Sign in to follow this  
Followers 0
mayakitanova

2. La santé

1 post in this topic

2. La santé

La santé de l’homme dépend de quatre choses : de la force de son esprit, de la bonté de son âme, de la lumière de son intellect et de la douceur de son coeur. L’acquisition de ces qualités nécessite des connaissances. Chacun possède un esprit, une âme, un coeur et un intellect, mais chacun n’a pas pu les développer pour jouir d’une bonne santé.

Que représente la santé? Le capital remis à la banque. Si chaque jour vous puisez dans ce capital sans le reconstituer, vous arriverez à la faillite. Mais si chaque jour vous lui apportez quelque chose, votre capital grandira, votre santé se renforcera. Si vous savez cela, ne vous demandez pas pourquoi après avoir été en bonne santé, tout à coup vous êtes malade. Plusieurs parmi vous dépensent leur «capital» sans rien déposer à la banque et sans s’apercevoir que, peu à peu, ils le dilapident.

Est véritablement en bonne santé l’homme sain physiquement, mentalement et émotionnellement.

La santé n’est pas seulement en rapport avec le monde physique, mais avec le monde des sentiments et le monde mental. Elle est le résultat de l’activité des lois supérieures, c’est-à-dire des lois du monde de l’Intelligence divine. Être en bonne santé suppose être en harmonie avec la Cause première des choses, avec ses proches et avec soi-même.

La santé physique est basée exclusivement sur les vertus humaines. L’homme qui possède la vraie bonté n’est pas malade. Dès qu’il commence à douter d’elle, il commence à se rendre malade. Si le malade croit en la bonté, il guérira à coup sûr. Un homme qui commet des erreurs sort du domaine de la bonté, il ouvre lui-même la porte du mal et commence à se rendre malade. Après la maladie vient la mort.

Si durant toute sa vie, de la jeunesse jusqu’à la vieillesse, l’homme n’a admis aucune pensée négative dans son intellect, aucun mauvais sentiment dans son coeur et si avec sa volonté il n’a commis aucun acte nocif, nulle maladie ne peut l’atteindre. Beaucoup de microorganismes peuvent le traverser, mais leurs toxines n’auront pas de prise sur lui. Celui qui veut avoir une santé florissante doit absolument être lié à Dieu et laisser circuler librement l’afflux d’énergie divine en lui.

Vous ne pouvez pas être en bonne santé si vous n’avez pas de magnétisme. Lorsque quelqu’un se sent épuisé nerveusement, cela veut dire qu’il s’est laissé démagnétiser. Dans cet état, les pensées divines le traversent sans laisser de trace, il ne peut les retenir. Que deviendrait une plante si elle n’absorbait et n’utilisait pas les gouttes de pluie? Vous pensez que l’homme est sur la terre pour y vivre? Non, il est ici pour passer des épreuves. Une fois les épreuves passées, on l’envoie ailleurs.

Quelqu’un peut avoir une bonne santé physique, avoir envie de bien manger, de bien boire, mais ne pas avoir une bonne santé spirituelle, c’est-à-dire ne pas être disposé à accomplir quoi que ce soit de bien. L’homme se nourrit spirituellement quand il fait le bien et s’il n’a aucune envie de se lier au bien, il est spirituellement malade. Être spirituellement sain signifie avoir des sentiments stables et purs.

Lorsque l’organisme de l’homme ne contient aucun résidu ni déchet, il est en parfaite santé. L’homme dont l’organisme ne produit aucune putréfaction est véritablement en bonne santé.

Chacun peut acquérir une excellente santé, et même en une minute seulement, s’il se soumet à l’influence des courants spécifiques existant dans la Nature. Dans le soleil existent des rayons particuliers, des courants spéciaux capables de ressusciter l’homme, à condition qu’il connaisse comment et quand les capter pour en tirer profit.

La santé dépend de l’intelligence supérieure de l’homme. La paix, la santé, la puissance, les bons sentiments et toutes les forces qui existent dans l’homme proviennent de cette intelligence. Celui qui habite dans sa conscience supérieure est tranquille même sans argent dans sa poche, rien ne lui fait peur, car il a concentré sa pensée sur le monde supérieur. Il ne se passe pas une demi-heure sans que l’aide arrive, le pain est là, la voiture aussi. Cet homme a la conscience et l’intelligence éveillées et n’abuse jamais des forces et des possibilités qui lui sont données.

La plus grande partie des humains croit que, quels que soient leur nourriture, leurs pensées et leurs sentiments, ils préserveront leur santé. Cela est impossible. La santé est basée sur les pensées et les sentiments purs, sur une nutrition saine et sur un mode de vie équilibré.

La figure d’un saint est illuminée, son teint n’est jamais jaune, ses yeux ne sont pas creux ni son visage émacié et pâle comme on le croit souvent. Ni le maigre ni le gros ne peuvent être des saints.

Lorsque l’homme pense, les forces de son cerveau se dirigent vers le système nerveux sympathique et arrivent dans le système cérébrospinal. Quand ses énergies circulent comme il faut, l’homme est en bonne santé, ses pensées et ses sentiments sont en harmonie.

La santé est un processus intérieur. Si l’organisme n’est pas intérieurement sain, il ne peut pas utiliser les conditions extérieures, même les meilleures. Qu’y a-t-il d’indispensable à l’homme pour préserver sa santé? Tout d’abord définir son attitude envers Dieu, puis envers son âme, ensuite envers ses proches et s’il établit de bons rapports avec les trois, il aura une bonne santé.

La force et la santé ne proviennent pas de la nourriture extérieure. Dieu nourrit l’homme de l’intérieur et lui donne force et vie pour son travail, pour la résolution de ses problèmes. Celui qui mange trop doit payer cher.

La santé est le résultat d’un bon échange d’énergie à la fois dans l’organisme humain et entre toutes les âmes humaines. L’apparition d’une maladie montre une transgression de la loi des échanges.

Dans l’organisme en bonne santé, le sang est distribué de manière égale entre tous les organes. L’énergie qui sort du cerveau doit elle aussi être également repartie, ainsi la pensée pourra pénétrer toutes les cellules du corps.

Les bons rapports entre les particules de la matière qui composent l’organisme favorisent l’harmonie et l’équilibre de tous les organes qui à leur tour, apportent l’harmonie dans les pensées, les sentiments et les actes.

Pour entretenir l’harmonie dans son organisme, l’homme doit nourrir son mental avec des pensées lumineuses, son coeur avec des sentiments purs, ses poumons avec de l’air pur et son estomac avec une bonne nourriture saine.

Celui qui veut être en bonne santé doit augmenter en lui la quantité d’amour et d’énergie. Celui qui veut être joyeux et plein de vie doit se lier davantage à l’énergie solaire. Si vous voulez prolonger votre vie, réjouissez-vous du soleil levant.

La loi de la pureté est une des principales lois de la création, l’état de la santé et l’hygiène de l’âme dépendent d’elle. Toutes les maladies infectieuses sont dues à l’impureté. De la même façon qu’il existe des microbes dans le plan physique, il existe des microbes dans les plans spirituel et intellectuel. Celui qui veut entretenir sa santé ne doit pas s’irriter et doit être pur, les microbes n’agissent pas sur un tel homme. Donc, travaillez sur votre corps, libérez-le de toutes ses impuretés et de tous les surplus, des dépôts et des graisses. Si vous remarquez une accumulation de graisse dans certaines parties de votre corps, appliquez tout de suite un régime spartiate. Sans pureté, la santé est irréalisable. Tel est l’homme dans son corps, tel il est dans son âme. Tel il est dans son esprit, tel il est dans son corps. Certains pensent qu’un malade, un chétif peut aussi être génial, cela est impossible. Le génie possède une construction du corps spécifique et même s’il tombe malade, il surmonte aisément ses problèmes de santé.

Chez l’homme en bonne santé, chaque organe possède un son déterminé ainsi qu’une vibration particulière. Si l’action des organes est telle qu’ils vibrent et travaillent en accord, ils produisent des sons harmonieux et agréables. Le corps d’un homme en parfaite santé vibre musicalement, il fait de la musique. À chaque son musical correspond aussi une couleur précise.

À quoi reconnait-on un homme en bonne santé? Au parfum très agréable qui se diffuse de son corps lorsqu’il est dans un état de bien-être physique. Si ses sentiments sont élevés, il se dégage un autre parfum et si ses pensées sont lumineuses un troisième. Donc du coeur, de l’intellect et du corps émanent trois parfums différents. Si l’un des trois manque, l’homme est malade quelque part.

