Sign in to follow this  
Followers 0
mayakitanova

L’AMOUR COMPRIS ЕТ INCOMPRIS

1 post in this topic

L’AMOUR COMPRIS ЕТ INCOMPRIS

De toutes les choses de la vie, la mieux connue et la plus méconnue c’est l’amour. Plus vous le comprenez, plus vous vous méprenez. Ce qui veut dire que sur Terre, l’amour se meut parmi des contrastes. Pourquoi en est-il ainsi ? Cela ne vous concerne pas, mais il est clair que ce que vous comprenez est proche de vous et que ce que vous ne comprenez pas est loin de vous. L’amour est à la fois proche et lointain. L’amour proche est connu, l’amour lointain est méconnu. Si quelqu’un vous demande : « Pourquoi l’amour est-il connu ? » Répondez : parce qu’il est proche. « Pourquoi l’amour est-il méconnu ? » - Parce qu’il est lointain.

La beauté de l’amour se trouve à la fois dans ce qui en est connu comme dans ce qui en est méconnu. Croire qu’on peut comprendre l’amour dans sa plénitude est un égarement. Ne doutez pas que vous puissiez comprendre l’amour qui est proche de vous, mais si l’on vous interroge sur l’amour lointain, dites que vous ne savez rien, que cela n’est pas pour vous. Chacun connait l’amour qui lui est proche et méconnait l’amour qui lui est lointain. Tout le monde peut soulever un caillou. C’est la parcelle de l’amour connu. Pourriez-vous soulever une pierre pesant quatre ou cinq tonnes ? Vous ne pourriez pas la bouger de sa place même si vous vous y efforciez pendant dix ans. Mais si vous la cassez en petits cailloux, vous pourrez la transporter d’un endroit à un autre. De même, un homme qui veut connaitre l’ amour immédiatement et dans sa totalité s’abimera la colonne vertébrale et deviendra un névrosé, mécontent de la vie.

N’aspirez pas à porter l’immense amour sur votre dos. L’amour est la seule chose qui ne veut pas être portée. Parfois, un homme désire montrer son amour devant les gens. L’amour ne s’expose devant personne. Ce qui peut être vu par les hommes n’est pas l’amour. L’amour ne veut ni être montré ni être porté. II ne désire ni être porté, ni porter personne. Ce que vous portez ce n’est pas l’amour. Ce qui vous porte n’est pas non plus l’amour. Si l’amour vous portait, vous seriez faible et si vous le portiez, c’est lui qui serait faible. L’amour vous considère comme un enfant raisonnable qu’il ne faut pas porter. Vis-à-vis de l’amour, les gens sont des enfants gâtés. Ils se prennent pour des martyrs. Leurs visages expriment la souffrance et le mécontentement. Ce sont des acteurs qui jouent sur une scène les rôles de personnes qui souffrent. Pourquoi sont-ils mécontents ? Leur Père est riche, il leur achète des chaussures et des vêtements, il les instruit. Que leur manque-t-il ? Ils désirent porter l’amour et ils désirent que l’amour les porte. Ce sont deux choses tout à fait impossibles.

Maintenant, vous allez me demander comment, moi, je comprends l’amour. Ce que je comprends, je le garde toujours en moi et ce que je ne comprends pas, je le garde aussi en moi. Mais je ne veux pas que vous gardiez dans votre entendement ce que je connais ni ce que je ne connais pas. Ce que je comprends, comme ce que je ne comprends pas, ne vous regarde pas. Moi non plus je ne veux pas me préoccuper de ce que vous comprenez ni de ce que vous ne comprenez pas. C’est votre affaire.

De quoi devons-nous nous préoccuper ? De ce que l’amour nous dit à chaque instant. Lorsque l’amour parle, laissez tout de côté et écoutez. N’écoutez pas ce que disent les gens. Personne ne parle comme l’amour, ni le poète, ni le philosophe, ni le savant. Écoutez seulement l’amour et ne le comparez avec personne. En dehors de l’amour, tout n’est qu’une ombre. Pour que vous puissiez le comprendre, l’amour doit d’abord s’ouvrir à vous. Certains veulent raconter à d’autres ce que l’amour leur a fait découvrir et comment ils ont découvert l’amour. L’amour ne désire pas que vous racontiez ce qu’il vous a dit, ni comment il vous est apparu. S’il a besoin de dire quelque chose à quelqu’un, il s’en charge lui-même. L’amour n’a pas besoin de traducteurs. Il connait toutes les langues et s’il veut vous faire découvrir quelque chose, il parle votre langue et vous le comprenez. Lorsque l’amour parle, tout le monde comprend.

Nombreux sont ceux qui ont essayé de m’enseigner ce qu’est l’amour. Ce sont des exégètes de l’amour. Je ne veux pas faire une exégèse de l’amour. Je dis : lorsque l’amour parle, vous devez l’écouter. Il n’y a pas plus belle chose. Que dirais-je du soleil ? Que dirais-je de la lumière ? Lorsque le soleil vous parle, écoutez-le. Mieux vaut l’écouter lui-même que d’entendre le discours d’un philosophe ou d’un savant sur le soleil. Ce que vous percevez lorsque le soleil brille, ce que vous fait ressentir sa lumière et sa chaleur, c’est ce qu’il vous donne de lui-même. C’est la seule connaissance véritable. Les autres connaissances ne sont que des manuels sans vie, des moyens de transport. Qu’allez-vous acquérir en apprenant quel moyen de transport un homme a utilisé pour venir jusqu'à vous ? Peut-être s’est-il servi d’un moyen de transport, peut être est-il venu à pied. Le mieux, c’est encore de marcher. Mais ce qui importe, c’est le fait qu’un ami soit arrivé chez vous, que vous puissiez parler avec lui, que vous sachiez qu’on vous aime et qu’on pense à vous.

Il arrive souvent que les gens se plaignent et soient mécontents de n’être aimés de personne. Il est ridicule de désirer que quelqu’un vous aime. Celui qui vous rend des services peut-il ne pas vous aimer ? Pouvez-vous ne pas l’aimer à votre tour ? Si les hommes ne manifestent pas leur amour par l’entraide, quel autre amour attendriez-vous encore ? Vous direz que quelqu’un ne vous aime pas pour des raisons karmiques. Le karma est une invention humaine. Dans l'amour, il n’y a pas de karma. Lorsque vous viendrez auprès de l’amour, vous renoncerez à tout ce que vous savez. Et vous ferez silence sur vos souffrances. L’amour ne supporte pas que l’on parle ni du passé ni de l’avenir. II ne parle que du moment présent. L’amour ne permet aucune exégèse sur lui.

Souvenez-vous en : au-dessus de tout est l’amour qui vous parle à chaque instant donne. Ceux qui ne comprennent pas l’amour croient que Dieu est fâché contre eux. C’est le reflet de leur état. Ce qui se reflète sur le visage de Dieu comme dans un miroir n’est qu’eux-mêmes et ils pensent que c’est Dieu qui est fâché. Penser que Dieu puisse se fâcher est une erreur ; jamais Б ne se fâche ni se met en colère. Б est dit: « Dieu est amour. » Lorsque nous sommes en colère, nous crayons que c’est Dieu qui se fâche. Cela est un reflet. La colère n’a de place ni dans l’amour ni en dehors de l’amour. Si la colère essaie de pénétrer dans l’amour, on la rejette dehors et elle ne peut que contourner l’extérieur de la demeure de l’amour. L’amour ne donne aucune prise à la colère. Il la laisse dehors comme son serviteur. Vous aussi, lorsque vous êtes en colère, vous contournez la maison de l’amour. Quel que soit votre courroux, l’amour ne vous recevra pas à l’intérieur de sa maison. Pour pénétrer à l’intérieur, vous devez abandonner la colère, vous devez y renoncer.

Une des propriétés de l’amour est la bienveillance envers tout être vivant. Vous direz que quelqu’un se comporte mal envers vous ; cela montre qu’il se trouve en dehors de l’amour. L’amour détermine la place de tout homme. Mais un seul pourra prendre la première place ; c’est dans l’ordre des choses. Dans la vie matérielle, tout le monde ne peut pas être aux premières places. Sont-ils nombreux ceux qui occupent le premier rang dans une représentation théâtrale ? Et que gagnent-ils à s’y trouver ? Si un vieillard s’assied à la première place, deviendra-t-il jeune ? Même assis à la première place, un vieillard restera vieux. Même assis à la dernière place, un jouvenceau restera jeune. Que préfèreriez-vous : être assis à la première place et être vieux ou être assis à la dernière place et être jeune ? Beaucoup de ceux qui sont assis aux premières places recherchent l’amour incompris. Ceux qui sont assis aux dernières places cherchent l’amour compris. Tant que vous êtes à la première place, vous ne comprenez pas l’amour, lorsque vous êtes à la dernière place, vous commencez à le comprendre. Peu de gens parmi ceux qui ont une situation sociale élevée comprennent l’amour. Seuls les enfants comprennent l’amour. Le Christ dit: « Si vous ne devenez pas comme de petits enfants, vous n’entrerez pas dans le Royaume de Dieu. » Le sachant, ne luttez pas pour les premières places.

On dit parfois qu’un homme a beaucoup d’amour et qu’un autre en a peu. Ce sont là des considérations humaines contemporaines. Comment peut-on reconnaitre que l’amour parle ? Ceux à qui parle l’amour sont reçus par tout le monde. Ceux qui transmettent l’amour ont un lien avec tous les hommes et tout le monde les comprend. Si vous ne faites pas preuve d’amour, vous vous sentez délaissés par tout le monde. L’amour ne délaisse personne. Lorsque vous ne comprenez pas l'amour, vous vous éloignez de lui et vous dites qu’il vous a quitté. C’est un égarement. Ainsi, une femme se plaint, parfois, que son mari l’a battue, elle est mécontente et elle veut le quitter. Où git le mal lorsqu’on vous bat ? Si un joueur de violon ne battait pas les cordes de son violon avec son archet, il n’en sortirait aucun son. Quand vous vous plaignez qu’on vous bat, vous parlez de batterie dont la musique est absente. Ce n’est qu’un jeu inconscient, non compris. Dans une musique consciente, les tons et les accords sont harmonieux.

Les contemporains souffrent de choses non comprises : un amour incompris, une musique incomprise, un mécontentement incompris. Ainsi, lorsque vous pensez que deux âmes vous aiment, simultanément, nait un mécontentement que vous ne comprenez pas. À un moment donné, vous ne pouvez être aimé que par une seule personne. Si les deux vous aimaient simultanément, inévitablement naitraient le litige et l’insatisfaction. Les malentendus entre les hommes proviennent d’une incompréhension intérieure de l’amour qui désire leur apprendre le moyen de vivre dans l’entente et la paix.

Un jeune homme aime une jeune fille, il l’épouse, mais celle-ci est mécontente de lui et veut se jeter à l’eau pour se noyer. Pourquoi veut-elle se jeter à l’eau ? - Parce qu’elle est un poisson, elle descend des poissons. Le mari est un crabe, la femme un poisson et ils ne s’entendent pas. Le poisson est attiré par l’eau, le crabe veut le tirer sur le rivage et en fin de compte leur vie commune se délabre. La femme veut que son mari entre dans l’eau, lui veut l’attirer sur la terre et personne ne cède. Qui des deux se trouve du bon côté ? Celui qui sort de l’eau. Le poisson comprend l’amour proche : celui qui se rapporte à lui. Le crabe veut saisir l’amour lointain, l’amour incompris. C’est pourquoi le crabe marche à reculons. Il s’est préoccupé d’une question que personne n’est parvenu à résoudre. Les crabes ont écrit beaucoup de livres sur l’amour incompris et aucun d’eux n’a pu trouver la solution. L’apôtre Paul a, lui aussi, soulevé le problème de l’amour, mais il en a décrit les propriétés qui peuvent être appliquées. Il y a des gens qui pensent qu’ils savent beaucoup de choses, connaissent beaucoup de langues, mais l’apôtre trouve que tout cela est éphémère. Il dit: « Le don des langues cessera, la connaissance disparaitra, car actuellement nous connaissons en partie. »

La seule chose qui restera pour les temps éternels, c’est l’amour qui parle. Notre place est de l’écouter. Lorsque l’amour parle, nous devons montrer de la patience pour l’écouter jusqu’au bout. L’amour vient à nous tout seul; nous devons saisir le moment où il nous visite. Il peut venir aujourd’hui, demain ou dans un an, patiemment vous resterez en attente. Quel que soit le délai de sa venue, vous attendrez comme si vous n’aviez attendu qu’une seule heure. L’amour abrège le temps. Ce qui prolonge le temps, c’est l’amour incompris. Ce qui l’abrège, c’est l’amour compris.

Tout le monde se pose la question : « Pourquoi je ne comprends pas l'amour ? » - Parce que tu veux le porter. - « Pourquoi je ne comprends pas l’amour ? » - Parce que tu veux qu’il te porte. Les deux choses sont impossibles. Si l’amour te porte, tu seras faible ; si tu le portes, c’est lui qui sera faible. Or, ce qui est le tout-puissant, l’immortel dans l’univers, c’est l’amour. Et si c’est toi qui es porté par l’amour, tu seras un homme mortel. Si l’amour te porte, tu seras incapable de te cultiver. Si tu marches avec l’amour et que tu l’écoutes toujours, tu comprendras tout et tu acquerras la connaissance qui provient de l’amour. Mais si tu t’imagines, ne fusse qu’un instant, que personne ne comprend l’amour aussi bien que toi, tu perdras tout ce que tu viens d’acquérir. L’amour ne tolère pas de comparaison. Tous ceux auxquels parle l’amour le comprennent. Quand il te parle, tu le comprends, toi aussi. Lorsqu’il te parle et que tu penses que tu ne le comprends pas, c’est toi-même qui t’induis dans la contradiction.

Quelle est la cause des conditions morales et sociales qui règnent aujourd’hui dans la vie des hommes ? La cause est l’incompréhension des hommes. Ils désirent être portés par l’amour et ils désirent le porter. Croyez-vous qu’une mère qui porte son enfant possède déjà l’amour ? L’amour maternel n’est pas dans le fait de porter son enfant. Il se trouve ailleurs. Croyez-vous qu’un brigand lorsqu’il porte l’argent volé a de l’amour ? De même, une mère peut porter son enfant sans avoir d’amour. Un enfant, c’est une caisse pleine d’or que la mère a prise quelque part et qu’elle porte. L’enfant appartient à quelqu’un d’autre, il est volé. Ce qui n’est pas dérobé doit marcher lui-même. Si vous portez quelque chose, c’est que vous l’avez volé. Vous dites : « Ce sont des histoires qui n’ont pas de sens. » - Non. Nous parlons de choses substantielles. Réel est се que vous ne portez pas, mais qui marche de lui-même et qui vous écoute. Les autres choses ne sont pas mauvaises non plus, mais elles ne sont pas réelles. Б n’est pas mauvais qu’un brigand porte de l’or. Ce n’est pas un mal qu’une mère porte son enfant, mais ce qu’elle tient dans ses mains, ce n’est pas encore l’enfant lui-même. Elle ne porte que ses vêtements et elle en ressent l’agrément. Est-il toujours agréable pour un vêtement que vous le portiez ? Ceci est une autre question.

« L’amour ne périt jamais. Les autres choses passeront. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaitra. Mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaitra. »4 « Mais lorsque je suis devenu homme (c’est-à-dire : depuis que j’ai compris l’amour qui est proche), j’ai fait disparaitre ce qui était de l’enfant, car aujourd’hui nous voyons d’une manière obscure, comme dans un miroir, mais alors, nous verrons face à face. »

