Jump to content

IX. Quand vous me chercherez de tout votre cœur, vous me trouverez


Recommended Posts

QUAND VOUS ME CHERCHEREZ DE TOUT VOTRE

COEUR VOUS ME TROUVEREZ

À l’occasion d’un entretien particulier, le Maître:

„Comment pourrai-je obtenir l’amour?” C’est une expression incorrecte. L’amour n’est pas un bienfait qui se déverse en nous de l’extérieur. Si nous n’avons aucun amour et que nous reportions sa quête dans l’avenir, notre cause est perdue. Nous le possédons déjà et il ne nous reste qu’à le manifester. Dans nos prières, demandons à Dieu de manifester l’amour, et laissons- Le agir à Son gré. Souvent, les gens n’ont que des points de vue humains et les prennent pour des conceptions divines. Et l’amour qui nous semble divin est très souvent en fait une affaire humaine. Nous devons faire la différence entre l’amour divin et l’amour humain et ne pas les confondre.

On veut savoir comment l’amour viendra. Souhaitons-le et il se révélera. En accomplissant la volonté de Dieu, nous pourrons obtenir l’amour divin. Il pourra se manifester en nous parce que celui qui accomplit la volonté de Dieu Lui est agréable. Il faut passer par le sacrifice, par le service, par l’obéissance pour atteindre l’amour. Par exemple, un homme riche sacrifie tout à ses semblables, mais ceux-ci ne le remercient pas. Il s’est appauvri, mais au lieu de se révolter, il remercie Dieu. Comme serviteur, il a obéi à Dieu et puisqu’il a agi au nom de l’amour divin, à un moment donné celui-ci se répand dans son âme comme une source, et il accède à un niveau supérieur de la vie.

La sagesse millénaire du peuple bulgare regorge de phrases exactes. Par exemple „Je brûle pour toi!” signifie que dans cette sorte d’amour, il y a eu plus de chaleur que de lumière. Dans l’amour, nous devons transformer la chaleur en lumière parce que c’est de celle-ci dont nous avons le plus besoin. Jusqu’à présent, l’amour humain contient en proportion plus de chaleur que de lumière.

Prenons la houe et allons travailler pour quelqu’un. Cette houe dans notre main nous aidera à rencontrer et connaître une âme aimante. Nous rendrons un service qui établit un lien. Ensuite, nous nous séparerons et seul le lien divin persistera entre nous. La nouvelle race doit être pénétrée de cette idée: les humains doivent se comporter comme des fils raisonnables, tandis que, de nos jours, chacun veut passer pour ce qu’il n’est pas.

Lеs limites de l’amour s’éloignent sans cesse et ne peuvent jamais être atteintes, car il est un processus ininterrompu de croissance. Ses formes actuelles sont dépassées. La conception de l’amour doit être élargie et accessible à l’esprit humain. Le thème de l’amour est inépuisable. L’amour est un monde merveilleux. L’Écriture dit: „Vous Me chercherez et vous Me trouverez, car vous Me rechercherez de tout votre cœur.” Qui recherche? Celui qui aime! C’est à travers l’amour que l’être humain recherche Dieu!

L’abnégation est un amour spirituel. La souffrance est un matériau qui, une fois transformé, vous apportera la joie. Et l’abnégation est un matériau qui compose l’amour angélique. Il suffit à un ange de penser à Dieu pour renoncer à son bonheur au paradis et venir aider les êtres humains sur terre. Il descend seul, de son propre gré, pour secourir les humains, animé par sa seule pensée pour Dieu et n’agit pas sur ordre. L’amour humain et l’amour spirituel sont les matériaux qui formeront l’amour divin. L’amour humain commence par le bonheur et se termine par le malheur, sans aucune exception. L’amour angélique commence par le malheur et se termine par le bonheur. Tandis que l’amour divin commence par la béatitude et se termine par la béatitude.

Chacun doit s’engager dans l’étude de l’amour pour son plus grand bénéfice. Par exemple, lisons et analysons dans les conférences les passages sur l’amour car, par ce moyen, des révélations magnifiques, sublimes se produiront, des illuminations jailliront du fond de notre âme sur l’essence de l’amour. Étudions les conférences! Mais s’il est important de lire, il faut aussi appliquer les idées et les vérités dans sa vie et faire des expériences personnelles. Parce que, sans les applications, on ne pourra rien réaliser. Sinon, ce ne sera qu’une scolastique, un savoir abstrait et dogmatique.

Le frère: Au cours de l’une de vos récentes conférences, vous avez prononcé des mots impressionnants, à savoir que l’amour du Christ pour chaque humain est plus grand que l’amour de Dante pour Béatrice. Depuis quelques jours, je réfléchis souvent sur ces propos, mais je ne sais comment nous devons travailler pour que les sources de l’amour du Christ s’ouvrent en nous et pour que nous devenions des intermédiaires et instruments de cet amour.

Faisons des expériences. Par exemple: en voyant une fleur flétrie, arrosons-la jusqu’à satiété et nous serons témoin de ce qui va arriver. La fleur symbolise un être humain ou une autre créature, et l’arrosage est le courant d’amour qui lui est envoyé. En présence d’un être humain ou d’une autre forme de vie, envoyons-lui un courant d’amour. Ou bien expérimentons autrement l’amour: aimons un malade et s’il retrouve la santé, sa guérison montrera vraiment la qualité de notre amour. Le changement doit s’opérer en celui qui aime et en celui qui est aimé. Si celui qui aime ne change pas, celui qui est aimé ne pourra pas changer non plus. L’amour divin ne peut passer à travers nous sans laisser sa trace. À cet égard, nous devons faire des essais scientifiques. Si nous aimons quelqu’un, que notre amour diffuse de la lumière dans son esprit, de la chaleur dans son cœur et de la force dans son corps physique. Tout d’abord, il doit retrouver une bonne santé. Si nous ne pouvons pas faire cela, alors à quoi bon cet amour? Mais pour apporter ce changement en lui, il faut que nous-même nous nous transformions. Si nous débordons d’amour, il se déversera sur les autres. Aimez votre ennemi, dit-on, mais comment? À l’égard de notre ennemi, nous devons utiliser un amour qui pourra le désarmer. Nous devons essayer des méthodes, les appliquer et non suivre des systèmes figés, dogmatiques. Nous ne pouvons pas seulement parler de l’amour théoriquement, mais essayer de découvrir ce qu’est l’amour véritable, ce qu’est la justice véritable. Nous devons avoir une conception juste des choses d’après la science divine.

De plus, la réflexion sur l’amour du Christ doit être pour nous aussi vitale et nécessaire que la respiration. Chez les gens religieux, les sentiments personnels sont souvent très développés, ce qui n’est pas bien du tout, car ils activent le fonctionnement du cervelet. Vivons nos sentiments sans s’y attarder, mais montons plus haut, au sommet de la tête où se trouve le centre de la miséricorde et de l’amour. C’est là que nous rencontrerons Dieu.

On apprend l’amour à l’occasion d’une calamité ou dans un malheur. Alors, les humains acquièrent une meilleure idée de son essence et voient clairement comment il agit dans le monde, comment l’amour divin se manifeste envers nous. Notre âme doit s’ouvrir à l’amour parce qu’il est partout. Nos oreilles doivent s’ouvrir à son chant.

Constituez un groupe de trois disciples. Il se réunira à 24 h, deux fois par semaine, du vendredi au samedi et du samedi au dimanche. Ces dates sont provisoires, et plus tard je vous dirai définitivement quels seront les jours à retenir. Dans ces réunions, vous réfléchirez sur l’amour et vous souhaiterez que l’amour divin inonde les cœurs de tous les humains.

Le frère: Dans le chapitre 17 de l’Évangile selon saint Jean, le Christ a dit: „Père, Tu es en moi et moi en eux.” Donc, l’amour du Père passera par le Christ pour venir en nous.

C’est vrai, mais combien d’êtres humains peuvent com- prendre ces idées spirituelles?

Dans ces réunions, il n’y aura pas de longs moments de réflexions préalables, vous permettrez à l’esprit divin de vous parler intérieurement pour vous faire savoir ce que vous devez faire et comment réfléchir sur l’amour.

Le frère: Au cours des réunions du groupe, nous enverrons un flux puissant d’amour à tous les êtres et nous souhaiterons qu’ils deviennent des instruments de l’amour. Nous ferons de notre mieux pour aimer tous les êtres humains et leur envoyer des courants d’amour.

La conscience doit être illuminée. Si du monde spirituel ne vient pas l’illumination, il sera difficile pour nous de comprendre. Ceux qui vont réfléchir sur l’amour doivent avoir une idée fondamentale à ce sujet, comme une graine qui va croître. Commençons par cette idée, cette petite graine, et quand notre conscience s’élargira, elle commencera à grandir. Les humains ont des notions très vagues. Par exemple, l’apôtre Paul dit: „L’amour est le fruit de l’Esprit.” En même temps, il est dit: „Dieu est amour!” Ce sont deux concepts différents. L’amour comme essence est Dieu, mais comme une manifestation, il est le fruit de l’Esprit.

Trois disciples dans le groupe de l’amour suffisent. Car Dieu dit: „Je suis Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob”, trois personnes. À quelle heure ils doivent prier, c’est une question de second et même de troisième ordre.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...