mayakitanova

LE TRAVAIL DU VÉRITABLE DISCIPLE

1 message dans ce sujet

LE TRAVAIL DU VÉRITABLE DISCIPLE

 

 

« Quand je parle du disciple, je comprends avant tout ce qui se rapporte au véritable disciple, au disciple dans le sens le plus large du mot. Ce disciple étudie et apprend ici, sur la terre, en ce monde, et en haut, au ciel, dans l’autre monde. II est toujours à l’éсоlе; pendant le jour, il étudie dans le laboratoire terrestre, pendant la nuit, il va en haut, auprès de son Maitre qui lui enseigne la théorie. Au matin, il revient de nouveau sur la terre, pour y continuer ses exercices pratiques au laboratoire. »

 

« Le véritable disciple sait qu’en tout temps il étudie : qu’il a étudié, qu’il étudie et qu’il étudiera toujours. Après un certain temps, quand la terre, aussi bien que notre système solaire tout entier, aura parachevé son développement, il entrera comme étudiant dans une autre école, une École Supérieure. Alors il portera un autre nom. Le mot de « Disciple » est trop faible pour exprimer la profonde idée qui est cachée dans cette notion. »

 

« Au sens étroit du mot « disciple », nous comprenons celui qui étudie ici sur terre. C’est ici qu’il apprend, et il n’acquerra que ce que les conditions de la vie terrestre lui permettront. Il ne possède pas encore un lien conscient avec le monde invisible : quand il s’endort le soir, son apprentissage conscient s’arrête. Voilà pourquoi par « disciple », dans le sens le plus strict du mot, nous sous-entendons celui qui possède déjà une expérience réelle du monde spirituel, celui qui entretient un lien conscient avec ce monde-là. »

 

« Après l’éveil de sa conscience, la vie du disciple est une vie de création, de labeur, — non une vie de faveur. La faveur ne se rapporte qu’aux conditions d’étude qui lui sont données. Pendant longtemps le disciple sera éprouvé et évalué, avant d’être admis dans le royaume de Dieu. Au moindre manquement, on le fera immédiatement revenir sur ses pas. »

 

« C’est du savoir et de la sagesse du disciple, et non de son Amour, que dépend son entrée dans le Royaume de Dieu. On ne pénètre pas dans le Royaume de Dieu par faveur. Il dépend de la sagesse d’un homme qu’il pénètre ou non dans le Royaume de Dieu et qu’il y obtienne ou non une place honorable. »

 

« Le Christ définit dans un verset ce que le disciple doit acquérir pour pouvoir pénétrer dans le Royaume de Dieu, pour gagner la vie éternelle : « La Vie Éternelle est de te Connaitre Toi, l’Unique Véritable Dieu, et Ton Envoyé, Jésus-Christ. » La connaissance de Dieu et du Christ est une condition pour l’obtention de la vie éternelle. C’est seulement par cette connaissance que l’on acquiert la vie. Si l’on ne peut acquérir, la vie à l’aide de cette connaissance, c’est que cette dernière n’a ni contenu ni sens. Mais pour parvenir à cela le Disciple doit apprendre à créer, tout comme Dieu crée. — Comment ? Dans le chapitre premier de la Genèse est donné le tableau symbolique de ce processus de création, qui ne commence chez le disciple qu’après l’éveil de sa conscience. Le premier jour — c’est l’éveil de la conscience du disciple. »

 

« Cependant, avant que cela soit, le disciple pénètrera dans le sublime silence : là il n’y a ni son, ni lumière. Alors, du plus profond de son âme, il appellera l’lnvisible, le Dieu Inconnu, le Créateur de tout. Il l’appellera de toute son âme, de tout son esprit, de toute sa raison, de tout son coeur, et il lui dira : « Seigneur, je désire Te connaitre, Toi, l’Unique, le Créateur de toutes choses, et il n’y a pas d’autre Dieu que Toi. » Et si le disciple peut appeler Dieu ainsi, de toute l’intégrité de son être, alors quelque part dans l’espace jaillira une lumière microscopique qui lui causera une telle joie que d’un coup il oubliera toutes ses peines et ses souffrances. Il entendra quelque part au loin la voix de Dieu, de son Maitre, qui lui dira : « Tu veux Me Connaitre et gouter à Moi. Prépare-toi alors pour le travail. Le premier jour de ta vie s’est levé. Ta terre est un chaos et elle est déserte, les ténèbres recouvrent les abimes. Sépare les ténèbres de la lumière et commence à aménager ta terre. Prononce les paroles : « Que la Lumière soit ». Et si le Disciple est parmi les élus, il prononcera ces mots « Que la Lumière soit ! » et la lumière se fera en lui. »

 

« Que la Lumière soit » — c’est là toute l’aspiration de l'âme du disciple qui veut apprendre. Et alors, dans la genèse du disciple commenceront à s’égrener les sublimes journées de création, il commencera à créer son propre univers, sous la direction compétente de son Maitre. »

 

« Que la lumière soit ! »

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant