Search the Community

Showing results for tags 'nature'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Bibliothèque Beinsa Duno
    • 1914 - 1944
    • Conférences de dimanche
    • 1990 L enseignement du maitre Deunov
    • LA NOUVELLE CULTURE DE L’ÈRE DU VERSEAU
    • Au coeur de la santé
    • Мusique
    • Livres pour télécharger
    • Journal Grain de ble
    • Livre de prieres
    • Paneurythmie
    • Le testament de l’amour
    • Dans le royaume de la Nature vivante
  • Thèmes généraux
    • Thèmes généraux
    • Les Paroles du Maître Peter Deunov au sujet de la Fraternité Blanche Universelle

Categories

  • Files

Categories

  • Videos

Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Location


Interests


Отговорете на въпроса

Found 2 results

  1. La Mère majestueuse On a lu les devoirs sur le système osseux, le coeur et sa fonction et le système digestif. Nous sommes envoyés sur la Terre non pas pour la visiter, mais pour travailler. Même la Terre tolère ses visiteurs seulement pendant trois jours. Tous les malheurs dans le monde d’aujourd’hui découlent du fait que nous voulons être des visiteurs sur la Terre. Ainsi, lorsque je vous parle d’un point de vue purement occultiste, si vous me demandez d’où viennent les malheurs dans le monde, je vous dirai qu’ils viennent de votre désir d’être seulement des visiteurs sur la Terre. La Terre est un endroit pour réaliser un travail des plus sérieux. Pour chaque être, aussi petit soit-il, il y a un endroit bien déterminé et un travail qu’il doit accomplir. Même aujourd’hui, les êtres plus évolués vivent sur le dos des êtres moins évolués. Je vous ai demandé de décrire le système osseux, le coeur et le système digestif, car vous, les élèves occultistes, vous ignorez complètement ce qui se produit à l’intérieur de vous-mêmes. Chacun de vous doit étudier à fond son organisme. La seule chose réelle que vous possédez dans ce monde est votre corps. Si vous n’étudiez pas votre corps, vous serez ignorants et vous ne pourrez pas comprendre la Nature. Notre Mère-Nature majestueuse impose sans cesse des restrictions à ses enfants selon toutes les règles qu’elle possède. Sachez qu’elle est rude et impitoyable. Aucun occultiste ne doit se faire des illusions et croire que l’affaire passera inaperçue. Lorsque cette Mère Divine découvrira ton ignorance, elle te fera passer par toutes les règles de l’éducation sans broncher. Je vous parle de l’éducation, car c’est par là que vous devez commencer – la façon d’éduquer se cache dans la Nature. Ce que l’homme peut trouver rude dans le monde, ce que nous, les gens d’aujourd’hui, pouvons percevoir comme une disharmonie dans le monde, ce sont, au contraire, des actes des plus harmonieux. Je n’ose pas encore vous dire que c’est le côté difficile de la Nature qui doit être étudié. Vous devez commencer à étudier également votre Vie par son côté difficile. Par exemple, la bonté d’un homme dépend de la méchanceté qui repose dans les racines de sa vie. Donc, nous pouvons déterminer avec une précision mathématique que la bonté d’un homme est en fonction de la méchanceté contenue dans les racines de sa vie. Je ne tiens pas compte de vos notions de morale et je n’utilise pas le mot dans le sens d’une mauvaise action. Par le mot « mauvais » j’entends la matière qui agit à l’encontre de votre vie. Je vous ai dit que vous devez étudier le côté difficile de la Vie. À présent, beaucoup d’entre vous désirent se montrer meilleurs qu’ils ne le sont ou pires qu’ils ne le sont. C’est un comportement trompeur et la Nature ne tolère pas cette fausseté. La Nature utilise deux méthodes : il faut mesurer les choses avec une précision mathématique, dans leur exactitude absolue, sinon on ne doit pas les mesurer du tout. Pour mesurer avec précision les forces qui agissent en nous, nous devons développer les sens dans notre organisme pour qu’ils soient fonctionnels, c’est-à-dire que nous devons développer notre sensibilité spirituelle. Prenons en exemple la notion de froid : elle exprime un processus physiologique, les causes physiologiques du froid. Comment traduirez-vous le froid, qu’est-ce qu’il symbolise ? La haine. Donc, le froid ressemble à la haine. Faites l’analogie entre le froid et la haine : qu’est-ce que le froid produit sur le corps ? Une contraction. C’est vrai, tous les corps se contractent jusqu’un certain point. La haine produit le même effet – l’homme devient plus petit. Le contraire du froid est la chaleur. La traduction de la chaleur est l’affection. Qu’est-ce que l’affection produit ? Elle produit de l’expansion aussi. Par conséquent, les occultistes qui comprennent les lois peuvent utiliser la chaleur contre la haine et le froid contre l’affection. Les mages blancs de l’École Occulte Blanche utilisent la chaleur contre la haine, tandis que les mages noirs utilisent le froid pour renforcer la haine. Si vous me demandez pourquoi l’hiver est froid, je vous dirai que ces deux loges – la Noire et la Blanche, agissent dans la Nature. Selon cette loi, ceux d’entre vous qui ont observé la température lors du conflit entre les Empires centraux et les Forces de l’Entente* ont constaté le fait suivant : lorsque les Empires centraux marquaient une victoire, il faisait toujours froid, et lorsque c’étaient les Forces de l’Entente qui marquaient une victoire, il faisait chaud. Alors, d’un point de vue purement occultiste, nous arrivions à la conclusion que l’École Occulte Blanche prenait le parti des Forces de l’Entente, tandis que la Noire prenait le parti des Empires centraux. S’ils le savaient ou pas, c’est une autre question. Avec les traités de paix, la loge Noire a changé sa tactique et a commencé à agir sur les Forces de l’Entente, et la loge Blanche a commencé à agir sur les Empires centraux, autrement dit, elles ont changé de rôle. Je ne vais pas m’arrêter sur cette question, je ne fais qu’observer ce fait en passant. L’état dans lequel vous vous trouvez à un moment donné lorsque vous soutenez une idée peut être soutenu par la loge Blanche ou la loge Noire. Ainsi, si vous voulez vous éduquer vous-mêmes, vous devez tous déterminer tout d’abord qui dirige les idées que vous avez et qui vous préoccupent. Quelqu’un dira : « Je crois en telle ou telle chose. » Mais cela ne suffit pas pour te justifier. Les gens naïfs croient aussi. Cependant, la personne naïve à qui tu donnes quelque chose, par exemple cent napoléons, elle est prête à les prendre tout de suite et te répond : « Je te rendrai cent-cinquante napoléons », bien que plus tard elle puisse tout perdre. Je ne vous parle pas du profit. Sachez que toutes nos actions et nos pensées sur la terre déterminent notre avenir. Une pensée que vous avez en ce moment pourrait déterminer votre vie future dans mille ans. Pour cela, sachez que tout ce que vous faites maintenant, vous le faites pour vous-mêmes. Mille ans peuvent passer, mais vous n’éviterez pas le chemin droit. À présent, les fausses doctrines de la fraternité Noire visent à dénaturer les textes de la Sainte Écriture. Lorsqu’ils veulent te prendre au piège du péché ou dénaturer un fait, ils font tout de suite appel à un texte qui leur semble convenable. Les frères Noirs, lorsqu’ils veulent te faire pécher, dénaturer un fait, ils font appel tout de suite à une citation de la Sainte Écriture. Les frères Noirs, lorsqu’ils veulent faire pécher quelqu’un, ils sont très polis et courtois avec lui, ils lui offrent des poules et des gâteaux pour enfin lui mettre le licol sur la tête. Une fois le licol placé sur la tête, ils le poussent à marcher en le piquant de temps en temps avec l’aiguillon et ils ne lui donnent ni de poules ni de gâteaux. À ce moment-là commence ce qu’on appelle le destin noir. Les Bulgares disent : « La souffrance me berce toute ma vie et m’emporte à la fin. » Cependant, l’élève occultiste ne peut et ne doit pas avoir cette attitude. Ses idées doivent être claires et précises et il ne doit pas se laisser influencer par les interprétations et les croyances naïves d’autrefois. L’élève doit vérifier les choses à fond lui-même, tandis que leur ombre et tout ce qui a une importance secondaire suivront de soi. Chacun doit avoir une bonne compréhension de la loi, savoir s’il l’applique ou non, savoir s’il croit en Dieu ou non. Je n’utilise pas le mot « Dieu » dans le sens que vous lui attribuez, mais je traite de la loi occulte dans le sens de la foi en la loi vivante de la Nature. Mais non pas la loi dans le sens d’influence, car vous connaissez bien l’influence, elle est un résultat, elle découle d’un centre vivant et intelligent. Donc, lorsqu’on dit qu’on est sous l’influence de quelque chose, c’est dû à la pensée que cette influence porte. Lorsque je prends quelqu’un par la main et j’exerce de l’influence sur lui pour le faire marcher, c’est le résultat de ma pensée. Par conséquent, vous devez savoir si vous avez de la foi ou non. Comment allez-vous définir la foi ? Lorsque la vraie foi viendra, le doute viendra aussi, et avec lui – les contradictions dans la Vie. Là, où il y a des contradictions, la Vie a commencé. C’est un indice qui montre que la vraie Vie de l’élève a commencé. S’il n’y a pas de contradiction, vous êtes loin de la Vérité. C’est une loi de la terre. Cependant, la contradiction ne doit pas devenir un obstacle pour ceux d’entre vous qui veulent étudier. Lorsque j’ai dit dans ma conférence précédente qu’il ne faut pas mettre le pied dans l’École occulte si vous n’êtes pas prêt à étudier, je veux dire qu’il ne faut pas mettre le pied dans l’École de votre Mère, car elle vous expulsera selon toutes les règles de l’art. Tu peux entrer, mais tu le feras avec toute l’humilité de ton âme et tu parleras doucement et avec tendresse. Toute intonation rude de ton esprit et de ton âme attirera les forces opposées et tu trébucheras sur ton chemin. L’Ancien Testament dit : « Dieu résiste aux orgueilleux, mais il donne la grâce aux humbles. » J’entends par Dieu la Mère, la Nature vivante. Comment la Mère exprime-t-elle sa résistance ? La Nature vivante résiste ses enfants orgueilleux en les prenant avec trois doigts de la main pour les soulever et les jeter et puis elle dit : « Me connaissez-vous, savez-vous ce que je peux faire avec vous, vous mettrez-vous encore en colère ? Je peux faire de l’homme la plus petite bête microscopique ! » Vous direz : « Non, l’homme ne peut pas revenir en arrière dans son évolution et devenir une bête. » C’est faux, l’homme peut revenir en arrière dans son évolution selon toutes les règles de cette grande loi de la Mère. Les chrétiens disent : « Une fois que l’homme prend la forme humaine, il la garde pour toujours. » Oui, mais s’il transgresse les règles de la Mère, elle le fera reculer et il entamera un long voyage d’une forme à l’autre. Des millions d’années s’écouleront avant qu’il ne soit purifié. Pendant le voyage, il remplira dix tonneaux de larmes et en gardera le souvenir. Or, lorsqu’une personne croisant son chemin lui demande : « Tu ne pècheras plus ? », il lui répondra : « As-tu déjà rempli des tonneaux de larmes ? » Lorsque le Christ dit qu’il enverra quelqu’un dans les tourments éternels, je clarifie qu’il enverra tous les ecclésiastiques, les savants, les philosophes, ainsi que leurs serviteurs dans le tourment pour remplir leurs tonneaux de larmes. Ils passeront par un grand feu. Ce feu est différent de ce qu’on imagine, il est doux et il a ses aspects agréables, il est un feu de purification et d’humilité. Je vous mets en garde contre les trois doigts de votre Mère – la Nature, elle est redoutable ! Quand on fait le signe de la croix avec trois doigts dans l’Église orthodoxe, cela signifie la mise en garde contre les trois doigts de la Mère, pour qu’elle ne te touche pas. La signification particulière du signe de la croix du point de vue occulte est la suivante : garde les trois doigts de la Mère dans ton esprit, dans ton cœur et dans ta volonté ! Les gens religieux disent que dans le signe de la croix, un doigt représente le Père, le deuxième représente le Fils, et le troisième – le Saint Esprit. Cela peut être vrai, mais vous devez savoir que ce sont les trois doigts de votre Mère, les trois forces intelligentes qui agissent en elle. Elle est grande, votre Mère Nature est grande. Et vous qui aimez faire du bruit, vous devez savoir que sans vous dénoncer, je peux me plaindre à votre Mère et lui dire de vous prendre avec trois doigts. Alors, homme ou femme, garçon ou fille, qu’ils se débrouillent. Elle vous prendra de la main et vous dira : « Pourquoi vous ai-je envoyés, pour étudier ou pour philosopher, pour servir ou pour donner des ordres ? » En tant qu’élève de cette Grande École Occulte, le Christ a compris cette loi aussi. Selon l’Écriture, lorsqu’il a pris la forme humaine, il est devenu humble. Pour avoir la grâce de cette Mère Divine, le Christ était prêt à supporter toutes les souffrances. En occultisme, le Père signifie la Mère. Il est l’Amour, mais non pas comme vous comprenez cette Mère Amour. N’osez pas comparer cette Mère Divine à l’amour que vous connaissez. Cette notion ne peut être comparée à aucune image. Je l’appelle Mère Divine non pas dans le sens de la Mère de Dieu. L’École Occulte voit la Mère comme l’essence de tout ce qui est vivant dans l’univers. Revenons à notre sujet, car ce sont des choses abstraites qui peuvent semer la peur et le trouble dans votre esprit. Mon objectif n’est pas de vous faire peur, car la peur est un sentiment parmi les quarante habiletés connues de l’homme. La peur représente un quarantième de la vie d’aujourd’hui, donc on doit la traiter en conséquence. Si votre vie entière est prise par la peur, vous ne comprenez pas la Vie. La peur doit être seulement une mise en garde pour l’homme pour vous rappeler si vous avez bien compris ce que vous avez étudié. Ainsi, la peur est nécessaire pour vous montrer que vous avez une responsabilité. Ensuite, c’est le tour du sentiment de la conscience qui vous dit : « Tu l’as fait selon toutes les règles de la loi Divine. » Maintenant, la première chose qu’on demande de vous tous est d’adopter la règle suivante : « Si vous ne devenez pas comme de petits enfants, vous n’entrerez point dans le Royaume des cieux ». Je traduis : si vous n’êtes pas dans l’état des petits enfants, vous ne pourrez pas entrer dans aucune école occulte, dans aucune branche de cette École raisonnable occulte. La deuxième règle est la suivante : l’élève de l’École occulte doit apprendre le silence – garder le silence pour pouvoir réfléchir. Sa pensée doit être bien déterminée, elle ne doit pas être distraite, l’élève ne doit pas avoir des pensées contradictoires ou des doutes. Quelqu’un dit : « Je pense », mais à quoi penses-tu ? Si vous regardez les visages des gens d’aujourd’hui, vous verrez qu’ils ne pensent pas, ils se grattent. La pensée philosophique d’aujourd’hui, c’est du grattage. Le crâne et les os indiquent si leur pensée est juste. La première chose que vous avez à faire est de rétablir la pensée juste. Vous demanderez : « Comment savoir quelle pensée est juste ? » Cela ne peut pas être prouvé. C’est une loi qui est apposée en vous dès le commencement – l’habileté de l’âme d’avoir une pensée juste. Ainsi, puisque l’âme a toujours la pensée juste, je n’ai pas à le prouver, chaque personne peut l’essayer, il suffit de rebrousser chemin jusqu’au point où elle a dévié du droit chemin. Quel sera le premier résultat de cette pensée juste en toi ? Lorsqu’il t’arrive de ressentir cette pensée juste en toi, toutes tes pensées sombres t’abandonneront, une Lumière éclairera ton esprit et tu commenceras à te réconcilier avec tout le monde. Tu commenceras à entrevoir les choses, tu comprendras le rapport qui existe entre les causes et les conséquences, et tu sauras pourquoi les choses se passent de cette façon et non pas d’une autre. L’Écriture dit : « Que toute la terre se taise devant la face de l’Éternel ». Le silence est la première règle dans chaque école : lorsque les élèves arrivent dans la classe et le professeur entre, les élèves se taisent pour que le professeur parle. Pour cela, quand cette Mère Divine se met à parler, tout le monde doit se taire. Parfois, elle nous force à garder le silence. Elle nous envoie un grand malheur et avec cela elle nous dit : « Tais-toi ». Alors, tu dis : « Je ne suis pas disposé à parler » et tu commences à réfléchir. Tu réfléchis, tu réfléchis, et enfin tu dis : « La vie n’a pas de sens ». Dans ce silence, tu as entendu la voix de ta Mère qui vient des profondeurs de ton âme. Cette voix est calme et elle te parlera de manière si douce et tendre comme aucune autre voix ne t’a jamais parlé. Mais quand cette voix te parlera-t-elle ? Après avoir vécu les plus grands malheurs et souffrances et après avoir rempli dix tonneaux de larmes. Lorsque cette voix parle, sur la terre on dit que c’est de l’amour, de l’affection. Cette voix produit chez l’homme une transformation magique instantanée. Tu peux être le plus offensé, le plus chagriné sur terre, tu peux être mourant, mais lorsque cette voix se met à te parler, aussitôt tu te sens revivifié. Vous cherchez le mystère, la Vérité de la Vie quelque part à l’extérieur et vous me dites : « Apprends-nous à la trouver ». Apprenez à vous comprendre vous-mêmes et à trouver ce mystère en vous-mêmes. Parfois, sans vous en rendre compte, vous posez la main sur le front d’un enfant qui pleure. Je vous demande pourquoi vous faites ce geste de la main ? Combien de philosophes et de savants en Bulgarie en connaissent la cause ? Je vais vous le dire : lorsque vous posez la main droite sur la partie supérieure du front, vous sollicitez l’un des plus nobles sentiments. Plusieurs centres se trouvent dans cette partie de la tête, mais vous affectez surtout la compassion – l’Amour de Dieu. Et si la personne qui pose la main sur ta tête a de la compassion, tu ressentiras aussitôt un certain plaisir. Lorsque la mère pose la main sur la tête de l’enfant, elle dit à son esprit : « La Mère Nature qui t’a confié à mes soins t’aime et son amour est invariable ». Et la mère qui pose la main sur l’enfant est sa marâtre qui s’occupe de lui. Ainsi, quand vous êtes inquiets, posez votre main ou demandez à quelqu’un d’autre de poser sa main sur votre front, concentrez-vous sur cet endroit, et lorsque vous faites appel à votre Mère majestueuse, cela va passer. C’est un beau geste. Connaitre la signification de chaque action, c’est ça les nouvelles méthodes d’éducation. Chaque action dans la Nature est strictement déterminée et de ce point de vue les gens peuvent être soit bons, soit mauvais. Si votre enfant pleure et vous prenez la partie supérieure de sa main, vous l’approchez de vos lèvres et vous soufflez dessus, la douleur de l’enfant va passer. Mais si dans des cas similaires tu pinces la lèvre inférieure et l’avances sur l’autre lèvre, tu as déjà souillé ton esprit. Chaque geste incorrect de la main ou des lèvres souille ton esprit. Ces gestes vous affectent. Pour cette raison, chaque mouvement du bras ou des yeux doit être strictement déterminé, selon toutes les règles Divines. Les meilleurs savants de nos jours sont comme les enfants qui commencent à écrire pour la première fois et pour cela, en prenant le crayon, ils gribouillent sur le papier. Cet enfant gribouille et dit à sa mère : « Maman, regarde ce que j’ai écrit ! » Mais ce gribouillage ne contient aucune pensée Divine, aucun sens. Les journaux d’aujourd’hui publient les mêmes gribouillages. Lors des séances spiritiques, le médium qui écrit commence à gribouiller sur le papier et ensuite quelques lettres commencent à prendre forme. Chez plusieurs chrétiens de nos jours, l’esprit et le cœur ressemblent à ces gribouillages d’enfant – ils gribouillent sans aucun résultat. Ainsi, commencez à gribouiller, ensuite à tracer des cerces, et enfin à écrire les lettres. Apprenez à prendre du recul et à réfléchir sur vos actions pour que vous soyez contents de chaque mouvement de vos bras, de votre tête, de vos yeux ou de votre bouche. Faites attention à vos mouvements, mais n’ayez pas peur. Souvent, lorsque certains poètes parlent, ils secouent la tête. J’interprète ce geste de la façon suivante : « Ah, j’espère que les poires pourries vont tomber ! » À propos d’eux, vous dites : « Il y a quelque chose de signifiant dans leurs idées. Ce sont des poètes, ils écriront quelque chose de signifiant ». Ils n’écriront rien. Donc, faites attention à ce que vos mouvements soient harmonieux. Vous pouvez ressentir parfois le désir de corriger quelqu’un. À l’École Occulte, on ne permet à personne de corriger qui que ce soit. C’est une offense. Celui qui corrige et celui qui est corrigé commettent un crime. Pensez-vous que le mouvement d’une roue dans une fabrique qui a été mise en marche une fois et qui tourne n’est pas strictement déterminé ? Pensez-vous que le comportement de l’homme qui est en colère n’a pas été déterminé par son seigneur ? Pensez-vous que vous devez fermer l’égout qui évacue les impuretés ? Non, vous allez causer le plus grand malheur aux gens. La personne qui se met en colère est un égout, ne le fermez pas pour que toutes les impuretés sortent par là. Ton frère qui se met en colère est de garde aujourd’hui, il évacue plein de choses, alors tu lui diras : « Mon frère, tu as fait un grand travail aujourd’hui, tu jettes les impuretés et avec cela tu aides des milliers de personnes » Si tu ne perçois pas les choses de cette façon, demain ce sera toi la personne de garde. Ainsi, l’élève raisonnable doit bien comprendre les causes et les conséquences de chaque évènement et savoir que la Vie est déterminée de façon très raisonnable, que les exceptions et les coïncidences n’existent pas en elle et que tout est prévu jusqu’au moindre détail. Cela ne limite pas la volonté de l’homme, car à votre stade de développement actuel, vous n’avez aucune volonté encore. Je vous dis la vérité. Selon moi, la personne qui a de la volonté est celle qui peut pardonner après avoir été offensée. La personne qui a de la volonté est celle qui aide le malheureux, bien qu’elle ait beaucoup de travail. Tandis que donner des ordres aux gens, ce n’est pas de la volonté. La volonté commence dans le péché. Si vous percevez la question de cette façon, vous ressentirez aussitôt votre esprit s’éclaircir. Faites un essai, pour que votre Mère puisse vous parler. Si vous gardez vos idées que vous avez aujourd’hui, votre Mère ne vous parlera pas même dans des milliers d’années, mais elle vous prendra avec trois doigts. Lorsque je dis que votre Mère vous prendra avec trois doigts, je ne vise pas votre vie individuelle, mais je vous parle en principe des lois. Dans ces lois, il y a des exceptions, elles ne sont pas entièrement mécaniques. Ainsi, lorsque je dis que votre Mère vous tiendra avec trois doigts, elle le fera tant que vous résisterez. Mais au moment où vous changerez, elle changera par rapport à vous aussi. Aucune philosophie ni logique ne peuvent changer la Nature. Cependant, lorsque vous éprouvez le repentir, parce que vous n’êtes pas sur le droit chemin, aussitôt votre Mère change d’attitude. Et quand elle change d’attitude, vous ressentez aussitôt un plaisir, un soulagement. Tant que vous n’avez pas cette disposition, vous avez des difficultés et chaque personne que vous croisez sur votre chemin est méchante. La nature ne regrette pas qu’il y ait des enfants intraitables, bien au contraire, elle en est contente, car ils font un excellent travail. Elle met ces enfants à leur place. Lorsqu’ils se fatiguent, ils disent : « Maman, nous avons appris cet art. » La mère répond : « Bien, je vais vous montrer un autre domaine. » De ce que je vois, vous êtes fatigués de la vie et vous dites qu’elle n’a pas de sens. Ce que vous avez étudié jusqu’à maintenant ne vous parait pas satisfaisant et les croyances que vous avez ne sont pas positives non plus. Si on vous soumettait à la torture à cause de vos croyances, combien d’entre vous seraient prêts à se sacrifier, à mourir pour elles ? Vous direz : « Nous devons y penser avant de répondre si on est prêts à se sacrifier ». Maintenant, j’aimerais revenir à mon idée des gestes harmonieux. Je vous donnerai deux exemples : il fait beau, le soleil brille, il y a un grand rocher orienté vers le sud, au pied de son côté est, il y a une source d’eau limpide qui alimente un ruisseau qui coule vers l’est. Maintenant, je vous présente la même image, mais à l’inverse : un grand rocher orienté vers le nord, une source d’eau limpide à l’ouest. Si vous visitez ces deux endroits, vous aurez deux idées différentes. Observez quels sont les gens qui habitent près de ces versants nord dont les rivières coulent vers l’ouest et les gens qui habitent près de versants sud dont les rivières coulent vers l’est. Comparez les uns et les autres, ayez cela comme tâche. Pour certains d’entre vous, la résolution de cette tâche prendra une semaine, pour d’autres – un mois ou même un an. Pour cela, en éducation, on doit utiliser la Nature, car dans les différentes formes qu’elle a créées repose une grande idée fondamentale – elle peut transformer la disposition de notre esprit, de notre coeur et de notre volonté. Je vais faire une petite clarification, pour que vous portiez une attention particulière aux nuages, pour établir un lien avec eux et pour ne pas croire qu’ils sont morts, mais les considérer comme étant vivants : parfois au ciel se forment des montagnes entières de nuages qui sont orientées vers le nord ou vers le sud. Observez ces nuages vivants dans l’espace, réfléchissez pourquoi les uns sont orientés vers le nord et les autres - vers le sud. Les gens d’aujourd’hui sont fatigués et vétilleux, car ils ne sortent pas pour observer le ciel, mais se tournent seulement vers la terre, vers ce qu’ils ont créé eux-mêmes, et c’est vétilleux. Si les gens sortaient pour observer le ciel, les nuages et les étoiles, leur disposition changerait, et nous, les gens d’aujourd’hui de la race blanche serions plus nobles que nous le sommes maintenant. Comme nous ne voulons pas renoncer à l’ancien ordre des choses de notre plein gré, la loge Blanche a décidé de nous rendre humains, de nous libérer de ces vieilles constructions pour observer la Nature. Autrefois, les gens se faisaient des idoles qu’ils vénéraient, et aujourd’hui, cela nous fait rire. De la même façon, les gens d’aujourd’hui se sont fait des maisons, ils possèdent des biens qui les rendent heureux, car ils ont de quoi se nourrir. N’est-ce pas de l’idolâtrie ? N’entretenez jamais l’idée que votre maison, votre champ ou votre vignoble vous feront vivre. Ne placez aucun espoir en eux. Si tu y crois, tu n’es pas sur la bonne voie. Je vous parle comme on parle à des élèves de l’École Occulte. Rejetez ces maisons de votre esprit et voyez-les comme un exercice ordinaire. En Amérique, il y a des maisons de vingt, de trente étages. Je vous le dis, ce que nous possédons, ce ne sont pas des maisons, ce sont les pires prisons que le monde a jamais connues, ce sont des cimetières. Il y a des demeures où le Soleil n’a pas pénétré depuis des années. Il n’y a pas de culture là, alors ne vous émerveillez pas devant ces grands édifices. Je préfèrerais vivre dans la plus simple cabane bulgare en dehors de la ville plutôt que dans un édifice de vingt étages qui coute des millions, même s’il offrait tout le confort. Je fais l’analogie suivante : un écrivain décrit les maisons d’une ville, ses rues et ses quartiers, et toi, tu lis et tu te dis : « Pourquoi tout cela ne me touche pas ? » Parce qu’il n’y a rien de nouveau dans cela. Si cet auteur situait l’action dans la Nature, s’il décrivait ses manifestations, l’effet serait différent. Cet auteur raconte comment deux personnes sont tombées amoureuses l’une de l’autre, l’une étant sur la scène, et l’autre – dans une loge. Il y a-t-il des évènements plus dénaturés que ceux-là ? En tant qu’occultistes, ne gaspillez pas votre temps avec ces romans, mais lisez seulement ce qui apporte des idées. Si quelqu’un parmi vous commence à écrire, qu’il ne marche pas sur les traces de ces écrivains. Regardez ce que le psalmiste compose dans ses versets ! Il dit : « Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, qui donne son fruit en sa saison, et dont le feuillage ne se flétrit point. » Il compare tous les hommes à des arbres, à des sommets montagneux, à des ruisseaux, à des sources, et il compare le monde à la mer, et ainsi de suite. Tout cela a du sens. Dans ces descriptions, le chanteur de psaumes, en étant occultiste, s’est servi de ces idées Divines qui dirigent le monde. Les interprètes en prenant ces formes les ont déformées et pour cela, à présent, les gens n’ont pas une pensée juste. Vous devez maintenant accomplir la tâche suivante : vous devez retourner au moins huit-mille ans en arrière et venir près de la porte du jardin d’Éden pour que je vous montre que vous êtes partis dans la mauvaise direction. Quand les gens sont sortis du Paradis, ils devaient choisir l’un des deux chemins qui étaient devant eux. Toute l’humanité a pris le mauvais chemin en disant : « Il doit en être ainsi ! » Non, il y avait un autre chemin pour elle et c’était ce qu’on appelle le Chemin droit, le Chemin étroit. Par Chemin étroit on entend ce Grand Chemin de la Nature vivante que vous devez emprunter. Vous ne pouvez pas détourner du chemin par lequel vous êtes sortis, mais je vais vous guider sur le Chemin étroit de retour. Lorsque vous arriverez au point de départ, je vous montrerai le Chemin que vous devez emprunter dans la nouvelle direction de votre évolution. Réfléchissez un peu, dites-vous : « Où étais-je il y a cent ans ? » Pensez-y un peu, puis songez à l’endroit où vous vous trouviez il y a mille ans, il y a deux-mille ans, trois-mille ans, quatre-mille ans, cinq-mille ans, six-mille ans, sept-mille ans et enfin à l’endroit où vous vous trouviez il y a huit-mille ans. Faites ce voyage mentalement et arrêtez-vous à chacun de ces endroits. Vous n’allez pas résoudre grand-chose, mais en revenant en arrière mentalement, vous vous soumettez à cette loi et lorsque vous arrivez à l’endroit où vous vous trouviez il y a huit-mille ans, prenez note de ce que vous ressentez, ainsi que de l’idée qui vous vient à l’esprit, ensuite, retournez à votre état actuel. Si aucune idée ne vous vient à l’esprit ou si vous ne ressentez rien de particulier, ne vous inquiétez pas, mais retournez encore une fois en arrière. Je vous montrerai graduellement les rapports exacts que vous pouvez utiliser. Ces exercices que je vous donne maintenant sont des plus simples. Vous vous demandez comment faire pour retourner huit-mille ans en arrière. Prenez l’exemple du jeune enfant : lorsqu’il se met sur ses pieds, sait-il comment faire pour faire des pas ? Non, il se fie à son instinct : il se met sur ses pieds, il tombe, il se relève, il tombe, et ainsi de suite. Votre esprit est lui aussi un animal à quatre pattes. Les intellectuels sont à quatre pattes, ils se lèvent, ils tombent, ils se relèvent et enfin ils disent : « Nous ne sommes pas capables de raisonner ». Non, nous allons tomber, nous allons nous relever, nous allons nous incliner, jusqu’à ce que nous soyons capables de nous tenir debout sur nos pieds et de réfléchir. Ainsi, rappelez-vous que l’esprit n’est pas humain, il est un quadrupède et ce n’est pas une offense. Si notre esprit était humain, notre vie serait organisée autrement et nous serions dans une situation différente de celle que nous vivons aujourd’hui. Notre esprit n’est pas éclairé et c’est une chose que vous pouvez tous vérifier. Pouvez-vous trouver deux personnes à la maison qui partagent les mêmes idées et qui vivent en Amour ? Cela arrive très rarement et seulement lorsque les deux personnes sont bien disposées. Ce n’est pas parce que nous ne désirons pas vivre, mais parce qu’il y a quelque chose d’infirme chez nous. Lorsque nous reviendrons à notre état initial, nous serons aussitôt libérés. Nous serons alors dans la situation d’une personne qui se fait soigner avec de l’eau ou avec les rayons du soleil. Elle transpire pour évacuer toutes les impuretés, après quoi elle se sent comme un nouveau-né. Voilà pourquoi, nous devons tout d’abord nous libérer de toutes les impuretés qui se sont accumulées en nous au cours de plusieurs milliers d’années pour laisser seulement le sang pur, c’est-à-dire, la pensée Divine pure et le cœur Divin pur. Par la suite, ce qui arrive à une personne qui pèse cent-vingt kilogrammes, mais attrape le typhus et perd beaucoup de poids pour devenir toute maigre, cela nous arrivera à nous aussi. La même chose vous arrivera. Vous jetterez peu à peu tout ce qui est inutile et vous ressentirez que vous êtes devenus bêtes. Tant que vous ne deviendrez pas bêtes, vous n’aurez pas de résultat. Lorsque votre contenant sera complètement vide, la Nouvelle Vie Divine le remplira. On ne vous demande pas de faire preuve d’héroïsme, mais seulement d’avoir la foi et d’être humbles pour pouvoir réaliser ce petit essai. Vous allez probablement citer un vers pour savoir si tout cela est en accord avec la Volonté de Dieu. Toute bonne action est en accord avec la Volonté de Dieu. Toute bonne pensée, toute bonne initiative, quelque petite et insignifiante qu’elle soit, est en accord avec la Volonté de Dieu. Sachez que chaque bonne initiative donne des résultats et se réalise, mais cela prend du temps. Pour cela, le moindre désir, la moindre impulsion positive produira un résultat après un certain temps. Chaque bonne pensée et chaque bon désir sont dus à l’impulsion de votre Mère Divine qui veut vous relever jusqu’au niveau où elle se trouve. Entre vous, il y a en ce moment une légère disharmonie. Vous ferez vos exercices, et moi, je ferai les miens, et lorsque nous aurons des résultats, nous nous rencontrerons aux quelques points communs. Ayez la foi et n’hésitez pas. Gardez la règle suivante : on vous demande d’avoir la confiance en soi, la confiance en votre âme raisonnable pour qu’elle puisse être libre, réfléchir et comprendre tout ce que Dieu a créé. Autant que votre âme soit éveillée, vous aurez les bénédictions de Dieu dans le monde. Donc, que la foi soit pour vous la première parmi toutes les règles ! Sofia, le 26 février 1920 *Lors de la Première Guerre mondiale, les Empires centraux (ou la Triplice) est le nom de la coalition constituée de l'Empire allemand, de l'Autriche-Hongrie, de l'Empire ottoman et du Royaume de Bulgarie, opposés contre les Alliés ou les Forces de l’Entente.
  2. Les forces dans la Nature Je vais faire une généralisation sur la douceur, l'humilité, l’électricité, le magnétisme et la souffrance. La douceur et l'humilité montrent la voie de l’esprit, l’électricité et le magnétisme – la voie de l’âme, et la souffrance – la voie du corps ou le monde physique, c’est-à-dire la vie sur Terre. Faites toujours le lien entre la douceur et l’esprit, entre l'humilité et l’âme, entre l’électricité et le cerveau, entre le magnétisme et le système nerveux sympathique, et entre la souffrance et tous les malheurs dans la vie. C'est ça la juste association. L’élève qui étudie la science occulte doit communiquer avec clarté, même avec soi-même. Selon une légende bulgare, à la fête de l'Épiphanie, le ciel s’ouvre, et à celui qui réussit à voir ce qu'il désire voir à ce moment-là, cette chose lui est accordée. Un Bulgare a observé le ciel pendant plusieurs nuits à cette fête dans l’espoir qu'il le verrait s’ouvrir. Une fois, pendant qu'il observait le ciel par la fenêtre à cette fête, il a vu le ciel s’ouvrir et voulait dire à Dieu : « Donne-moi un boisseau d’or ! » Mais dans son empressement, il a pensé : « Donne-moi un boisseau de tête ! » et sa tête est devenue grande comme un boisseau, si large qu'il ne pouvait pas la passer par la fenêtre. Cette loi agit aussi dans l’occultisme, c’est-à-dire que tout ce que l’homme pense ou désire se réalise. Ainsi, selon une loi occulte, tous les biens dans le monde sont liés à la douceur et à l'humilité, toutes les Forces sont liées à l’ électricité et au magnétisme, c’est-à-dire au cerveau et au système nerveux sympathique, et tous les malheurs – à la souffrance. Pour être clair, je vais vous expliquer l'origine de la souffrance : tout élève qui transgresse une des lois éternelles qui existent crée de la souffrance. Cependant, consciemment ou non, cet élève ignore le fait d'avoir commis une erreur et avance dans la Vie d'une incarnation à l'autre, et la loi de la souffrance agit tout le long. Cette loi agit comme une rivière qui creuse son lit et change de direction. Je considère donc la souffrance comme une méthode pour rendre droite la Vie humaine. Vous, qui êtes assemblés ici pour écouter la doctrine occulte, vous êtes tous d'âges différents, n’est-ce pas ? Ce que j'aimerais de vous tous est de vous défaire de l'idée que vous connaissez certaines choses. Je ne nie pas vos connaissances, mais les connaissances dans l’occultisme sont valides seulement lorsqu'elles passent par le feu Divin sept fois et se purifient. Seules ces connaissances peuvent être appliquées dans la réorganisation de notre Vie. Nous avons une Science par laquelle nous pouvons recréer notre vieе. Pour étudier cette grande science Divine, il faut comprendre les formes et les règles qui la régissent. Je vais me servir d’une petite explication: si vous plantez un grain de blé, un gland ou un pépin de pomme, les forces de la division ou de la polarisation en elles agiront de façon à ce que toutes les forces magnétiques de la terre attirent le développement de la plante tout d'abord vers le bas. Cela veut dire que chaque racine cherche les courants magnétiques qui peuvent la nourrir. Ces racines cherchent non seulement à s'ancrer, mais elles cherchent aussi les courants dans le sol qui se croisent comme des ruisseaux. Pour cette raison, toutes les racines se ramifient dans des directions différentes et lorsqu’elles trouvent le courant dont elles ont besoin, leur travail est terminé. C’est pourquoi, certaines racines se développent en profondeur, d'autres restent près de la surface, et d'autres sortent au-dessus de la surface du sol. Pour cela, les différentes racines ont une longueur différente. Que ce soit des sols chernozémiques ou juste un talus, les racines cherchent toujours ces courants qui sont dans le sol. En fonction de ces courants, les racines se projettent en bas, tandis que les ramifications de la tige se projettent en haut dans de différentes directions. Chaque courant dans la terre a un courant correspondant dans l'air. Vous n’arrivez pas à saisir ces courants, car vous n’êtes pas sensibles. Si vous avez le temps, nous allons faire une courte randonnée à Vitosha par un beau soir et je vais vous montrer ces courants magnétiques qui courent dans des sens différents. Chaque bonne pensée qui provient de votre cerveau se projette dans l’espace, va vers le haut, puis vers le bas, tout comme ces courants chez les plantes, et cherche du magnétisme vivant ou de l'électricité qui lui conviennent et qui l'aident à prendre forme ou à se développer. Ainsi, les bonnes pensées de celui qui les génère plus souvent ne s’éloignent pas, mais restent étroitement liées à lui. Les savants contemporains qui connaissent peu l’occultisme croient que nos pensées sont loin de nous. Contrairement à ce qu'ils croient, chaque bonne ou mauvaise pensée que vous envoyez dans l'espace est à vous pour toujours – personne ne peut vous la prendre, elle vous appartient, car c’est vous qui l'avez créée. Vous devez toujours garder cette idée en tête. Chaque plante, après avoir développé ses racines dans toutes les directions, commence à développer graduellement des branches, des feuilles, des fleurs et des fruits qui murissent. Ainsi se développe chaque pensée. À l’école Occulte, c'est interdit de médire, d'attirer l'attention sur les erreurs des autres. Bref, toute mauvaise pensée est défendue. Savez-vous pourquoi ? Dès que vous avez une mauvaise pensée à l'égard d'une personne, vous dirigez vos racines vers elle, mais vous n'y trouvez rien de nutritif pour vous-mêmes. Vos racines puisent la sève de cette personne, mais cette sève est du poison pur qui peu à peu empoisonne et dégrade votre vie. Beaucoup de femmes voient leur vie se détruire non seulement parce que leur mari est mauvais, mais aussi à cause de la pensée que leur mari est mauvais, et chaque jour elles perdent un peu de leur énergie et de leur beauté pour dire enfin adieu au monde. De son côté, le mari se dit : « Je ne sais pas pourquoi ma femme est partie. » La même chose se produit chez l’élève de l’école Occulte. Pour cela, on dit à l'élève: n'aie pas de mauvaises pensées, autrement dit, ne laisse pas les racines de ton âme s'ancrer dans une mauvaise personne, garde ta distance ! C’est le côté scientifique de la question. Il faut comprendre le fait suivant: la souffrance montre le vrai chemin de la déviation. Lorsque je dis qu'il faut descendre jusqu'au fond de la souffrance, je peux comparer cette descente à un simple fait de la vie réelle: un homme voyage dans une région montagneuse, mais perd le chemin; pour trouver la bonne direction, il doit retourner sur ses pas à l’endroit où il s’est égaré et a dévié de son chemin. Quand tu arrives à la souffrance et tu vois que tu t'es égaré après avoir voyagé longtemps, tu vas retourner sur tes pas à l’endroit où tu as dévié du droit chemin. C'est ce que j'entends par descendre et retourner en arrière, pour que tu puisses corriger tes erreurs. Pour pouvoir comprendre les Forces de la Nature et les utiliser pour faire du Bien, vous devez développer des sens ou des organes correspondants dans votre âme. Dans l’état présent de la civilisation contemporaine, beaucoup de ces organes sont mutilés. Beaucoup de chrétiens qui sont entrés dans cette Voie sont devenus plus sensibles et disent : « Ça ne vaut pas la peine d’avoir un très bon coeur, c’est-à-dire que ça ne vaut pas la peine d’être sensible, de souffrir. » La noblesse de l’homme consiste justement dans sa sensibilité, dans sa capacité d'être réceptif envers les souffrances et les joies des autres. Le cerveau est un organe de l’électricité. La partie arrière a une charge électrique négative, et la partie avant - une charge électrique positive, donc il y a un dédoublement. Ainsi, si l’électricité de la partie avant du cerveau prend le dessus, l’homme devient excessivement actif dans ses réflexions, mais aussi il devient rude. Si l’électricité négative dans le cerveau prend le dessus, l’homme devient passif, mais en même temps il devient insatiable de désirs secrets et impossibles, à la suite de quoi apparaissent la haine, la jalousie et d’autres sentiments de la sorte. Quand je parle d’électricité positive et négative, j'entends la loi de la marée haute et la marée basse dans le cerveau. La marée haute, c'est la partie positive du cerveau et elle s'effectue dans sa partie antérieure, dans la région du front, tandis que la marée basse s'effectue dans sa partie postérieure. Dans la Nature, les marées sont bien équilibrées, car Dieu agit en elle. Dans la Nature, il n'y a pas d'erreurs, mais sur notre Terre et dans notre cerveau il y en a, car nous n'avons pas appris à maitriser ces courants et marées, ce qui cause des retards. Quand un malheur vous arrive, par exemple votre maison passe au feu, vous perdez votre argent, vous vous cassez la jambe, vous avez faim pendant quelques jours ou toute autre chose, l'équilibre des marées dans votre cerveau est aussitôt affecté. Gardez en tête que votre progrès et votre réussite dans la Vie sont conditionnels à ces marées équilibrées. Certaines écoles considèrent que l'alternance régulière de ces marées est la condition nécessaire pour que l'homme soit magnétique. Je le dis moi aussi: pour que l'homme soit magnétique, ces marées doivent être équilibrées. Ainsi, la première chose qu’on demande de vous est de ne pas entraver vos marées. Beaucoup de problèmes de santé mentale et d'anomalies dans la Vie sont dus au manque d'équilibre entre les marées. Retenez cette clarification, car elle est applicable dans votre Vie. Vous devez connaitre les phénomènes provenant des marées haute et basse dans votre âme. Appliquez cette méthode et vous verrez qu’elle est tout à fait naturelle dans les moindres détails. En observant la Nature, vous verrez que chaque chose