Ani

XIX. La souffrance oblige à la concentration

1 message dans ce sujet

LA SOUFFRANCE OBLIGE A LA CONCENTRATION

Dans la soirée nous étions dans le jardin avec le Maître. Certains arrosaient les légumes, d’autres les fleurs. Puis nous sommes allés sur la pelouse nous reposer. Le Maître s’assit sur le banc qui se trouvait au milieu et nous nous regroupâmes autour de lui.

Vous rencontrez une souffrance; dites: „J’accomplirai la volonté de Dieu.”. Elle disparaît immédiatement, et la souffrance est terminée. Si vous rentrez en vous-même, vous oublierez tous vos chagrins comme s’ils n’avaient jamais existé. Vos larmes disparaîtront immédiatement et vous vous demanderez si oui ou non vous avez souffert.

Qu’y a-t-il de mal dans la souffrance alors que les tapis reçoivent des coups pour être dépoussiérés? Soyez heureux pour cette libération. Le monde possède un grand enseignement. Il est possible qu’un jour vienne où la souffrance humaine disparaîtra complétement. Et cela se produira quand la nature divine prévaudra sur la nature humaine. Alors, nous serons forts et puissants.

Il existe une méthode pour surmonter la souffrance. Quand vous souffrez, dites-vous que vous allez rendre un service à quelqu’un. Pensez aux autres, aidez-les, et votre douleur disparaîtra. Si vous pensez qu’une souffrance ne peut pas disparaître, vous pensez faux. Vous devez toujours savoir qu’il existe quelque part un petit trou pour vous échapper.

Quand une épreuve arrive une fois, elle est à sa place, quand elle revient encore elle superflue. Cela signifie que vous n’avez pas appris votre leçon. L’homme doit connaître le bon côté de chaque chose. Dans son évolution il doit être averti des désagréments, mais ensuite, apprécier aussi les douceurs de la vie. Nous devons être solides et savoir que Dieu n’autorise pas de souffrance supérieure à nos possibilités. Il connaît vos facultés de résistance. La souffrance oblige à la concentration. Quand vous êtes sorti de vous-même et dispersé, la souffrance vient et vous permet de vous concentrer et de rentrer à la maison.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant