Sign in to follow this  
Followers 0
mayakitanova

Observez et apprenez

1 post in this topic

OBSERVEZ ЕТ APPRENEZ

« Comme on peut lire en suivant les lignes des formes de la nature, on peut lire dans les mouvements que font tous les organismes vivants et I’homme. C’est d’après ces formes et ces mouvements que l’on reconnait les pensées, les désirs et les aspirations du disciple, aussi bien que les instincts, la cruauté, la crainte, la ruse et tout le reste chez les animaux. Cette loi est valable pour le règne végétal, aussi bien que pour le règne minéral; mais peu de gens sont d’accord avec cela.

« Rien n’est dû au hasard, affirment les sciences occultes. Quand un arbre, qui a été planté, pousse dans des conditions défavorables durant sa croissance, il effectue des mouvements les plus divers, indiscernables pour I’oeil. À l’aide de ces mouvements, il surmonte les obstacles qu’il rencontre durant sa croissance et, quand il a grandi, I’homme peut voir la “peine” avec laquelle cet arbre a surmonté les obstacles et s’est élevé au-dessus de la terre.

« Sur l’homme, il y a des signes qui montrent si la vie qu’il a menée jusqu’à ce jour a été difficile et s’il a possédé la volonté de surmonter les difficultés qui se sont présentées sur sa route. Les difficultés de nature extérieure et les difficultés de nature intérieure sont différentes. Sont également différents les forces et les signes de ces forces. Seul un oeil exercé peut les reconnaitre. Nombre de disciples, tout comme il en est parmi les gens ordinaires, n’aiment pas étudier. Ils aiment que tout leur soit servi tout prêt. C’est en vain. Nous apprenons à connaitre le monde à l’aide de l’observation et de l’expérience. Même si vous observez vos traits et l’expression de votre propre visage et, si vous connaissez en partie vos tendances et vos habitudes, vous possédez déjà suffisamment de conditions pour un exercice profitable. De cette manière, vous pourrez corriger certains mauvais traits chez vous. Peut-être penserez-vous qu’il n’y a rien à faire. Ne vous leurrez pas. S’il en était ainsi, il n’y avait pas de raison de vous envoyer dans l’école de cette terre.

« Qu’acquiert le disciple par l’étude de ces choses et de la nature ? Avant tout, il se convainc que c’est par l’entremise de la pensée, avec laquelle nous nous heurtons a certaines difficultés, que nous pouvons en retirer quelque chose. Dans chaque labyrinthe de contradictions, il y a une issue par laquelle celui qui est patient peut sortir.

« Si vous observez un homme, vous pourrez comprendre s’il est content ou s’il souffre. Vous acquerrez l’art de comprendre la qualité de sa souffrance et vous saurez comment lui venir en aide. Le moins que vous ferez, c’est de lui dire que sur la terre il est impossible qu’il n’y ait pas de souffrances. Tout comme la terre n’est pas une boule lisse, ainsi la vie sur elle est impossible sans obstacle. Quelle vie et quelle école serait notre monde sans les difficultés que nous devons surmonter ?

« Les traits du visage d’un homme apparaissent également dans son écriture. L’écriture est l’image graphique de l’état et des tendances spirituelles, aussi bien que de tout le naturel de cet individu. L’écriture est un oscillographe inconscient des processus physiques et spirituels. Celui qui sait lire dans l’écriture verra tout ce qui concerne l’homme. C’est suivant cette voie qu’est apparue la science de l’écriture : la graphologie.

« Il arrivera un temps dans l’évolution humaine tous les documents de recommandation et les références sur les qualifications données des gens deviendront parfaitement inutiles. La sensibilité et la délicate perception intuitive des futurs humains leur permettront de pénétrer à fond les choses et cela leur sera suffisant pour connaitre entièrement celui qui se trouve devant eux. Jusqu’à un certain point, le germe de cette faculté existe en chacun, mais les temps que nous vivons ne sont pas favorables à ce que nous lui fassions confiance. »

« De nos jours, pour beaucoup de gens, ce que nous affirmons parait un mythe ou une légende fantastique, cependant nous parlons de choses tout à fait réelles. L’homme porte en lui-même trois documents qui contiennent, d’une manière détaillée et complète, toutes ses caractéristiques. Ce sont: en premier lieu son visage, puis ses deux mains. Ce qui est inscrit dessus n’est pas un leurre. En ajoutant à cela les gestes, les mouvements du corps, la voix et l’expression du visage, qui est le signe de son ajustement spirituel, nous pouvons être surs que nous connaissons déjà cet homme.

« Si, en se basant sur un ossement trouvé au cours de fouilles, le paléontologue expérimenté peut rétablir le squelette tout entier de l’animal, pourquoi ne pourrait-on pas rétablir l’image psychologique intégrale d’un homme en se basant sur une marque ou un signe donné sur son visage ?

« Ce que nous avons dit jusqu'ici ne donne pas des recettes toutes prêtes. Ce n’est pas autorisé. L’essentiel est que le disciple travaille sur lui-même, observe, tire des conclusions et étudie avec assiduité la sublime écriture de la vie. »

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  
Followers 0