On peut aussi reconnaitre si quelqu’un est en bonne santé par son comportement. Il est agile, léger, prêt à travailler du matin au soir. Il ne se plaint de rien, il ne sait pas ce qu’est la maladie et il est toujours prêt à aider les autres. Dès qu’il lance un regard vers le ciel, soit le soir, soit pendant la journée, il se réjouit, il se sent heureux et il remercie pour tout. Celui qui ne peut pas se réjouir en regardant le ciel et qui ne remercie pas pour tout ce qui lui est donné, est malade.

Est véritablement en bonne santé celui qui a un regard clair, pur, ouvert, qui possède des conceptions et des points de vue justes, qui vibre par l’énergie même de la vie et qui éprouve de l’agrément malgré les difficultés de la vie.

Beaucoup me demandent pourquoi l’homme doit être bon. C’est simple : la bonté, la vertu sont les premières conditions de la santé humaine.

Celui qui est bienveillant et possède une forte volonté peut avoir une bonne santé. Son sang est pur, ses mains, ses bras, ses jambes, ses membres, sa colonne vertébrale sont sains. Le corps sain est le résultat d’une bonne volonté consciente.

Tout d’abord la santé dépend de la pensée et s’il connait ses lois et les applique comme il faut, l’homme peut assurer son bien-être.

En général on devient pareil à ce à quoi on pense, alors pensez aux hommes en parfaite santé!

Lorsque du côté droit circulent des courants électriques froids et du côté gauche des courants chauds, l’homme est en bonne santé. La tête doit rester fraiche et les pieds chauds. Dans le cas contraire, il faut trouver la méthode pour remédier à cet état.

Plus il y a d’or dans le sang, plus l’homme est noble, résistant et en bonne santé.

Maintenez toujours votre nez dans de bonnes conditions. Préservez-le et respectez-le comme un organe sacré. L’homme est en bonne santé si le nez est en parfait état et, à cette condition, les yeux, les oreilles et la bouche le sont aussi. De là on peut améliorer les poumons, le coeur et l’estomac. Les problèmes au niveau du nez entrainent petit à petit une dégradation de l’organisme. Faites attention à bien préserver votre nez, il représente un magnifique « sommet de montagne » où se transforment les énergies de l’organisme humain. Celui qui ne connait pas l’importance du nez ne peut pas apprécier à quel point il est un bienfait de la vie. Tant que votre nez restera en bon état, Dieu vous parlera par votre intellect et votre coeur. Remarquez que le nez occupe une place centrale au milieu du visage. Dieu se manifeste sur la terre de trois façons : par les pensées, les sentiments et les actes humains qui laissent des empreintes sur le nez. Faites attention à ne pas perdre la courbe de vos narines. C’est un malheur si les narines s’aplatissent, c’est un malheur de ne pas avoir de nez.

Le port de votre tête doit être toujours droit, ne regardez jamais en bas. La tête et la colonne vertébrale doivent être toujours perpendiculaires à la terre. Quand vous êtes debout, vous vous reliez aux énergies solaires et au côté positif de la vie. La tête doit toujours être placée de façon à relier le soleil et le centre de la terre afin de recevoir au mieux leurs vibrations conjuguées. Il faut savoir comment tenir sa tête par rapport au centre du soleil. Tenez votre tête verticalement par rapport au soleil et à la terre.

Pour ne pas tomber, pour ne pas vous tordre le pied ou vous cogner la tête, apprenez à bien marcher, à bien vous tenir, à bien vous assoir. S’il vous arrive souvent des problèmes de cet ordre, cela veut dire que vous ne savez pas bien marcher, vos pieds n’adoptent pas la bonne position par rapport au centre de la terre et votre tête n’est pas dans un bon rapport avec le centre du soleil.

Sur le plan physique, l’homme doit préserver la chaleur normale de son organisme, car sa santé en dépend. Sur le plan spirituel, il doit préserver sa flamme intérieure, ne jamais l’éteindre. On la nomme « feu sacré ». Garder ce « feu sacré » allumé en permanence est fonction de la bonne circulation du sang, de la lumière des pensées, de la chaleur des sentiments et de la justesse des actes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now
Sign in to follow this  
Followers 0