurer leurs connaissances.

Je vous donnerai une devise: d’abord prenez le pouce gauche avec les doigts de votre main droite, bougez-les de bas en haut tout en disant: „Seigneur, que le divin, déposé en moi depuis la création du monde grandisse. » Vous devez répéter cette devise trois fois. Vous verrez le grand résultat que vous obtiendrez en la répétant chaque matin.

Ensuite le Maître nous demanda de chanter. Nous entonnâmes „Venir- Bénir.”

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant