mayakitanova

LA NOUVELLE CONCEPTION DE LA VIE

1 message dans ce sujet

LA NOUVELLE CONCEPTION DE LA VIE

 

 

Tous les peuples qui accorderont leur conduite et leur comportement avec les principes de la nouvelle conception de la Vie que le Maitre a apportée à l’humanité, s’élèveront et s’assureront un grand avenir. S’ils ne le font pas, la ruine les attend. On travaille, pour cette nouvelle conception basée sur la Vérité, dans tous les domaines de la vie : l’art, la science, la vie publique. Les collaborateurs de cette nouvelle conception descendent déjà sur la terre. Les Fils de la Volonté seront les sculpteurs des nouvelles formes sociales. La voie de ces âmes est déblayée et préparée sur la terre par les pionniers des nouvelles tendances éthiques, culturelles et sociales : les tolstoïstes, les espérantistes, les végétariens, les occultistes, les « doukhobors », etc. Toute l’activité de cette pléiade d’idéalistes annonce l’aurore de la nouvelle culture qui vient sur notre terre.

 

Les chefs politiques et spirituels des nations ne doivent pas s’opposer à cette puissante vague idéologique qui s’élève, mais au contraire faire preuve d’une plus profonde compréhension à l’égard de son caractère créateur positif, et en faciliter son essor. La nouvelle conception, baignée dans la lumière de la conscience cosmique, apportera la nouvelle culture de fraternité entre les nations. Cette fraternisation et cette collaboration universelles auront pour résultat immédiat le bienêtre, la paix durable et la liberté auxquels les nations aspirent si ardemment. La maxime politique, que les dirigeants des nations ont adoptée « divide ut regnes » (divise, afin de régner) est absolument indigne et recèle les pires dangers pour l’humanité. II est absolument indispensable qu’elle soit remplacée par la collaboration universelle, internationale. Chaque nation doit remplir ses devoirs envers l’humanité qui représente un tout. Chaque peuple est un transformateur collectif des énergies cosmiques qui doivent se déverser dans cet organisme commun que représente l’humanité.

 

Chaque nation, en tant qu’individualité, possède ses particularités propres ; sa culture spirituelle a ses éléments spécifiques. C’est pour cette raison que les âmes, au cours de leur développement, se réincarnent au sein des divers peuples afin de préparer en elles-mêmes ces Énergies spécifiques psychiques qui leur sont indispensables pour atteindre leur complète croissance sur la voie de la perfection. Les nations doivent se pénétrer du sentiment qu’elles sont les membres et les organes de ce grand organisme que représente l’humanité.

 

Les conceptions que nous présente le Maitre, en tant qu’envoyé de la Grande Fraternité Universelle, représentent dans leur ensemble une science supérieure vivante. Cette science apportera la lumière sur la destinée des nations et leur rôle historique qui devront être en accord avec la destinée et le rôle de toutes les autres nations. Ainsi comprises, les missions dont les nations sont chargées pourront être correctement exprimées et exécutées avec succès.

Alors, les diverses nations, tels les puissants organes vitaux d’un organisme vivant, seront les collaborateurs supérieurs dans l’édification de la culture nouvelle. C’est pourquoi le maitre dit : « Le peuple qui croit dans le Haut Principe Initial ne saurait être dévoré par personne. »

 

Jusqu’à présent, tous les dirigeants politiques des nations étaient convaincus que le bienêtre de leur nation ne peut être obtenu que par la force d’armes matérielles qui seules permettent de régner. Pourtant l’histoire tout entière prouve d’une manière irréfutable combien funeste est ce procédé pour la solution des conflits internationaux, car le « sang appelle le sang et l’abime appelle l’abime » (1). La guerre non seulement n’apporte pas de solution aux difficultés des nations, mais elle les complique davantage encore.

 

Les paroles du Maitre, avec toute leur puissance de sublime prophétie, s’accompliront : « Et ainsi, quand tous les peuples, tous les États, toutes les religions cesseront de croire qu’ils sont en état de redresser le monde, alors

 

--

(1) « Abyssus abyssum invocat». Psaume de David (Ancien Testament).

--

 

le Fils de l’Homme, par l’entremise de toutes ces lumineuses âmes pures qui viennent, fera son apparition sur la Terre avec tout son Savoir. Sans que cela leur soit prouvé, les gens le verront d’eux-mêmes. Comment prouver à l’homme que le soleil se lève ? Le lever du soleil n’a pas besoin d’être prouvé. II suffit de sortir le matin pour voir que le soleil se lève. »

 

« L’homme doit faire de la place en lui-même au coeur nouveau qui est d’une matière tendre et non pas de pierre comme l’actuel. Le coeur tendre est fait de charité. Celui dont le coeur est charitable est candidat à la nouvelle race. La douceur de coeur est un des signes particuliers des humains de la sixième race à venir. Seuls les coeurs tendres continueront à vibrer à l’avenir : ce sont eux qui exprimeront tout le sublime et toute la beauté de la vie divine. C’est justement au sujet de ces temps-là qu’il est dit dans les Écritures que Dieu insufflera Son Esprit dans le coeur des hommes et alors tous le reconnaitront, du plus petit jusqu’au plus grand. La conscience des hommes s’éveille peu à peu, tout comme au printemps, les boutons des fleurs s’épanouissent pour fleurir et donner des fruits. »

 

