Sign in to follow this  
Followers 0
hristo

1936_09_27 IL CREE

1 post in this topic

IL CREE

 

Je vais lire le premier chapitre des « Actes des apôtres ».

La vie est une science qui doit être étudiée. Vous parlez de la vie humaine, mais vous la méconnaissez. Vous parlez de la vie de la Nature, vous ne la connaissez pas non plus. La vie de la Nature présente une grande diversité de formes et manifestations. La vie humaine est pleine de négations, de peines et de joies, d’inquiétudes et de malentendus, d’abondance et d’indigence. La joie et l’abondance sont rares, la peine et l’indigence sont plus fréquentes. Nombreux furent les efforts des scientifiques, des philosophes et des Maîtres voulant montrer aux hommes comment vivre. Il est dur d’apprendre à l’homme à vivre correctement. C’est une matière difficile, abstraite. La vie n’est pas quelque chose de concret que l’on puisse voir et toucher. L’homme aspire au bonheur, à l’avènement du Royaume de Dieu sur Terre, il veut entrer au Paradis, rêve de la vraie Vie. Que l’homme n’attend-il pas? Tout cela, ce sont des formes de la vie intégrale.

Nombreux sont ceux qui se demandent s’il existe une autre vie que celle sur Terre; s’il en existe une, que cache-t-elle? Il existe un autre monde, bien entendu, il en existe plusieurs, mais ce sont des niveaux de la conscience. Retenez votre attention sur la conscience de la fourmi, du poisson, de l’oiseau, du mammifère, de l’homme et de l’Ange, pour voir la grande diversité que cachent leurs regards et entendements sur la Vie. Comparez la pureté de l’homme et de l’Ange, pour voir la grande différence qui existe entre eux.

Je dis: on parle à présent de l’avènement du Christ, c’est-à-dire de Sa venue sur Terre et de Sa vie. C’est pourquoi, lorsqu’on dit qu’Il vient sur Terre, tous pensent que cela se produira comme par le passé. Vous savez comment vos proches viennent sur Terre et comment ils la quittent, c’est pourquoi vous pensez que le Christ viendra et repartira comme eux. Cela concerne ceux qui n’ont pas vécu bien. Ce sont eux que l’on porte solennellement sur une civière, pour eux des prêtres disent le service funèbre, sur eux on fait des discours. C’est la vie des aristocrates. Mais le Christ ne vint pas comme viennent les hommes ordinaires et ne reviendra pas comme eux. Le Christ n’attendit pas que l’on Le portât sur une civière. Il appela ses disciples, leur parla, et devant eux, Il fit Son ascension. Aujourd’hui, on attend le Christ venir de nouveau sur Terre, en chair. Il ne s’agit pas de savoir s’Il viendra en chair ou en esprit. Son avènement concerne la conscience. Pourquoi? - Car même ceux qui virent Sa résurrection et Son ascension, doutèrent. Celui dont la conscience est éveillée, ne doute jamais. Il vit dans les changements rapides et ne craint rien.

Que demande-t-on à l’homme d’ aujourd’hui? - D’être sans peur. Pour ne pas avoir peur, il doit connaître la face intérieure de la Vie, les transformations qu’il

subit. Nombreux sont ceux qui appréhendent de perdre leur corps. Quoi qu’ils ne fassent, de quelque façon qu’ils ne le protègent, ils le perdront un jour. C’est la vérité. Il a été dit: « Il existe un corps physique, et il existe un corps spirituel! » Le corps physique se perd, tendis que le corps Spirituel perdure. Consciemment ou inconsciemment, tout homme aspire à la création de son corps Spirituel. Et celui-ci subit des transformations permanentes, mais moins de contradictions que le corps physique. Tout comme la création du corps physique nécessite du matériel, des moyens st des travailleurs, la création du corps Spirituel nécessite également du matériel, des moyens et des travailleurs. La mère et le père sont les principaux travailleurs nécessaires à la création du corps physique de l’enfant. Dès que celui-ci sort des entrailles de sa mère, il commence à travailler sur lui-même. Qui est le principal travailleur nécessaire à la création du corps Spirituel, appelé immatériel? - Dieu. Il créa ce corps comme demeure de l’âme. Grâce à ce corps, l’âme grandit et évolue, c’est pourquoi, vous devez l’aider. Ainsi, vous vous transformerez sans cesse et vous étudierez les lois de la Vie. Si vous ne connaissez pas ces lois, vous ne vous connaîtrez pas vous-mêmes non plus. - « Nous reconnaîtrons-nous dans l’autre monde? » - Vous vous reconnaîtrez, bien entendu. Si le chien reconnaît son maître, l’homme ne reconnaîtrait-il pas l’homme? Il existe une chose, à laquelle le chien reconnaît son maître. Par conséquent, aussi changé l’homme soit-il dans l’autre monde, il gardera toujours une chose, à laquelle ses proches le reconnaîtront. Sur Terre aussi, les hommes se reconnaissent difficilement. L’enfant grandit, devient adolescent, homme, personne âgée, vieillard, et ses proches qui ne l’ont pas vu depuis longtemps, ne peuvent le reconnaître. On reconnaît l’homme, le plus facilement, à sa voix, c’est elle qui est la plus constante. C’est un signe extérieur. Intérieurement, l’homme se reconnaît à sa pensée, à ses sentiments et à ses actes. Les hommes ne pensent, ne ressentent et n’agissent pas de la même façon. Grâce à cela, ils sont différents les un des autres.

Ne l’oubliez pas: la Vie est belle et riche en événements. Si vous rencontrez la monotonie dans les pensées et les sentiments des hommes, vous vous en lassez. La monotonie repousse, la diversité attire. Si vous entendez souvent dire que vous devez vous aimer, vous vous sentez repoussés par les personnes qui vous le disent. Aimons-nous, aimons-nous! Que signifient les mots aimons-nous ? Cela signifie révéler la Vie et l’Amour dans toute leur diversité. La Vie est belle lorsqu’elle est remplie d’Amour, travail et prière. Prier ne signifie pas se conduire en homme dévot. C’est de la vanité que de vouloir se faire passer devant les autres pour ce qu’on n’est pas. La mère apprendra à l’enfant à prier. Lui, de son côté, dira: « Ma mère m’a appris à prier. » S’il a appris à prier enfant, il priera adulte. Il est important de ne pas prier de la même manière, car la monotonie lasse. Fuyez-la, pour ne pas vous lasser de la prière. L’homme doit être libre dans tous ses actes. Si quelqu’un est

plus avancé dans son évolution, il ne doit pas imposer aux jeunes sa vision, leur dire ce qu’ils ont à faire et à ne pas faire.

Que se passerait-il si le jeune faisait tout ce que fait le vieux? Le jeune est différent du vieux qui ne cesse de se plaindre de ses pieds qui le trahissent et de son incapacité de penser et de parler aisément. Lorsqu’il voit son visage ridé et vieilli, le vieux dit: « J’ai tout perdu. » Et même dans cette situation-là, l’homme continue à espérer, à attendre une meilleure condition de Vie. Quelle sera cette meilleure condition pour celui qui souffre? Quelle qu’elle soit, s’il ne connaît pas l’Amour de Dieu, il n’arrivera à rien. Certains imaginent Dieu d’une façon, d’autres ne pensent pas du tout à Lui, ne l’imaginent même pas. Je ne veux pas m’attarder sur ce sujet, car les uns et les autres entameraient une discussion dans le but de prouver qui comprend mieux la Vie, qui a une perception plus lucide des choses. Ce débat pourrait facilement trouver sa conclusion: celui qui comprend mieux la Vie peut accomplir bien des choses. Penser comprendre la Vie sans rien en faire montre que l’on se trompe. Si tu comprends les choses, tu auras de plus vastes possibilités et des réalisations plus importantes. Tu ne parleras de Dieu qu’après avoir fait quelque chose pour Lui. Ne vente pas tes vertus avant de les avoir manifestées. Ne crois pas être chanteur avant d’avoir chanté et de savoir toi-même comment tu chantes. Avant d’avoir peint un tableau, ne parle pas de peinture. Ne te dis pas un disciple occulte tant que tu ne sauras lire sur le visage, la tête et la main d’un homme. La Bible considère comme un pêcher la chiromancie et la prédiction sur le visage et le crâne humains. Vous direz que les apôtres ont dit et prédit beaucoup de choses, vous direz que l’Esprit a parlé à travers eux. On doit savoir avec certitude si l’Esprit a vraiment parlé à travers nous. Si l’Esprit nous a parlé, on parlera comme lui.

Comment reconnaître l’Esprit qui parle? Si tu vas voir un malade et que l’esprit parle à travers toi, le malade guérira. Si tu entres dans une maison où les gens ne s’aiment pas et ne s’entendent pas, tu apportera une certaine amélioration dans leurs relations. Lorsque deux enfants, deux amoureux ou mari et femme se disputent pour quelque chose, l’Esprit n’est pas parmi eux. L’Esprit réconcilie les hommes. Il ne tolère aucun malentendu, aucune dispute. Si les hommes se querellent et se disputent, cela montre qu’ils mènent une existence extrêmement individualiste. Dans l’individualisme, chacun recherche son droit. La cause de la dispute et des malentendus entre les hommes, c’est la pauvreté. Tout le monde se dispute toujours pour de petites choses. La souffrance, la suspicion, le doute, l’envie sont dus au manque d’Amour. Mets de l’Amour dans le cœur de l’homme et vois ce qu’il adviendra de lui. Il commencera à apprendre, à travailler. Il aimera les hommes et tout ce qu’il y a de négatif en lui, disparaîtra. L’Amour porte la nouvelle philosophie de la Vie. Comment guérir le doute? - Par la foi. - « On n’obtient rien par la foi. » Par la foi humaine d’ aujourd’hui, on n’obtient rien, mais par la foi absolue, celle

que porte l’Esprit, on obtient tout. Sans l’Esprit, on ne peut croire, et on ne voit pas. Comment croire des choses que tu n’as pas vues? Vous citerez le verset:

« Bienheureux ceux qui n’ont pas vu et qui croient. » Comment comprenez-vous ce verset? Vous croyez, par exemple, les apôtres, car ils ont vu le Christ. Vous croyez donc, car vous avez devant vous une conception concrète, une conscience concrète. Si personne n’a vu l’ascension du Christ vers le Ciel, vous non plus ne pouvez y croire. On ne peut croire quelque chose qui ne s’est pas produit. En somme, l’homme croit des choses qui se sont produites et qui se produisent.

Vous dites: « Si seulement nous avions vécu en ces temps-là pour voir de nos propres yeux l’ascension du Christ! » Même en ces temps-là, peu d’hommes ont eu ce privilège. Peu d’hommes ont eu le privilège d’être présents au temps où le Christ est né et de Le voir. Combien de Juifs peuvent se venter d’avoir eu ce privilège. Le bruit avait couru que Jésus était né dans la crèche, mais combien L’ont vu? Si vous aviez été présents au temps du Christ, quelles auraient été les possibilités de le voir? Ces temps-là étaient sombres. Les hommes cherchaient Dieu à la chandelle, mais sans le trouver. Notre siècle est celui de l’aube. Les hommes peuvent trouver Dieu sans chandelle, à condition de Le chercher. Trouver le Seigneur, sans peine ou difficilement, cela relève de la conscience. Aujourd’hui, cette possibilité est plus grande. - « Nous avons vu le Seigneur. » Êtes-vous revenus à la vie? - « Non. » Puisqu’il en est ainsi, ne parlez pas de ce que vous ignorez. Il a été dit dans les Écrits: « Celui qui entendra la voix du Seigneur, reviendra à la vie. » Celui qui verra le Seigneur, s’illuminera. Voir le Seigneur signifie voir la réalité de la Vie. Celui qui a vu le Seigneur, a rompu avec l‘indigence. Si tu ne L’as pas vu et que tu doutes de Lui, tu vis dans l’indigence, tu es un homme pauvre. - « Je veux devenir riche. » Riche de quoi? « De foi, d’amour. » - Si tu acquiers la foi et l’Amour, tu cesses d’être pauvre.

Ainsi, la foi, l’Amour, ce sont des vertus auxquelles chacun aspire. Qu’est-ce que la Vertu? - Seul peut parler de Vertu celui qui dit Je. L’animal ne peut dire Je , il existe dans la conscience commune. L’homme, en revanche, s’est séparé du commun et existe comme un être indépendant, à part. Selon certains, il y a un état supérieur au Je. On l’appelle l’état impersonnel. Exister en l’état impersonnel signifie inclure en soi tous les Je et exister en dehors d’eux. Pouvez-vous imaginer ce que c’est comme état? Réfléchissez sur l’état impersonnel pour comprendre sa signification profonde. Quel état est meilleur: celui du Je ou l’état impersonnel ? Je demande ce qui est mieux: connaître une seule lettre de l’alphabet ou les connaître toutes ? Le Je est donc la première lettre de la grande conscience Divine qui vous sera révélée prochainement. Dieu est-il une lettre? - Plus qu’une lettre. Est-Il une personne? - Plus qu’une personne. Dieu est plus que tout ce que vous ne puissiez imaginer.

A présent, dans quelque état que vous ne soyez, ne croyez pas avoir atteint le niveau supérieur de la conscience. Que vous ayez atteint l’état du Je, je m’en réjouis, mais vous devez inclure encore beaucoup de Je dans votre conscience. Et alors, lorsque tu diras que tu aimes ton prochain, j’entends que tu aimes tous ceux qui disent Je, ainsi que ceux qui ne peuvent le dire. Pourquoi devons-nous aimer tout être? - Car tout ce qui vit, a été créé par Dieu. Si tu rencontres un bœuf et que tu lui demandes: « D’où viens-tu? », il se tapit et ne répond rien. - « Qui t’a créé? » Il ne répond toujours rien. Alors Dieu vient et dit: « C’est moi qui l’ai créé. » Tu demandes à la fourmi qui l’a créée, pourquoi elle a autant de pattes; elle n’en sait rien, non plus, elle ne peut pas répondre à ces questions. Elle sait juste que pour sa vie actuelle, elle a besoin de plus de deux pattes. Là aussi, Dieu apparaît et dit:

« C’est moi qui ai créé la fourmi. » Tu demandes à l’animal pourquoi il marche à quatre pattes. Il regarde vers toi et ne répond rien. Toi, l’homme, lorsque tu montes dans une voiture, un fiacre ou une automobile, tu avances aussi à quatre pattes. Ou bien à deux pattes, sur une motocyclette. La force de l’homme ne réside pas dans ses deux pieds, mais dans la position qu’il a par rapport à la Terre et au Soleil. Il se tient perpendiculairement à la Terre, tendis que les animaux ont une position parallèle à elle. La tête de l’homme est liée au centre du Soleil: c’est ce qui le distingue radicalement des animaux.

Sachant cela, préparez-vous au jour où l’Esprit viendra à vous. L’Esprit se manifeste comme le Soleil levant. Il éclaire d’abord les hauts sommets et descend progressivement jusqu’à éclairer tous les objets. Il ne restera pas d’homme sur Terre pour qui l’Esprit ne se manifeste pas. Cela relève du temps et de la conscience. La venue de l’Esprit dépend de la disposition de l’homme. Si vous êtes prêts, l’Esprit vous parlera; si vous n’êtes pas prêts, Il ne fera que vous éclairer et continuera sa route. Vous attendrez ensuite longtemps avant qu’Il ne se manifeste à nouveau. Il vient sur Terre par périodes.

Je m’adresse à présent aux âmes éveillées et je dis: ne perdez pas les conditions. Nombreux sont ceux qui perdent les conditions, car ils croient que pour que l’Esprit se manifeste, ils doivent exister exclusivement dans le monde Spirituel. Non, quelque travail que tu fasses, dans quelque monde que tu sois, l’Esprit peut venir à toi. Ce qui est important, c’est de laisser libre la voie à ce qu’il y a de Divin en toi. Il est possible que tu sois le dernier des laboureurs de champs et que l’Esprit vienne à toi; il est possible que tu sois roi sur Terre et que l’Esprit ne vienne pas à toi. Que pourrait attendre le roi s’il condamne à mort des dizaines et des centaines d’hommes, sans s’être assuré de leur culpabilité? Le roi doit s’assurer lui-même de la culpabilité du criminel avant de le juger. Dans les conditions de vie actuelles, le roi n’a pas la possibilité de vérifier les choses. Le roi a le droit de signer ou de ne pas signer ce que la cour a décidé. Cela ne concerne pas uniquement le roi, mais

tous les hommes. Combien de fois par jour vous jugez votre prochain, sans avoir vérifié sa faute! On vous dit qu’Untel a mal agi, vous croyez et commencez à médire de lui. Vous dites: « Untel ne sait pas prier. » L’avez-vous vérifié? Savez-vous quelle prière et vraie? Savez-vous quelle façon de prier est juste? L’un prie à genoux, un autre lève ses bras vers le ciel. Peu importe quelle position tu prends, l’important est que ta pensée soit concentrée, que tu ne te dissipes pas. L’un prie, alors qu’il pense à sa femme, à ses enfants; un autre prie, en pensant à l’offense qu’il a reçue.

Que représente l’offense? - Une tache malpropre sur ton habit. Si quelqu’un t’offense, il ne suffit pas qu’il s’excuse, mais il doit prendre une brosse, de l’eau claire et du savon, et nettoyer la tache qu’il a faite sur ton habit. Il dira que tel est son tempérament, qu’il est irascible, c’est pourquoi il t’a offensé. Ton tempérament ne te disculpe pas: tu nettoieras la tache. Tu n’es pas venu sur Terre pour te souiller, ni pour souiller les autres hommes. Si tu t’es souillé, tu te nettoieras. Si tu as souillé ton prochain, tu le nettoiera aussi. En se souillant ou en souillant les autres, l’homme perd sa quiétude et sa bonne disposition. Combien de temps durant l’homme peut-il garder sa bonne disposition? Tu te mets en colère, tu te fâches, tu te vexes, tu te souilles: tu perds sans arrêt ta bonne disposition. Observez-vous, pour vous rendre compte combien d’heures par jour vous êtes de bonne humeur. Pour garder votre bonne disposition, vous devez être éveillés, conscients continuellement. Il est dit que Dieu aussi se met en colère. Mais entre la colère du Seigneur et celle de l’homme, il y a une grande différence. L’homme est en colère lorsque ses affaires ne marchent pas et que les choses ne sont pas à leur place. Dieu est en colère lorsqu’Il met chaque chose à sa place. Lorsqu’Il est en colère, Il travaille.

Vous dites: « Ne nous mettons pas en colère. » On ne peut se passer de la colère. - « Soyons sans crainte. » On ne peut se passer de la peur, non plus. Tu as peur de l’ours, mais en réalité, tu as peur de Dieu qui est en l’ours et tu Le fuis. Si tu n’avais pas peur de Dieu, tu n’aurais pas peur de l’ours, non plus. Un homme bon n’a pas peur de l’ours. Il était une fois, dans un village, un homme mauvais qui se prénommait Ivan. Un jour, il alla dans la forêt couper du bois et rencontra un ours. Comme il n’eut pas le temps de grimper sur un arbre, l’ours le terrassa et se mit à le piétiner. Sans le mordre, il ne fit que le rouler par terre, le retourner dans tous les sens et l’étreindre dans ses pattes. A la fin, il le relâcha et disparut dans la forêt. A peine en vie, Ivan rentra chez lui tout doux, tout calme, méconnaissable. - « Que t’est-il arrivé, Ivan? » - lui demanda sa femme. - « T’es-tu déjà fait fouler par un ours, pour voir ce que c’est? Un ours m’a roulé par terre, c’est une chance que je sois resté en vie entre ses pattes. » Il est vrai que ce n’est pas de tout repos que de se faire rouler par terre et étreindre par un ours. Chacun a déjà essayé ses pattes. Le gros chagrin, c’est l’ours de la forêt. Si l’ours ne fait que te rouler par terre pour te mater, tu as acquis quelque chose de précieux. S’il te blesse, te brise un os ou te

mord, tu ne comptes pas parmi les disciples avancés. Celui qui est lié à Dieu, l’ours ne fait que le piétiner et le mater; celui qui n’est pas lié à Dieu, l’ours le mord et le blesse.

Ainsi, si tu es lié à Dieu et que tu le gardes continuellement dans ton esprit, le loup, comme l’ours, comme le tigre viendront à tes pieds et te regarderont sans te faire aucun mal. Si tu n’es pas lié à Dieu et que tu ne penses pas à Lui, ils te causeront un grand malheur. Ce n’est qu’ainsi que l’homme se libérera de ses chagrins et de ses souffrances, des difficultés et des malheurs. C’est pourquoi, il est nécessaire qu’il travaille sur lui. Une fois lié à Dieu, même si tu souffres, tes souffrances trouveront un sens. Donner un sens à sa souffrance signifie évoluer correctement, accueillir l’Esprit. Donner un sens à sa souffrance signifie attendre le printemps avec joie. Qui ignore qu’après la nuit sombre et orageuse, le ciel s’éclaircira et le soleil se lèvera? Qui ignore qu’après les jours d’hiver enneigés, viendra le printemps? Tout cela se transformera en bien.

Vous demandez pourquoi les souffrances viennent. On peut donner aux souffrances plusieurs explications qui prouveraient qu’elles sont une nécessité pour l’homme. Malgré cela, il ne doit pas y sombrer et perdre tout ce qu’il a de précieux dans sa vie. Le Christ aussi a parlé des souffrances, il a montré à l’humanité comment souffrir. Dans ce sens, l’enseignement du Christ est venu sauver le monde. Se sauver signifie, pour l’homme, connaître Dieu. Seul Dieu peut sauver l’humanité. Seul peut être sauvé l’homme qui connaît Dieu. La connaissance de Dieu n’est pas un processus unique, mais réitéré, c’est-à-dire incessant - il continue tout le long de l’éternité. Tu apprendras éternellement pour connaître la gloire de Dieu. Ce sera la joie de ton âme.

Il a été dit dans les Écrits: « C’est la vie éternelle que de Te connaître, Toi, unique Dieu de vérité et le Christ que Tu as envoyé. » dans la connaissance, Dieu se manifeste devant tout homme de manière différente: devant les bons et les pieux d’une manière, devant les raisonnables d’une autre, devant les saints, d’une autre encore. Il n’existe nul être au monde devant qui Dieu ne se manifeste pas. De plus, Il se manifeste devant les êtres selon le niveau de leur évolution. Il leur porte un regard différent de celui que portent les hommes. On dit d’Untel qu’il est bête, d’un autre qu’il est retardé. C’est vous qui les voyez ainsi, mais Dieu voit le bien en ces hommes. Vous dites: « C’est un enfant, il n’est pas raisonnable. » Aujourd’hui, c’est un enfant qui n’est pas raisonnable, demain, ce sera un homme de génie: c’est ce que voit Dieu. Tout ce que Dieu a accompli est bon, mais peu sont ceux qui voient les choses ainsi. Pourquoi? - Ils ne voient pas clair. Quelle est la situation de la mère qui porte son enfant pendant neuf mois? Vous direz que c’est un bien. Avez-vous déjà porté un enfant pour savoir ce que cela représente? Il n’est pas facile de porter un enfant pendant neuf mois! Mais lorsque l’enfant naît, la mère se réjouit de voir

un être humain venir au monde. Avant cela, elle vit une grande crainte, elle tremble à l’idée de voir l’enfant mourir, à l’idée qu’il puisse lui arriver quelque chose. Mettre un enfant au monde est une tâche difficile. Pour donner vie à une pensée juste, à un sentiment juste, tu dois éprouver de grandes souffrances. Tout être qui souffre, porte le fardeau d’une idée. Avant de la mettre au monde, l’homme subit de grandes souffrances. Certaines femmes donnent la vie facilement, d’autres, difficilement. Certains hommes pensent vite, d’autres lentement.

Un prêtre racontait une de ses expériences intéressantes. Une fois, dans la maison qu’il habitait, une femme devait mettre un enfant au monde. Elle peina trois jours durant avant d’accoucher. La femme hurlait dans sa chambre et le prêtre s’y rendit. Il ne put aller à l’église et dire son office, tant il souffrit. Ensuite, il disait:

« C’est une chose atroce que de mettre un enfant au monde! »

Vous aussi, vous peinez et souffrez souvent, sans savoir pourquoi. Quelqu’un d’autre souffre, et vous souffrez avec lui. C’est pourquoi il est dit dans les Écrits:

« Ne souhaite point! » Pourquoi ne pas souhaiter? - Si tu le souhaites, tu subiras la peine et la souffrance. Tant que tu n’auras pas donné de fruits, tu ne pourras t’en libérer. Si tu ne veux souffrir, tu ne dois pas désirer. Si tu as beaucoup de désirs, tu souffriras beaucoup. Tu ressembleras au poisson qui fraye abondamment. En portant des fruits, l’homme se libère de ses désirs, puis de ses souffrances. Voici une philosophie particulière de la vie, qui doit être étudiée.

Revenons à la question de la foi en tant que nécessité pour l’homme. Sans foi, on n’acquiert aucun savoir. Tu croiras, tu peineras et souffriras, jusqu’à ce que tu mettes au monde une idée haute et claire. Les hommes ordinaires mettent difficilement au monde leurs pensées. Mais les saints et les êtres Avancés le font facilement. Lorsqu’un Ange vient parmi les hommes, il est d’abord confus, acculé. Peu à peu, il se ressaisit et fait naître une idée sublime. Le Christ rencontra aussi de grandes difficultés à maîtriser les hommes. Il disait: « Jusqu’à quand vous supporterai-je? » On lui demandait souvent: « D’où viens-tu, qui es-tu et que portes- tu? » Quel pourrait être un homme? - Soit ordinaire, soit saint. Le saint connaît Dieu et porte la connaissance en lui. On dit que le Christ a fait une ascension vers le ciel. Tout le monde ne peut le faire. L’homme doit avoir de la patience, il doit attendre jusqu’à ce que l’Esprit vienne à lui et le recouvre de force. Il faut de la patience pour cela! Tu attendras et tu croiras, jusqu’à ce que le Divin en toi s’élève vers le Ciel. De cette position, tu peux travailler dans la vie parmi les hommes. Tu dis: « J’ai vu le Christ. » Ce n’est pas suffisant. - « J’ai senti l’Esprit. » Ce n’est pas suffisant, non plus. L’important est d’accepter l’Esprit, de l’entendre te parler et d’appliquer ensuite tout ce que tu as entendu et compris.

La force de l’Esprit humain se cache dans la conception. Je ne dis pas que vous ne concevez pas les choses, mais ne les remettez pas à plus tard. Il y a de nouvelles

choses qu’il faut appliquer sans attendre. Nombre de personnes remettent à plus tard, et c’est pourquoi ils souffrent. Quelqu’un dira: « Que faire de plus? J’ai lu la Bible deux ou trois fois, il est inutile que je continue à la lire. » Tu l’as peut-être lue mille fois, cela ne signifie rien. Tu dois la lire de manière à pouvoir écrire en toi ce que tu as lu. Il ne suffit pas d’ouvrir et de refermer la Bible, mais il faut devenir une Bible vivante.

En quoi réside la force du Christ? - En le fait qu’il peut nourrir des milliers d’hommes sans avoir le sou. Aspirez à une conception profonde des choses, pour que Dieu puisse se manifester en vous. Ayez conscience que Dieu vit en vous, sans désirer la gloire pour vous. Dieu vit en tout homme, c’est pourquoi vous devez créer les conditions nécessaires pour qu’Il se manifeste. Lorsque tu dis Je, tu dois être conscient que Dieu se manifeste en toi. Que tu marches, parles, penses, ressentes, ce n’est pas toi, mais Dieu qui habite en toi. Il t’enseigne tout. L’homme marche, le bœuf marche aussi, mais la différence entre les deux marches est grande. La différence est grande entre la perception de la Vie de l’homme et celle de l’animal.

Une perception nouvelle et juste est nécessaire aux hommes. Jusqu’à ce que vous n’arriviez à cette perception, vous resterez dans votre Jérusalem, vous subirez et vous attendrez. Un jour viendra où vous irez sur le sommet, d’où vous ferez votre ascension et vous recouvrirez de puissance et de force. Dans ces conditions seulement vous travaillerez comme on vous l’enseigne de l’intérieur. Vous aurez beaucoup de travail: vous puiserez du savoir dans le puits et vous l’y remettrez. Le travail que vous aurez à faire est semblable à un puits où l’on puise continuellement, qui se remplit et se vide sans cesse. Au bout de deux jours, il se vide et doit être rempli de nouveau. Mais le savoir Divin est une source qui ne tarit jamais.

Ne l’oubliez pas: aujourd’hui Dieu travaille intensément sur les âmes humaines, sur tous les êtres vivants. Il redresse le monde. Il ne restera pas un seule homme sur Terre qui ne soit pas éveillé. Tous les hommes s’éveilleront. La seule différence entre eux consistera dans le fait que certains sauront pourquoi ils se sont éveillés, tendis que d’autres ne le sauront pas et diront: « Dommage, on nous a réveillés! » Un jour, après avoir vécu de grandes souffrances et peines, eux aussi comprendront pourquoi ils se sont éveillés et commenceront à travailler à leur tour. Eux aussi doivent se réveiller du profond sommeil du passé. Celui qui s’est éveillé et qui est conscient, il voit la présence de Dieu partout. Il voit Sa grandeur et la beauté de la Nature. Il comprend le sens de la Vie. Il vit les yeux ouverts. Celui qui s’est levé sans être éveillé, il est aveugle. Quoi que tu lui dises, il ne voit rien. Le prophète dit: « Tu les as aveuglés pour qu’ils ne voient pas, pour qu’ils ne se tournent pas vers Toi et qu’ils ne sauvent leurs âmes. »

Je vous dis à présent: prenez garde à l’aveuglément intérieur, il n’existe pas de mal pire que celui-ci. Pour ne pas en venir à être aveugles, réjouissez-vous de vos

souffrances. Celui qui s’est éveillé et qui est conscient se réjouit de ses souffrances et leur donne un sens. Celui qui s’est réveillé de son sommeil, mais n’est pas encore conscient, n’a pas compris le sens des souffrances et manifeste de l ’animosité à leur égard.

Le bien de l’homme réside en l’Amour Divin.

 

Sofia, le 27 septembre 1936

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  
Followers 0