Sign in to follow this  
Followers 0
mayakitanova

LE MAITRE PARLE DE LUI-МÊМЕ, DU DISCIPLE, DE L’ÉCOLE

1 post in this topic

LE MAITRE PARLE DE LUI-МÊМЕ, DU DISCIPLE, DE L’ÉCOLE

 

 

« La venue des Grands Maitres a lieu pour la libération du monde. »

 

« Quand je m’approche des hommes, je suis toujours propre. »

 

« C’est seulement après avoir fait quelque chose que j’estime savoir. Pour moi, seules les idées réalisées sont des Idées. »

 

« Je suis en contact direct avec Dieu. »

 

« Dieu m’a envoyé. »

 

« Dieu parlait par la bouche du Christ. Dieu parle par ma bouche. »

 

« Les idées que j’énonce dans mes causeries et mes cours proviennent d’une source divine. Les paroles du Christ et les miennes sont issues d’une même source. II n’y a pas deux sources. »

 

« Je suis venu pour proclamer l’Amour, pour l’apporter sur la terre. C’est là ma Mission. »

 

« Chaque Maitre est différent. Chacun d’eux porte en Lui un feu sacré venant du Monde Invisible. C’est la nature de ce feu qui le différencie. »

 

« Tous ceux qui vont venir sont déterminés. Ceux qui viendront dans la sixième race sont déterminés. »

 

« En venant sur terre, le Maitre apporte quelque chose de nouveau. Les anciennes conceptions ne peuvent aller de l’avant sans clef. Maintenant, c’est le Maitre qui détient cette clef. Sans cela, les âmes n’attendraient pas la venue du Maitre. »

 

« Le Maitre explique les possibilités du présent et dévoile l’avenir. »

 

« Je suis venu maintenant pour apprendre aux hommes à vivre dans l’Amour. »

 

« Je voudrais que les âmes dont je m’occupe avancent, afin qu’elles soient un jour le livre vivant qui témoigne que j’ai bien agi. »

 

« Le Maitre doit venir sur terre, afin de transformer les êtres humains. »

 

« Le Maitre porte en lui ГAmour Primordial. »

 

« II considère chaque être pareillement, car l’Amour a le même regard pour tous. »

 

« II faut aimer quelqu'un pour pouvoir le préparer à la voie menant à l’éternité. »

 

« C’est de Dieu que le Maitre reçoit l’Amour ; cet Amour passe par lui et va au Disciple. »

 

« Le Maitre doit éprouver de l’Amour envers le Disciple, afin de pouvoir lui enseigner la connaissance. »

 

« Je n’ai rien pris à personne. J’ai seulement donné. Que n’ai-je donné ? Je les ai ranimés ; je les ai repris à la mort ; j’ai amélioré leur situation matérielle ; j’ai payé leurs dettes, et je n’ai rien pris en échange. C’est ainsi que je comprends l’Amour dans le don. »

 

« Voilà comment je conçois l’Unité : quand vous aimez quelqu’un, c’est Moi que vous aimez ; quand vous caressez une fleur, je suis content, car elle est contente. »

 

« C’est le monde invisible qui fournira l’étincelle qui enflammera le brasier, dont la matière sera fournie par ceux qui sont dans l’École. »

 

« Tout ce qui est donné dans les causeries n’est pas contenu seulement dans les mots. Ces causeries contiennent des choses celées qui ne peuvent être exprimées par les mots. Beaucoup de choses restent celées. Seul celui qui les a vécues les pénètre. »

 

« Certaines de mes causeries sont purement chirurgicales. Je désinfecte les plaies de ceux auxquels je m’adresse. Donc, je prends en considération la nature du public, des hommes, des auditeurs qui sont devant moi. »

 

« J’ai donné tant de méthodes, de procédés, de formes, d'images pour l’éducation des enfants, des grands, des poètes, des philosophes et autres.. »

 

« Au sujet de mes causeries, je peux dire : « Un enfant peut parler très logiquement quand il a appris quelque poésie. Parler logiquement n’est pas un si grand art. II en apprendra les quelques règles qui existent. Dans la Nature, les choses ne sont pas logiquement rangées. Les étoiles ne sont pas disposées dans l’espace suivant leur grandeur. »

 

« Les images que j’utilise dans mes Causeries sont tirées de la Nature. J’interprète ce qui est tout nouveau maintenant dans la Nature. C’était différent, il y a 2.000 ans. On dit : « Jadis le Christ a dit cela ». Mais le Christ a dit :

 

« Maintenant, vous ne pouvez pas comprendre certaines choses, vous les comprendrez après ». Maintenant il y a donc des choses nouvelles, et dans 2.000 ans il y en aura d’encore plus nouvelles. »

« Celui qui interprètera mes causeries doit être un maitre de l’interprétation. »

 

« Dans mes causeries, les Vérités sont cachées. Je les y cèle pour la future culture. »

 

« Toutes ces idées que j’expose dans mes causeries, et dans mes cours, vous pouvez tout seuls aussi les découvrir. Mais, pour chacune de ces idées, il vous faudrait travailler pendant 25.000 ans pour la découvrir. Supposons que dans une de mes causeries il y ait dix idées. Combien d’années vous faudrait-il pour découvrir les idées qui se trouvent seulement dans une causerie ? Et combien de causeries y a-t-il ? Voilà pourquoi ces causeries et ces cours abrègent énormément la durée de votre développement. »

 

« Pendant l’Antiquité, nombreux sont ceux qui ont attendu une vingtaine d’années pour qu’on leur donne deux ou trois courtes phrases, afin d’y travailler. »

 

« Dans mes causeries, il y a la même variété que dans la nature. Cette variété se conforme à une loi intérieure. »

 

« Je suis issu d’un monde où nul n’a jamais posé le pied et que nul n’a jamais vu. Je traduis de la Nature, de l’original même. »

 

« Jusqu’à présent, je ne vous ai pas parlé de l’essence même de l’Amour. Je vous ai parlé jusqu’à présent seulement jusqu’aux limites du monde causal. Cette École suit la voie absolue. Si vous voulez suivre la voie relative, vous vous excluez de l’École. Même hors de l’École, vous serez à l’École. Tout est dans le Plan de Dieu. »

 

« Si vous voulez entendre ce qui n’a été écrit nulle part, alors venez à moi. »

 

« Je ne répète jamais les choses. Me donneriez-vous le monde entier, que je ne répèterais pas ce que j’ai dit une fois. »

 

« Ce que je disais il y a vingt-cinq ans commence déjà à remplir le monde et le monde ne peut plus s’en libérer. Cela ne m’appartient pas, c’est Divin. Un jour les gens le recevront intérieurement. »

 

« II y a des travailleurs invisibles qui prennent et propagent ces idées que j’énonce ; c’est par l’air qu’ils les propagent. »

« La Parole apportée par le Christ a été, plus tard, propagée partout par les esprits. II y a d’autres êtres, d’autres entités qui écoutent aussi mes causeries avec vous. En faisant mes causeries, ce n’est pas seulement vous que j’ai en vue, mais aussi ceux qui se sont entièrement libérés. Ils ne sont pas ici sur terre, ils sont libres. »

 

« De quoi dépend la bienveillance du Maitre envers le Disciple ? Elle dépend de deux choses :

1.    Du comportement du Disciple envers le Maitre.

2.    Si le Disciple étudie, apprends bien. »

 

« Le bon comportement est comme un capital que le Disciple doit enrichir par ses études. »

 

« L’homme nait dans l’Amour, s’habille de Sagesse, habite dans la Vérité qui est sa demeure. »

 

« Nombre de nos frères et soeurs se sont entièrement adonnés à leurs affaires personnelles et mènent une vie sans aucun idéal. C’est pourquoi il est indispensable de créer une centrale mentale et ne pas tout communiquer à tout le monde, mais à certaines personnes seulement. Certains frères et soeurs n’appliquent pas l’enseignement. Il m’arrive même parfois de regretter d’avoir commencé mon oeuvre spirituelle en Bulgarie. »

 

« Il faut des êtres désintéressés, prêts à servir Dieu sans rien attendre en retour. Et notre Fraternité n’en compte que quelques-uns. »

 

« Les différents frères et soeurs sont au nombre de 1.444. Une partie d’entre eux fait déjà partie de la Fraternité, et d’autres encore la joindront. Mais, tous ceux qui sont dans la Fraternité ne sont pas du nombre de ces 1.444 »

 

« Certains demandent : « Que dois-je faire ? » Regardez ce que je fais et faites-le ; essayez-le. »

 

« Jadis, quand les Bogomiles étaient persécutés par leurs ennemis, le Bogomilisme se trouvait dans une période de reflux et alors leur persécution était possible. Maintenant le peuple Bulgare se trouve dans son siècle d’or ; s’il néglige cette opportunité, un autre peuple prendra sa place. »

 

« La Vérité ne tolère pas de justification, pourquoi justifier la Vérité ? II n’est nul besoin de se presser. Les siècles sont devant nous, c’est-à-dire que l’avenir est à nous, le temps travaille pour nous. »

 

« Dans toutes les annales de la Nature, il n’y a pas un seul cas où quelqu’un ayant travaillé avec amour perde quelque chose. »

« Quiconque tenterait de lutter contre la Vérité en pâtirait. »

 

« On veut étouffer cet enseignement. Nul ne l’étouffera jamais. On prétend que cet enseignement est nouveau. II est aussi ancien que nouveau, il est toujours le même : c’est l’enseignement de Dieu. Cette lumière se répandra dans le monde entier. »

 

« Le disciple doit savoir écouter le Maitre, le comprendre et appliquer ce que je lui dis. Telles sont les conditions exigées du disciple. »

 

« Un véritable disciple est celui qui dit à son Maitre : « Fais ce que tu veux, mais donne-moi la connaissance. »

 

« Le véritable Maitre est celui qui agit avec un complet désintéressement envers ses disciples ; il ne recherche aucune compensation de leur part. »

 

« Les gens ordinaires luttent les uns contre les autres, se critiquent mutuellement et se font la morale. Le disciple ne critique absolument personne et ne fait la morale à personne. Il ne s’occupe nullement des fautes d’autrui. Elles n’existent pas pour lui. Pour lui existe seulement une vie droite : la vie de l’Amour. Pour le disciple, Dieu n’est pas le Jéhovah de l’Ancien Testament qui juge et punit les hommes. Pour lui, Dieu est le Dieu d’Amour, de Lumière, de Paix et de Joie. Ce sont là également des qualités du disciple. »

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now
Sign in to follow this  
Followers 0