« II est venu le temps où tous les gens raisonnables et conscients doivent s’unir par leur esprit, leur intellect, leur coeur et leur volonté, afin de travailler à l’instauration de la paix. Aujourd’hui, tous les hommes, qu’ils soient croyants au sens commun du mot ou qu’ils soient « de ce monde », doivent se pénétrer profondément de cette idée. »

 

L’homme de l’avenir, l’homme de l’Amour, possèdera une puissance telle que rien ne saurait lui résister. II sera capable d’augmenter à son gré sa lumière et sa chaleur au point de les rendre des milliers de fois plus puissantes que celles du soleil sur la terre. Et l’homme qui possèderait une chaleur et une lumière des milliers de fois plus fortes que celles du soleil serait capable d’endormir la plus grande et la plus puissante des armées et de faire fondre tout son armement. II pourra fondre les coffres-forts de tous les banquiers, réchauffer tous les coeurs glacés, abattre toutes les barrières que l’égoïsme humain a placées sur son chemin.

 

« De nos jours, beaucoup de chaleur et de lumière viennent sur la terre. Elles sont cette puissance divine qui va éclairer le coeur et l’intellect de l’homme. Quand la lumière et la chaleur de l’amour se propageront dans le monde », elles feront fondre et bruleront tous les criminels. Seuls resteront en vie les justes et les débonnaires, afin que l’on comprenne que nul ne peut abuser de l’Amour. »

 

« Au moment de se séparer de ses disciples, le Christ leur dit : « Je vous laisse ma Paix. » Car le Christ est pour la Paix. II est pour cette Paix qui est fondée sur l’Amour, sur la fraternité entre tous les peuples, toutes les sociétés et tous les hommes sur la surface de la terre. L’Amour fraternel n’est rien d’autre que les pousses de la future culture. Cet amour est supérieur même à l’amour maternel, car, si grand que soit l’amour maternel, il y a en lui quand même quelques éléments d’égoïsme. L’Amour divin représente les fruits de l’Arbre de Vie. C’est justement de ces fruits que se nourriront les futurs hommes, et ils acquerront l’immortalité. Ces fruits seront porteurs de la vie nouvelle. »

 

« De nos jours, les hommes attendent que le Christ revienne une seconde fois sur la terre, afin de réformer le monde. Non, le monde ne peut se réformer de l’extérieur. Le Christ doit venir à l’intérieur de chaque homme. Ce n’est que de cette manière que le monde sera réformé.

Le Christ doit descendre dans le coeur et l’esprit des hommes en tant qu’une force intérieure qui les unisse en un Tout. Cette force intérieure est l’Amour. C’est uniquement par l’Amour que les hommes peuvent travailler. C’est seulement par son aide qu’ils pourront réaliser la paix. »

 

« La future culture sera créée du dedans et non du dehors. C’est par l’amour de l’humanité tout entière que seront réalisés tous les plans cosmiques qui ont pour but d’élever l’humanité. C’est alors seulement que sera instaurée parmi les hommes cette paix tellement désirée. »

 

« Actuellement, l’humanité pénètre dans une nouvelle époque. Elle passe de l’époque de la création mécanique à celle du développement organique, du stade de la réorganisation mécanique à celui de la régénération intérieure. Et c’est parce que les hommes passent du processus mécanique au processus organique de la vie collective qu’ils subissent de si grandes souffrances. Aujourd’hui chaque homme qui commet une faute est immédiatement conscient de ce qu’il a commis une infraction, en est troublé et en éprouve une souffrance. »

 

« Toute la race blanche, même ses fils spirituellement les plus élevés, éprouve un grand trouble, une inquiétude intérieure. Cet état cependant est naturel. C’est l’état de gestation. Les souffrances que la race blanche éprouve indiquent qu’une idée est en gestation en elle. C’est justement la race blanche qui enfantera la sixième race humaine — la race des coeurs aimants. Et plus les souffrances augmentent, plus nous nous rapprochons du moment de la délivrance. »

 

Tous les trésors que les races passées (la Race Blanche comprise) ont accumulés seront transmis à la sixième Race. Alors les hommes comprendront que toute l’évolution des races et des peuples de tous les temps et de toutes les époques historiques, depuis la création du monde jusqu’à nos jours, ne forme qu’un Tout, dont chaque partie ou chaque élément utilisera et mettra à profit les acquisitions de tous les autres. C’est là le grand processus de la socialisation des biens communs qui existe à l’état naturel dans la nature vivante. Même la nature possède un certain plan de socialisation des biens, mais ce plan est appliqué suivant une loi raisonnable. De nos jours, les hommes commencent déjà à saisir cette idée de la nature, car la source de toutes les idées est et reste la grande et raisonnable nature vivante, bien que de nos jours encore elle soit conçue trop mécaniquement.

 

Par conséquent, il est clair que chaque homme travaille à l’élévation collective de l’humanité tout entière, tout comme l’humanité entière travaille pour chaque individu séparé. Cette vérité qui a inspiré et continue à inspirer dans leur tâche les plus grands fils de l’humanité, de par la loi de la socialisation des biens, deviendra un jour la possession de tous les hommes sur la terre. Et c’est alors que sera instauré cet ordre dont rêvent les hommes de nos jours et qu’ils essayent de réaliser à l’aide de moyens si pitoyables et incongrus. À la base de ce nouvel ordre sur la terre, il y aura le même principe qui se trouve à la base du monde cosmique : la vie pour le Tout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant