Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'pomme'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Bibliothèque Beinsa Duno
    • 1914 - 1944
    • Conférences de dimanche
    • 1990 L enseignement du maitre Deunov
    • LA NOUVELLE CULTURE DE L’ÈRE DU VERSEAU
    • Au coeur de la santé
    • Мusique
    • Journal Grain de ble
    • Livre de prieres
    • Paneurythmie
    • Dans le royaume de la Nature vivante
    • L`Harmonisation de L`Ame humaine Broché
  • Thèmes généraux
    • Thèmes généraux
    • Les Paroles du Maître Peter Deunov au sujet de la Fraternité Blanche Universelle

Catégories

  • Files

Categories

  • Videos

Groupe


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Location


Interests


Отговорете на въпроса

1 résultat trouvé

  1. extrait de la conférence Les examens du disciple. Le grain de blé. 25 01 1925 Beïnsá Dounó. "Je vous donnerai l’essai suivant : ceux d’entre vous qui ont un estomac délicat ou une faible poitrine, qu'ils fassent un régime avec le blé pour un, deux ou trois mois au plus. Pendant ce temps, ne pas consommer autre nourriture, pas de pain, mâcher que le blé cru, bien nettoyé et lavé, libre de toute poussière. Ce régime, je le donnerai comme un moyen de guérison. Vous observerez quels résultats le blé produira en vous. Que cet essai le font que ceux qui sont nerveux, indisposés et qui veulent se guérir. N’est-ce pas que quelques médecins actuels recommandent aux certains malades de manger que la soupe d’avoine ? Vous aurez peur si on vous dit de vous nourrir qu’avec de blé cru, un mois, deux, trois, voire jusqu’au six mois. Si un mois vous semble beaucoup de temps, faites l’essai qu’une semaine, en utilisant 100 grammes de blé chaque jour. Vous allez tremper les 100 grammes de blé de le veille dans une tasse d’eau et vous allez le mâcher, en le répartissant en trois fois : matin, midi et soir. Si vous avez envie de boire de l’eau pendant la journée, vous pouvez boire autant que vous voulez. Si vous avez fait ce régime plutôt, vous aurez eu des meilleures dents et votre système nerveux aurait été mieux régulé. Ceux d’entre vous qui ont de dents en bonne santé, de faire l’essai avec de blé cru, et ceux qui n’ont pas de dents en bonne santé de cuire un peu le blé. Qu’au moins deux - trois disciples fassent l’essai, comme je vous l’ai dit, pour que je voie quels résultats aura. Vous aller mastiquer très bien et si vous sentez une disharmonie en vous vous allez arrêter l’essai. Cet essai je le donne que pour certains d’entre vous, et pour les autres je donnerai un autre essai, toujours avec le blé. Chacun de vous prendra un demi kilogramme de blé, le nettoiera bien et pendant toute la semaine il le passera d’une main à l’autre, une fois pendant la journée, jusqu’à cinq minutes et l’observera attentivement. Lorsque la semaine passe, vous allez cuire le blé et le manger. Vous pouvez le cuire en une fois, ou en ou trois, mais vous allez le manger lentement, comme ci vous parler avec le blé. Ensuite vous me raconterez quels résultats vous avez acquiert de cet essai. Je ne vous dirai pas quels peuvent être les résultats, mais vous essayerez vous-mêmes et vous me direz. Pour que vous ayez un résultat, vous ferez l’essai exactement comme je vous l’ai dit. Ceux qui prennent le premier essai, vont mastiquer longuement le blé. Ceux qui ont des faibles dents, vont cuire un peu le blé, sans sel, ni sucre, et ainsi ils le mâcheront. Ceux qui regardent à cet essai comme à un jouet, qu’ils ne l’entreprennent pas. Vous regarderez sérieusement à cet essai et vous ferez vos observations scientifiques. Dans les deux essais, vous ne mangerez rien d’autre, jusqu'à ce que vous ayez mangé tout le blé. Je vous donne ces essais avec le blé, parce qu’en lui se cachent les plus puissantes et les plus nobles forces de la vie. De cet essai vous allez toujours apprendre une petite chose ou vous allez acquérir une petite pensée. Lorsque vous observez le blé et vous vous occupez de lui, vous allez percevoir quelque chose dans votre cerveau et dans votre coeur, comme s'imprègne de la fumée, celui qui est tombé entre des fumeurs. C’est dommages lorsque les agriculteurs n’utilisent pas les bons côtés de leur travail. Ils accumulent le blé dans leurs granges et ne le regarde plus, jusqu’à ce que vienne le temps pour la vente. Alors ils rentrent dans leurs granges, remplissent quelques récipients avec, ensuite avec une planche le lisse par le dessus, ferment la grange et sortent. Le diable leur dit : « Ne touchez pas le blé avec la main ! » Les agriculteurs prennent le blé avec la main que lorsqu’il sera moulu. Il n’est pas permis aux agriculteurs de lisser le blé dans leurs granges avec une planche. Chaque agriculteur doit remplir les récipients avec des mains et ne pas les lisser ensuite, mais leur donner une forme pyramidale. Si il procède de cette façon, il aura dix fois plus grande bénédiction, que lorsqu’il lisse le récipient par-dessus avec une planche. Lorsque le sommet du récipient s’enlève, se forme un courant qui agit nuisiblement sur l’humain. Selon les lois spirituelles, lorsqu’un récipient de blé se vend, il doit être remplit avec sommet. Pour que l’agriculteur devienne plus noble, c’est bien qu’il touche avec des mains le blé, qu’il éprouve de la joie envers lui. Aujourd’hui les agriculteurs ne touchent pas le blé avec des mains, parce qu’ils savent qu’il va leur prêcher de ne pas le vendre, de ne pas le mesurer etc. Et donc vous ferez ces deux essais avec le blé pour que vous voyiez quels sont les résultats. L’Amour donne naissance au Bien. Le Bien porte la Vie pour nous, la Lumière et la Liberté ". Les examens du disciple. Le grain du blé, 25 01 1925, Beïnsá Dounó. Deux extraits des souvenirs de Maria Todorova, avec des paroles du Beïnsá Dounó sur le jeûne : "Quand quelqu’un doit se guérir par le jeûne, il doit le commencer lorsque la lune diminue. Quand il veut surmonter un vice ou un inconvénient dans son caractère, le jeûne se commence lorsque la lune diminue ; mais lorsque tu veux acquérir en toi, une vertu, quelque chose de positive et lorsque tu commences un travail, lequel tu veux qu’il se réalise, commence le jeûne avec la nouvelle lune. » "Le Maître a apporté des diverses modifications au jeûne et l’appela « jeûne avec du blé ». L’un des jeûnes le plus acceptable pour tout le monde était au début du mois de février lorsque la lune diminue. On mange que du blé avec du miel pendant dix jours, chacun est libre combien de blé de manger, trempé ou cru. Chacun selon sa disposition. Chez le Maître il y avait de la liberté – soit 100 grammes par jour, soit plus, soit cuit soit trempé, chacun de nous pouvait décider seul. Par la suite certains ont ajouté au blé, des pommes et des noix. Le Maître avait dit pour elles la chose suivante : "Les pommes influence la tonification du système nerveux, les noix ont un effet bénéfique sur le cerveau avec le phosphore, et le blé a un effet bénéfique sur le cœur."