Sign in to follow this  
Followers 0
mayakitanova

Décembre 1944

1 post in this topic

DÉCEMBRE 1944

Durant les vingt-deux années d’existence de l’École occulte en Bulgarie (de 1922 à 1944), il se passa beaucoup d’évènements, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Le Maitre les suivait avec beaucoup d’attention. Souvent sur son visage on pouvait lire un profond souci causé par le comportement humain en violente contradiction avec les exigences de l’Enseignement divin.

Pendant ces vingt-deux années, il vint en aide à de nombreuses personnes qui souffraient ; mais est-il nécessaire d’ajouter à ce qui a été dit, car n’était-il pas venu pour enseigner la guérison du corps et de l’âme ?

L’hiver de 1944 commença. Le mois de décembre était neigeux et très froid. Les derniers jours de l’année s’écoulaient et, en même temps qu’eux, s’écoulait le temps dévolu à l’existence de l’École. Le Maitre ne se présentait plus aux Conférences et à la Communauté de l’Izgrev, on chuchotait qu’il était malade. Ceci nous paraissait bizarre et même incroyable, étant donné que nous étions habitués à voir dans le Maitre le guérisseur de ceux qui souffraient... mais pas malade.

Personne ne savait de quoi il souffrait. Durant les pénibles heures au cours desquelles il devait quitter cette terre et ce corps, à plusieurs reprises il avait prononcé tout doucement ces paroles : « Une petite tâche a été achevée. »

Les disciples comprirent qu’il n’avait plus rien à faire sur cette terre, revêtu d’un corps humain.

Le 27 décembre 1944, un dernier soupir s’échappa de ses lèvres et le lendemain, le 28, il était couché, comme endormi sur sa couche, pour la dernière fois, tenant d’une main la Bible sur sa poitrine. Dans la salle, une harpe égrenait une profonde et émouvante mélodie pleine de douleur et, tout autour, les disciples pleuraient en silence.

En accord avec une communication envoyée par Georges Dimitrov, à cette époque à Moscou, on accorda l’autorisation pour que le Maitre fût enterré à l’Izgrev. Dans une de ses séances, le Conseil des

Ministres, par un protocole signé par Anton Yougov (président du Conseil des ministres à cette époque), confirma cette autorisation et le Maitre fut enterré dans le jardin de l’lzgrev. Jusqu’à ce jour, sa tombe est conservée en parfait état.

« C’est dans l’accomplissement de la volonté de Dieu que se trouve la force de l’âme humaine. »

C’est là l’unique inscription qui entoure le Pentagramme gravé sur la petite plaque ronde, en marbre, sur la tombe du Maitre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  
Followers 0