Certains cherchent l’homme qui pourrait leur servir de modèle d’amour. Ne cherchez pas de modèle. L’amour s’exprime par tous les hommes. L’amour est la seule chose qui n’a point besoin ni de traducteurs ni de représentants. L’amour est la seule puissance qui comprenne tout le monde et que tous comprennent. Aucun litige n’existe entre l’âme humaine et l’amour. Là, il y a toujours et de toute part une entente parfaite. Si quelque chose d’incompris entre dans l’amour, cela vient de l’extérieur, comme quelque chose d’étranger. Ainsi, l’unique chose que vous comprenez, c’est l’amour et l’unique chose qui vous comprend, c’est l’amour, mais généralement, l’amour est la seule chose que vous ne comprenez pas et la seule chose qui ne vous comprend pas. Quand l’amour ne vous comprend-il pas ? - Lorsque vous essayez de le porter. Pouvez-vous porter la Terre dans vos mains ? Pouvez-vous inviter le soleil chez vous et l’installer dans votre maison ? C’est impossible. Vous laisserez le soleil au loin, à la place où il se trouve. Le petit rayon de lumière que vous en recevez vous suffit, c’est ce que vous pouvez comprendre. Du grand soleil, vous ne pourrez que vous en approcher vous-même. Si vous l’invitez à venir chez vous, vous désirez ce qui, dans le monde, est incompréhensible.

Vous dites : « pourquoi ai-je été si ignorant ? » - Réjouis-toi d’avoir été ignorant. Tout savoir serait pour toi le plus grand des malheurs. L’enfer est créé par la pensée des hommes qui croient tout savoir. Le paradis est créé par la pensée des hommes conscients de savoir peu de choses. Donc, le paradis est un lieu où on sait peu et l’enfer, le lieu où l’on sait beaucoup. Quelqu’un dit: « Comme je suis savant! Comme ma tête a peine ! » - Lorsque tu sais tout et que tu souffres, c’est l’enfer. Pourquoi souffres-tu ? Parce que tu sais beaucoup.

II n’est pas question en recevant ce qui est nouveau dans le monde, de vous revêtir de vêtements neufs et de jeter dehors ce qui est vieux. Vous vous revêtirez de ce qui est neuf seulement le jour de Pâques. Quand vous tomberez dans une grande contradiction, vous revêtirez les vêtements nouveaux ; quand vous arrivera la souffrance, vous revêtirez les vêtements nouveaux et ainsi vêtus vous irez à Sa rencontre.

« Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils unique, afin que quiconque croie en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »5 - Dieu a tant aimé le monde qu’Il a envoyé l’amour sur Terre pour apprendre aux hommes comment il faut vivre. Quel est cet amour qui vous apprendra à vivre selon Dieu ? - Celui que vous ne pouvez pas porter, celui qui ne peut pas vous porter.

Comment avez-vous appelé l’entretien que j’ai eu avec vous hier ? - « Le dossier du procureur. » - Je vous y ai expliqué que vos contradictions, quelles qu’elles soient, ne pouvaient être résolues si vous continuez à vivre comme vous le faites. Rien ne pourra vous réconcilier si vous vivez ainsi. Les malentendus, les litiges apparaissent parmi vous. L’un pense une chose, l’autre, son contraire. Une soeur prétend avoir initié une autre à l’amour. L’autre le nie. Nous n’avons pas besoin d’un pareil amour. Се n’est qu’une servante de l’amour qui induit en erreur, qui ne dit pas la vérité. Rien n’est plus sublime, plus grand que l’amour. Tant que l’amour vous parle, vous avez tout à votre disposition. Et si l’amour cesse de parler, c’est la plus grande des souffrances qui puisse vous arriver. Car s’il ne vous parle plus, ce que vous concevrez sera seulement issu de conceptions humaines.

Quand l’amour commence à vous parler, il ouvre devant vous toutes les portes et vous commencez à le comprendre. Quand il ferme les portes, subitement vous cessez de comprendre. Si ce qui est petit est entendu, les portes sont ouvertes ; si ce qui est grand reste incompris, les portes se sont refermées. Là оù les portes sont fermées, l’amour est absent. Ne frappe pas aux portes fermées. Quand les portes sont ouvertes, l’amour est présent.

Toute porte fermée témoigne de l’amour incompris. Toute porte ouverte parle de l’amour qui est compris. Nous désirons être savants, riches, forts. Ce n’est là que l’histoire des portes fermées, d’un revêtement extérieur sans rapport avec l’amour. Croire que les hommes puissent vous aimer pour votre seul savoir, c’est être un serf de l’amour. Le savoir ne te conduira pas à l’amour. L’amour n’en a pas besoin. La connaissance n’est qu’un moyen de transport. L’amour vous visitera lui-même, il vous parlera lui-même.  Il vous parlera et vous écouterez, sans essayer de monter sur son char. Beaucoup de chars existent dans le monde, l’amour n’en possède aucun. Il est le seul à se passer de moyen de transport. Pourquoi est-ce ainsi ? Personne ne le sait; moi non plus. Ainsi, je ne peux pas vous expliquer pourquoi l’humanité souffre, mais je peux comprendre sa souffrance. Je ne sais pas pourquoi on frappe un homme sur la tête, mais je ressens sa situation. Quelle connaissance il va acquérir, je ne peux vous le transmettre, de même que les connaissances que j’ai acquises et qui sont dans ma tête, je ne peux pas les transmettre aux autres, comme je ne peux pas vous transmettre mon amour, comme vous ne pouvez pas me livrer le vôtre. Ce sont là des compréhensions spécifiques à chacun.

Voici une chose importante : lorsque l’amour est parmi nous, nous nous comprenons, lorsque l’amour est parti, vient l’incompréhension. II vaut mieux qu’il soit libre de partir. Réjouissez-vous lorsqu’il part, réjouissez-vous quand il revient. Que sa venue, comme son départ, soit pour vous source de joie. Il est encore le seul à pouvoir causer de la joie par sa venue, comme par son départ; surtout ne pensez pas que la joie n’est pas aussi grande dans un cas comme dans l’autre. La joie est la même quand l’amour vient et quand il part. Lorsque l’amour arrive, vous êtes comme une mère qui tient son enfant dans les bras. Lorsqu’il part, l’enfant est devenu grand, il parle et va à l’école. Tant que vous portez l’enfant, celui-ci n’est qu’un ignorant. À l’instant où vous le posez à terre, l’enfant marche librement, s’éloigne de vous, s’instruit et commence à comprendre.

Je dis : tant que l’amour vous tient dans ses mains, vous ne pouvez pas vous instruire et vous restez de petits enfants ignorants. Comme jusqu’ici vous avez été portés par beaucoup de gens qui vous ont parlé de l’amour, c’est l’heure pour vous de marcher, d’écouter l’amour qui vous parle et de vous instruire. Supposez que vous vous trouviez dans un monde l’où on vous parle du soleil, sans que vous puissiez le voir. Croyez-vous que vous pourriez avoir une idée du soleil dans tous les mondes ? C’est seulement lorsque vous le verrez et saisirez sa nature que vous pourrez le comprendre et dire : maintenant, nous connaissons la réalité. Toute bougie est à sa place, mais la bougie ne remplace jamais le soleil. Votre amour ne pourra jamais remplacer le soleil de l’amour.

« Nous connaissons partiellement, nous prophétisons d’une manière imparfaite. » Et encore : « Tous, nous vivons et nous nous mouvons en Dieu. » II nous a donné la liberté de vivre en Lui. Lui, ne se fâche jamais contre nous. Nous nous punissons nous-mêmes et nous croyons que la punition vient de Dieu. Un mari frappe sa femme et celle-ci pense que c’est Dieu qui l’a permis. La femme aime son mari, aussi, elle croit que c’est à cause de Dieu.

Faut-il aimer toutes sortes de gens ? Vous les aimerez et à chacun vous donnerez quelque chose. Supposons que vous deviez visiter mille personnes, vous resterez avec chacune d’elles cinq minutes. Vous n’avez que peu de temps à votre disposition pour chacune. Quelqu’un a-t-il le droit de me retenir plus longtemps ? Qu’il se réjouisse des cinq minutes qui lui sont accordées. Si l’amour a accordé cinq minutes à chaque homme, doit-il m’en donner dix ? Si vous désirez en avoir davantage, vous attendrez que l’amour ait d’abord visité les mille personnes, ensuite, il vous visitera de nouveau lorsqu’il reviendra. Ce qu’il dira aux autres ne vous concerne pas. Occupez-vous de ce qu’il vous dira, à vous. L’amour est libre de vous transmettre ce qu’il a dit aux autres, mais vous n’avez pas le droit de le lui demander. La connaissance que chacun reçoit de l’amour lui est propre. Elle est transmise d’une manière particulière et on n’en reçoit que sa part.

« Nous connaissons partiellement et prophétisons d’une manière imparfaite, mais lorsque l’amour viendra, ce qui est imparfait sera aboli. » Alors, tout sera découvert. Vous direz : « Mes yeux se sont ouverts, mon coeur s’est ouvert pour comprendre l’amour. » L’amour apporte la résurrection. Si vous ressuscitez, vous deviendrez immortels.

« Trois choses demeurent maintenant: la foi, l’espérance et l’amour, mais la plus grande des trois, c’est l’amour. » - L’espérance est liée au monde physique, la foi est liée à la connaissance, au monde spirituel et l’amour est lié au monde divin. L’espérance c’est la salle à manger où vous mangez agréablement et avec douceur. La foi c’est la salle de classe où vous apprenez. L’amour c’est la liberté. Si vous parvenez à l’amour, vous marcherez où vous voudrez et tant que vous voudrez. Vous visiterez la lune, le soleil et les étoiles et quand vous en aurez assez, vous pourrez revenir dans la salle de classe. Et, quand vous aurez assez de la salle de classe, vous rentrerez dans la salle à manger. Si vous espérez, vous vivez dans le monde physique. Si vous croyez, vous vivez dans le monde spirituel. Si vous aimez, vous vivez dans le monde de l’amour, dans le monde divin. Vivez selon ce que vous comprenez. Cela veut dire : vivez selon la loi de l’amour, vivez comme on vous l’a appris, vivez comme la nouvelle mariée dans sa parure de noces. Vivez comme la jeune mariée avec son jeune époux qui portent dans leurs mains le drapeau du mariage et qui le déchirent en quatre parts en les jetant aux quatre coins du monde. Cela signifie que les nouveaux mariés ont le choix d’aller vivre vers l’orient, vers l’occident, vers le nord et vers le sud. Celui qui vit selon la loi de l’amour a le droit de vivre partout, aux quatre coins du monde.

Quand je vous ai parlé de l’amour, les nuages se sont dispersés et le soleil est apparu. Si je n’en avais pas parlé, le ciel serait resté couvert. Réjouissons-nous qu’il reste quelque chose qui puisse nous rendre ignorants et sages, faibles et forts, mécontents et contents. Le mécontentement est relié à l’homme par un lien karmique. Lorsque l’amour vient, toutes les contradictions humaines disparaissent. Lorsque l’amour s’éloigne, les contradictions reviennent. Souvenez-vous : quand les contradictions arrivent, l’amour part, quand les contradictions partent, l’amour vient.

Ne croyez pas que vous soyez déjà dans le Royaume de Dieu. Si un saint entre dans l’enfer, il le transforme en paradis. Quand le Christ est descendu en enfer, il l’a changé en paradis. Il a prêché aux habitants de l’enfer et ils se sont mis en route pour le suivre. L’amour est entré en enfer et les diables eux-mêmes ont oublié leurs contradictions. En voyant l’amour, les gardiens qui avaient la garde des âmes des pécheurs ont laissé choir leurs armes et ont oublié leur service. Quand le Christ fut parti, ils revinrent à eux-mêmes et ils dirent: « Nous avons été stupides. - Nos gens que nous avions gardés si longtemps sont partis. » Réjouissez-vous d’avoir été stupides. En bulgare, le stupide vous l’appelez « boudala ». Boudala = Boud + Allah. Sachez que Boud, désigne le Christ et qu’Allah, signifie Dieu.

4e entretien du Maitre, tenu le 22 juin 1944,

Mont-Vitocha - Département de Sofia.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now
Sign in to follow this  
Followers 0