mayakitanova

Lois

1 message dans ce sujet

LOIS

Dans le monde, il existe des lois que le disciple de la Science Divine doit connaitre et auxquelles il doit se conformer.

L’amour est la voie permettant d’atteindre le Grand But poursuivi par les études. Cependant, dans le monde entier, tout comme dans la Création tout entière, il y a des lois que le sage doit connaitre, car ces lois sont les piliers sur lesquels sont fondées les causes et l’harmonie du monde.

Parmi les nombreuses lois que le Maitre a mentionnées, nous en citons ici certaines comme exemples non limitatifs.

Nous avons pris la liberté de donner quelques explications à chacune de ces lois. Elles permettront une plus correcte compréhension, étant donné que ces commentaires aussi sont tirés de pensées prises dans Sa Parole.

 

*

**

 

Loi : Nul ne doit et ne peut juger des erreurs des gens tant qu'il ne connait pas la vérité.

Explication : Qu’est-ce que cela ? Quelle est la vérité ? Qu’est-ce que la vérité ? La plupart du temps, les gens ne peuvent pas faire la différence entre la vérité et un fait. Prouver l’authenticité d’un fait est une chose, et dire la vérité est tout à fait autre chose. Nos observations sur la vie qui s’écoule auprès de nous sont superficielles. Le plus souvent, il s’agit de phénomènes dont nous ne connaissons pas les causes. Derrière les phénomènes se cachent les causes qui, du point de vue spirituel, sont même plus réelles que les phénomènes eux-mêmes. S’il n’en était pas ainsi, les causes n’auraient pas provoqué les phénomènes.

La notion de « vérité » est d’une catégorie spirituelle beaucoup plus profonde. À cette question « Qu’est-ce que la vérité ? » que Ponce

Pilate a posée à Jesus, Jesus n’a pas répondu. II savait que la conscience du Romain ne pouvait pas le comprendre, étant donné que Pilate ne connaissait que les lois de son État. II n’avait pas été libéré par elles, tandis que le Christ avait dit auparavant: « La vérité vous rendra libres. »

Si nous analysons cette expression, nous arriverons, sinon jusqu’à son essence, du moins jusqu’au parvis de cette question de la vérité. Libre est celui qui peut lui-même libérer les autres par sa sagesse. Si l’un d’entre vous dit à quelqu’un un fait qui est authentique, cela ne libère pas la conscience de l’homme d’une série d’erreurs et d’illusions ; ce fait n’est pas encore la vérité. Nous n’avons dit la vérité que quand nos paroles ont apporté la lumière dans la conscience de celui à qui nous nous adressons et il est déjà entièrement libérée de toutes les contradictions et de toutes les ténèbres.

Seul connait la vérité celui qui a suivi un phénomène dans les mondes causal, mental, astral et physique, et pour qui est déjà clair pourquoi cela est arrivé de cette façon. Si nous prononçons des paroles qui aident l’homme à oublier tous ses soucis, doutes et haines, si nous le libérons des doutes qui l’empoisonnent, s’il commence une nouvelle vie dans la lumière et s’il reconnait le Sublime Principe Créateur, alors nous avons dit la vérité. Si nous montrons seulement les erreurs d’autrui sans être en état de lui apprendre comment corriger ces erreurs, nous ne lui disons pas la vérité.

Le Maitre a formulé cette première loi ainsi afin que nous fassions attention quand nous prononçons un jugement à l’égard de notre prochain, étant donné que nous ne sommes pas toujours en état de percevoir les causes d’un acte donné.

 

Loi : Un acte erroné à I’égard de nous-même est une faute, mais un acte erroné à I’égard du Tout est un crime.

Explication : Comme on le sait, l’homme possède non seulement une vie personnelle, mais aussi une vie sociale. Si, par un acte, un homme apporte la disharmonie dans sa vie personnelle, nous appelons cet acte une faute ; mais chaque action qui apporte la disharmonie dans le Tout, nous l’appelons crime.

 

Loi : Celui qui est peureux n’a pas d‘amour.

Explication : Chaque courage dans la vie d’un homme provient d’un Amour. Seul celui qui aime est protégé et il sait que chaque chose faite pour l’Amour et chaque sacrifice consenti pour lui sont agréables au Ciel.

 

Loi : Est réel ce qui jamais ne change et jamais ne s’efface.

Explication : Dans le monde des ombres, nous parlons de réalités. Nous ne savons pas jusqu’à quel point nous sommes loin de la réalité si nous n’avons pas encore appris la différentiation. Nous tenons entre nos mains des objets qui ont une valeur passagère, et nous les appelons des réalités ; tandis que la véritable réalité, qui est en nous, nous la nions.

Nos âmes sont assoiffées d’éternité, et nous cherchons celle-ci parmi les manifestations mortelles de la matière qui n’a qu’une courte existence.

“Soyons réalistes”, disent les philosophes contemporains, sans prendre en considération que le réel est ce qui ne change jamais.

 

Loi : Si une chose est niée, c’est qu’elle existe.

Explication : On ne peut pas nier le néant. II ne supporte pas la négation, du moment qu’il n’existe pas. On peut nier seulement ce qui existe. La négation montre seulement notre impuissance à pénétrer dans le monde de ce que nous nions.

Loi : Chacun porte les conséquences de sa liberté.

Explication : Le Principe Raisonnable a donné la liberté à l’homme. II peut choisir sa voie dans le labyrinthe de la vie. Personne n’empêche non seulement qui que ce soit de penser de quelque manière que ce soit, mais non plus de faire ce qu’il s’est proposé de faire. Mais étant donné que le monde est fondé et se développe d’après les lois du Créateur, l’homme qui choisit librement sa voie n’est pas libéré de la loi qu’il observe ou bien qu’il transgresse. L’observation de la loi porte des conséquences favorables, mais sa transgression ou sa négligence apportent des résultats contraires.

Loi : Le matérialisme n’apportera rien au monde.

Quand une civilisation perd son idéalisme et devient entièrement matérialiste, elle est condamnée à mort.

Quand une religion perd son idéalisme et devient matérialiste, elle est condamnée à mort.

Quand une science perd son idéalisme et devient matérialiste, elle est condamnée a mort.

Explication : Le matérialisme, qui est créé comme une antithèse de la véritable science de la vie, de l’homme et de l’univers, et qui facilite la compréhension de la vie pour ceux qui sont spirituellement ignorants, est en même temps une barrière qui doit être franchie par l’esprit créateur progressant dans la nouvelle époque. Cette barrière est placée pour s’exercer, mais la barrière n’a jamais été un but.

Loi : Chaque forme de la science et de l’art est utile, car elle permet d’exprimer un contenu, et par l’entremise du contenu doit être exprimé le sens de la vie même.

Explication : L’art abstrait ne peut avoir qu’une influence partielle sur l’art par l’apport d’une certaine psychologie et d’une petite énigme posée. L’art abstrait total, qui a entièrement écarté la forme, est déjà hors de l’art.

Loi : Dans les actions de l’homme, il ne doit pas y avoir de préméditation et de motifs ayant comme but d’acquérir, par ces actes, quelque chose de matériel.

Explication : Le plus souvent, les gens donnent parce qu’ils savent qu’ils vont recevoir. Une telle action est une équité élémentaire et banale. L’Amour néglige cette équité et donne non seulement davantage qu’il recevra, mais il donne aussi sans tenir compte de ce qu’il peut recevoir ou ne pas recevoir.

C’est la loi de l’abondance, appelée opulence.

Loi : Il n’est pas permis à l’homme d'ôter la vie à qui ou à quoi que ce soit. Rien ne rachète la vie.

Explication : La plus grande chose, à laquelle personne jamais ne pourra trouver de valeur équivalente, est la vie. Chaque vie provient de Dieu et c’est pourquoi, jusqu’à présent, personne n’a réussi à reproduire l’oeuvre sublime du Créateur : créer la vie. Non seulement il n’est pas dans les forces du mortel de le faire, mais il ne lui est pas permis non plus de connaitre le secret qui sépare la nature inanimée de la vivante.

Voilà pourquoi il n’est pas permis à l’homme d’ôter quelque vie que ce soit. Même quand nous faisons mourir les végétaux dont nous nous nourrissons, parce que c’est inévitable, de nouveau nous devons nous acquitter de ce don en transformant l’énergie obtenue du monde végétal en oeuvres honorables.

Ce qui est permis aux animaux, qui ne possèdent pas encore une conscience individuelle, n’est pas permis à l’homme. Les animaux peuvent se manger les uns les autres, mais pour l’homme, tuer est le plus terrible des crimes. En prenant tout cela en ligne de compte, on peut s’imaginer comment les êtres supérieurs doivent considérer la vie sur notre planète...

Certaines personnes disent que même s’ils tuaient quelqu’un, ils rachèteraient leur acte par une autre action “noble”. Non. La loi est catégorique : rien ne rachète la vie.

Loi : Si on paie sa grande dette, on paiera aussi ses petites dettes.

Explication : Du moment que pour l’homme sont claires les grandes questions liées à Dieu, à l’évolution, à la destinée et à l’immortalité de l’âme, toutes les autres questions plus petites qui surgissent de l’incompréhension des grandes questions se résolvent d’elles-mêmes.

Loi : L’homme ne peut pas apprendre tant qu’il n’aime pas quelque chose ou quelqu’un.

Explication : Dans ce monde, on ne peut rien faire de bon et d’utile si l’on n’a pas d’impulsion et d’inspiration. Le plus souvent les grandes oeuvres ont fait leur apparition dans le monde comme résultat d’un grand amour.

Loi : II n’est pas permis à l’homme de torturer son corps.

Explication : Le yoga a donné un ensemble de connaissances éprouvées, fondées sur la sagesse, la volonté et la vie ascétique. Cependant, il y a de nombreuses variantes dans cet enseignement oriental préaryen, et parmi ces variantes certaines ont dévié de la tâche fondamentale de cet enseignement. Certes, le corps est un instrument de l’esprit, mais il ne faut pas que cet instrument soit, en plus d’être entièrement soumis au pouvoir de la volonté, accoutumé aussi à supporter les douleurs physiques les plus contraignantes.

Certaines époques ont privilégié les privations et les souffrances appliquées au corps à des fins spirituelles. Et l’Occident n’y a pas échappé.

Nous ne partageons pas ces méthodes d’évolution spirituelle. Étant donné que la science spirituelle occidentale suit la voie de la Parole du Christ, ses partisans considèrent comme erronés tous les comportements barbares à l’égard du corps qui nous a été donné par la Nature comme un merveilleux et parfait instrument. Dans la structure et les fonctions du corps est déposée la sublime et très grande sagesse, non encore découverte, de la Nature Vivante. II y a des cas où certaines Écoles occidentales recommandent, pour un certain temps, le jeune ; mais ce n’est qu’en tant que méthode naturelle pour rétablir la santé.

Loi : II n’existe pas de forces qui puissent empêcher I’homme de faire une bonne action.

Explication : Certaines personnes qui suivent la voie spirituelle se plaignent souvent que dans leur pays il n’y a pas de liberté. II est vrai que le manque de liberté pour le travail spirituel, dans le sens large du mot, oppresse l’homme ; mais, pour ce qui est le plus important — le travail intérieur du disciple — il y a toujours et dans toutes les situations, de la liberté. Chacun, et dans toutes les situations, peut prier. Il n’est interdit à personne de dire à son ami une parole chaleureuse et encourageante ; il n’est interdit à personne d’aimer son prochain.

Loi : Dans les richesses gagnées rapidement agissent les forces du Mal; tandis que dans les richesses gagnées à l’aide d’un travail honnête agissent les forces du Bien.

Explication : Le rapide enrichissement ressemble aux jeux de hasard. Ce qui vient à nous en tant que résultat d’un expédient ou d’une combinaison rusée, grâce auxquels nous devançons nos rivaux dans les jeux du commerce ou de la Bourse, n’apporte pas les bénédictions du travail fait honnêtement.

Le temps prouve cela rapidement.

Loi : Plus nous limitons quelqu’un, et plus nous nous limitons nous-mêmes.

Explication : Un homme libre ne peut pas priver les autres de la liberté. La liberté que vous donnez à votre prochain correspond à celle que vous recevrez.

Loi : Ne remettez pas à plus tard I'achèvement du travail terminé, car ainsi vous freinez le développement de votre esprit.

Explication : II existe un certain ordre dans les processus de la pensée. Certaines choses ne peuvent pas devancer celles qui sont devant elles. Si l’on a décidé de faire une chose et que l’on remet cela à plus tard, les processus de la pensée qui suivent s’ajournent aussi. Dans l’admission des idées nouvelles, il existe également un certain ordre.

Loi : Seul celui qui est reconnaissant se prête à l'évolution.

Explication : La reconnaissance est une qualité d’une grande valeur. Celui qui est reconnaissant provoque la générosité et la bienveillance de tous. Celui qui est reconnaissant a ouvert son âme comme une fleur qui accueille l’amour du soleil. Chacun vient en aide à celui qui est reconnaissant. Celui qui est reconnaissant apprend mieux et grandit plus rapidement. Cultivons la gratitude.

Loi : Chaque bonne oeuvre exige un petit sacrifice.

Explication : Nous n’avons pas d’autre mesure avec laquelle mesurer la bonté des gens à part la grandeur du sacrifice qu’ils font quand ils veulent nous faire un bien. Si vous pensez que vous pouvez faire du bien à quelqu’un sans sacrifier quelque chose de vous-même, vous n’êtes pas sur la bonne voie.

Loi : Si nous exterminons nos ennemis ici, sur le plan physique, ils pénètrent en nous.

Explication : Le manque de culture spirituelle est la cause des nombreux maux et malheurs qui accompagnent la vie de l’homme. Si nous savions à quel point sont fatales les conséquences de certaines de nos actions, nous observerions à chaque pas la loi ci-dessus.

Pour celui qui a réussi à exterminer ses ennemis par la violence dans ce monde, ils deviennent invisibles et se vengent encore plus cruellement, car ils sont déjà en lui-même.

Observez plus attentivement la vie, et vous vous convaincrez que cela est vrai.

Loi : II est interdit au disciple d’accepter l'esclavage.

Explication : Le disciple qui suit la voie spirituelle peut vivre dans

des conditions défavorables et limitées, mais il ne peut pas se soumettre à l’esclavage. Celui qui a une mentalité d’esclave ne peut être un habitant de l’infini et libre Royaume de l’Esprit. Celui qui est spirituel ne doit pas être esclave, pas même de ses enfants. Aimer et être prêt à faire n’importe quel sacrifice est une chose ; mais être esclave en est une autre.

Loi : Personne ne peut régir personne.

Explication : Vous pouvez gouverner des terres ou les richesses de l’État, des continents tout entiers et tout ce qui est terrestre et matériel ; mais vous ne pouvez pas régir une unité humaine, en apparence modeste et insignifiante.

On ne peut pas s’approprier l’homme, car il porte en lui-même une âme vivante éternelle.

Loi : On ne peut pas devenir riche si l’on n’est pas généreux.

Explication : Il y a une cause cachée qui fait que les gens peuvent gagner des richesses. Il ne s’agit pas de cet enrichissement qui est le fruit de la violence et de la spoliation, ni celui de ruses perfides, mais de la richesse acquise au moyen de la générosité. C’est une loi occulte. Celui qui est généreux ne devient jamais pauvre.

Loi : L’orgueil et la vanité brisent les axes de l’esprit et du coeur.

Explication : Nous avons déjà dit que l’orgueil est considéré comme un des principaux et des plus anciens péchés parmi ceux qui ont causé la chute. L’orgueil est en rapport avec l’esprit. Quand quelqu’un commence à croire et à penser qu’il possède beaucoup de savoir, il prépare sa chute ; étant donné que les connaissances qu’il a acquises ne lui appartiennent pas, il devient leur possesseur illégitime. Alors la Nature Vivante se charge de rétablir la véritable situation et cet homme devient insupportable à cause de sa présomption. Les gens le détestent et, au lieu de se rapprocher de lui, le fuient. Quelque chose se brise dans son esprit et il se met à répéter sans cesse les mêmes choses, pour en arriver à la banalité. Pourquoi en devient-il ainsi ? Parce que l’orgueilleux repousse les nouvelles connaissances qui viennent à lui. Il est difficile de cohabiter avec un orgueilleux.

Le vaniteux, par contre, est très bavard et fait tout ce qu’il est possible de faire pour centrer les conversations et l’attention des gens sur lui-même. La vanité possède un élément plutôt émotionnel ; le vaniteux montre une grande complaisance pour lui-même, qui devient très rapidement visible et qui lasse ceux qui l’entourent.

Le vaniteux a laissé pénétrer en son coeur non pas l’esprit Divin de l’humilité, mais une légion de choses vaines.

Loi : Ne parlez pas beaucoup, afin qu’on vous comprenne.

Explication : Si vous parlez beaucoup aux gens, ils perdent la faculté de vous comprendre. Ne vous usez pas en parlant beaucoup et ne saturez pas les gens de paroles qui ne peuvent plus pénétrer dans leur conscience.

Loi : Une vie humaine est insuffisante pour effectuer tout notre travail.

Explication : La réincarnation de l’âme, ou l’éternelle existence de notre principe immortel est une nécessité pour que nous puissions nous convaincre que nous vivons dans un monde raisonnable ; étant donné que si nous ne vivions qu’une seule vie, nous n’apprendrions que très peu de choses. Dans ce cas, notre existence serait dénuée de sens, et même offensante, car Dieu ne créerait pas un monde si complexe et si harmonieux pour notre existence dénuée de sens.

Sa sagesse est infinie et impénétrable !

Loi : Il y a trois sortes de gens :

Les sots, les sensés et les sages.

Le sot s'occupe sans arrêt du passé, le sensé s'efforce de lire dans I’avenir, tandis que le sage vit le présent et le met en ordre.

(N.B. Cette loi n’a pas besoin d’être expliquée.)

Loi : Dans la vie, il n’y a pas d’égalité.

Explication : L’idée la plus erronée et la plus utopique sur terre est celle de l’égalité. II n’y a qu’une seule égalité : l’égalité devant Dieu. C’est parce que nous sommes tous issus de Lui, quoique nous soyons parvenus à un niveau différent de notre évolution

Si l’égalité, dans le sens le plus large du mot, existait, il n’y aurait ni phénomène ni évolution. Cela pourrait être illustré par une série d’exemples, pris dans la nature, par lesquels il deviendrait évident quelle sorte de tableau laid, mort et désespéré représenterait le monde s’il existait une telle égalité.

Loi : Le Bien et le Mal ne changent pas.

Explication : Dans le monde, il n’existe pas de force qui puisse transformer le Mal en Bien, et vice versa. Si quelqu’un s’est transformé et, de « méchant » est devenu « bon », cela ne signifie pas que le mal se soit transformé en bien, mais que cet homme a délaissé la voie du mal et a commencé à suivre la voie du bien.

L’homme peut changer, mais le « Mal » et le « Bien », en tant que forces, restent constants et exécutent ce à quoi ils sont prédestinés dans l’évolution.

Loi : La petite graine Divine pousse dans la souffrance.

Loi : Celui qui vous aime peut vous causer une souffrance, mais non pas du mal.

Loi : Seuls ceux qui ont de la grandeur peuvent se réjouir des petites choses de la vie.

Loi : Nul ne peut éviter les conséquences karmiques.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites