Sign in to follow this  
Followers 0
mayakitanova

Retour en Bulgarie

1 post in this topic

RETOUR EN BULGARIE

De retour en Bulgarie, Peter Deunov se livre à des séries d’études phrénologiques sur ses concitoyens. La phrénologie était alors en vogue ; sous ce terme comme sous celui de physiognomonie se rangeaient diverses écoles étudiant le tempérament et le caractère selon la forme du crâne et du visage. Aujourd’hui, on parle de morphopsychologie. Peter Deunov faisait alors ses observations sur la forme de la tête (crâne) et aussi celle du nez, des oreilles, de la bouche, des yeux, etc. II fit par la suite devant les auditeurs de son école plusieurs causeries à ce sujet.

En 1901-1902, Peter Deunov publia dans la revue Rodina cinq articles sur ses observations. En 1908, un élève de P. Deunov fit paraitre en bulgare : Les principes de la phrénologie, livre qui reprend et développe les principes donnés dans les cinq articles.

*
* *

Avant d’aller plus avant, on peut poser une question : « Pourquoi ce Maitre choisit-il de rester en Bulgarie alors qu’un pays en plein essor, comme les États-Unis, pouvait paraitre un terrain plus riche et plus fertile ? D’autres pays également pouvaient sembler mieux appropries à recueillir l’enseignement de vie nouvelle parce qu’ils avaient une plus forte proportion de gens cultivés, d’écoles ou d’universités de réputation mondiale.

II n’y a pas de réponse possible à ce niveau-là, qui fait intervenir des éléments quantitatifs. Les « meilleures conditions » pour un envoyé céleste n’obéissent pas aux mêmes critères que pour nous. Le Maitre Deunov n’a probablement pas choisi, mais, comme tous les grands maitres au cours des siècles, il a rempli un plan nécessaire et obéi à des instances qui nous échappent. Et même si ce plan dans le vécu terrestre présente des inconvénients et des souffrances, il doit être rempli pour l’accomplissement d’un dessein élevé dont nous ne pouvons avoir idée que dans la mesure de notre propre avancement dans la voie.

II est cependant possible de faire quelques remarques qui s’inscrivent au niveau de l’Histoire connue. Le Maitre Deunov donna son enseignement dans une région et chez un peuple qui furent le creuset de trois cultures importantes.

D’abord, avec Orphée qui vécut au Rhodope1; puis avec les Bogomiles au Moyen Âge ; enfin il y eut les saints Cyrille et Méthode, les initiateurs de la culture slave.

Sous l’angle orphique, on remarquera que le peuple bulgare est marqué par des dons et un attachement certains pour la musique.

Sous l’angle religieux, bien que fidèle à ses traditions en ce domaine, ce peuple a montré qu’il ne se contentait pas seulement des habitudes et rituels religieux, mais qu’il recherchait la vérité et la justice sous-jacentes à l’expression religieuse.

Ce peuple a accueilli a bras ouverts les pionniers de l’instruction slave, Cyrille et Méthode qui devinrent ses saints nationaux.

Précisons ici que tout cela n’est pas dit pour expliquer ou donner des raisons formelles, mais pour dégager un certain climat.

Le Maitre Deunov a donné certes son enseignement en Bulgarie, mais à travers le réceptacle que furent ses disciples en ce pays, il parle à tous les hommes de la terre.

*
* *

C’est vers 1900 que se situe le moment où Peter Deunov commença à parler en public. Il avait alors 36 ans. Dans ses conversations et causeries, il s’efforçait de préparer ses auditeurs à une compréhension plus profonde des sciences spirituelles, notamment en leur faisant découvrir le christianisme ésotérique.

Cinq années auparavant (1895), il avait publié un petit livre : Science et éducation, où sont résumées les connaissances expérimentales accessibles à notre monde tridimensionnel.

 

1. Chaine des Rhodopes : ramification des Balkans en Bulgarie ; point culminant 2895 m. Le massif de Rila en fait partie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  
Followers 0