a son temps. Dans les Proverbes, on dit aussi que la naissance, la mort, toute chose a un temps bien précis. En occultisme, on ne permet pas à l'élève d’avoir une prédilection pour le Bien ou pour le mal. Cette idée est un peu obscure pour vous, n'est-ce pas ? Je vais la clarifier : si je dois pratiquer un acte chirurgical, je vais me servir d'un bistouri bien aiguisé et non pas d'un couteau émoussé, n'est-ce pas? Le couteau aiguisé est la mauvaise personne, et le couteau émoussé est la bonne personne. Donc, lors d'une intervention chirurgicale, je vais utiliser la mauvaise personne, je vais avoir une prédilection pour elle. Lorsque Dieu veut punir le monde, il préfère les mauvaises personnes, et lorsqu'il veut bâtir quelque chose, il préfère les bonnes personnes. Lorsqu'il veut déraciner, il préfère les mauvaises personnes, et lorsqu’il veut planter, il préfère les bonnes; lorsqu’il veut faire des trous, il préfère les mauvaises personnes et lorsqu’il veut planter quelque chose dans ces trous, il préfère les bonnes. En occultisme, on n’en veut pas aux personnes qui font du mal, cependant chaque action doit avoir lieu en temps opportun. Maintenant, je ne parle pas de la morale sociale ici sur Terre, car du point de vue de l'occultisme, elle ne peut pas être jugée. Si je donne ma fortune aux pauvres, ce sera mauvais pour moi, mais bien pour mes proches. Si je vole mes proches, ce sera bien pour moi et mauvais pour eux. Ainsi, il y a deux mesures pour tout dans le monde - le bien pour soi-même et le bien pour les autres. J’ai donc deux choix – donner mon argent aux autres ou prendre l’argent des autres. Ce sont deux façons d'agir et les deux sont justes. Si dix personnes chargées de 20 kilos d'or chacune sont en train de se noyer et j'enlève leur charge, est-ce que je leur cause du malheur? Non, je leur sauve la vie. En les sauvant, j’ai le droit de prendre leur or. Si je porte vingt kilos d’or, je me noie dans la mer et quelqu'un vient me secourir en enlevant le fardeau de mon dos, il a le droit de prendre mon or. C’est ainsi que je réconcilie la morale et c’est le point de vue de l’occultisme à l'égard du Bien et du mal. Cependant, si tu croises une personne qui porte de l'or, tu l'arrêtes, tu lui enlèves l'or et tu le lui prends, alors je dis : voici un acte qui n'est pas commis en temps opportun, autrement dit, le fruit est cueilli vert. Ainsi, préparez-vous pour appliquer cette loi, selon laquelle vous allez voler et moi, je vais vous voler, mais en temps utile. J’utilise le mot voler dans le bon sens, dans un sens très large, et j'entends par cela la cueillette* des fruits dans le jardin. Et non pas comme les voleurs : les maitres du vignoble ont à peine vu les fruits de leur travail et voilà que les voleurs se dépêchent de cueillir les poires et les pommes de leurs arbres. Dans ma première conférence, je vous ai parlé de la douceur et de l'humilité. Ils ont un lien, un rapport avec la pure pensée humaine. Cela signifie que l'homme qui n'a pas de douceur et d'humilité ne peut pas avoir des pensées pures. Chaque pensée humaine est nourrie seulement par la douceur et l'humilité, et en dehors de ces qualités la pensée sera comme celle des animaux. Cette loi est très claire. Il en va de même pour chaque désir: le désir qui est nourri par l'électricité et le magnétisme vivants est un désir de l'âme, et tout désir qui n'est pas imprégné par cette électricité et ce magnétisme vivants n'est pas un désir de l'âme. Par conséquent, toutes les mauvaises pensées sont nourries en dehors de la douceur et de l'humilité; tous les mauvais désirs sont nourris en dehors de l'électricité et du magnétisme vivants. Et la souffrance est dérivée de la vie irréfléchie de l'homme déraisonnable. Vous devez considérer cette électricité et ce magnétisme vivants comme deux grandes Forces raisonnables dans le monde. La souffrance est l’enfant illégitime physique de l’homme que le père et la mère doivent reconnaitre. En occultisme, il est interdit de perdre ou de tuer des enfants, c’est-à-dire qu'on ne permet pas de tuer une pensée ou un désir, qu'ils soient à nous ou à quelqu'un d'autre. Tu peux accepter ou pas une pensée ou un désir, mais tu n’as pas le droit de les détruire. Donc, chaque personne doit être libre d'agir comme elle le souhaite. Personne n’a le droit de s’opposer et d'influencer ni la bonne ni la mauvaise personne. Je préviens mes élèves de ne pas essayer de s'opposer à moi ni de m'influencer, car j'agis et je continuerai d'agir de la même façon dans l'avenir - je ne vais pas m'opposer à vous ni je ne vais vous influencer. Je présente de grandes lois Divines que vous pouvez appliquer si vous le voulez, sinon vous allez assumer les conséquences. Il faut savoir que ces lois, ces Forces avec lesquelles vous entrez en contact agiront sur vous aussitôt que votre conscience s'éveillera. C'est une loi incontournable. Vous ne pouvez porter aucun parasol ni chapeau pour protéger votre tête du Soleil, de cette Lumière vivante. Habituez votre tête à cette Lumière vivante, ne mettez rien sur votre tête! Sachez que vous aurez du travail sérieux à faire. Par « travail sérieux », j'entends le mouvement, j'entends qu'il faut avancer et non pas rester à la même place. Vous ne devez pas vous considérer comme vieux ou jeunes, mais comme des disciples qui doivent étudier. Votre attitude envers la Vie sera comme celle de chaque élève qui a une tâche importante à résoudre: il se couche le soir en sachant que le lendemain matin il doit se lever tôt pour la résoudre, et c'est ce qu'il fait. Certains parmi vous auront quelques heures, par exemple deux - trois heures de plus pour étudier et ensuite ils s'endormiront. Ce n'est pas grave, ils continueront le lendemain. Si ce n'est pas dans cette vie, ils reprendront le travail dans leur prochaine vie à l'endroit où ils étaient rendus avant. L'élève dont la pensée n'est pas concentrée passera toute la journée à essayer de se rappeler ce qu'il avait en tête la veille, mais il n'y arrivera pas. Un autre fait à considérer : vous examinerez les moments pendant la journée qui correspondent à la douceur, ceux qui correspondent à l'humilité, et ceux qui correspondent à l'électricité, au magnétisme, au chagrin et à la souffrance. Ils se polarisent tous. La souffrance est la plus forte, et le chagrin est l'opposé de la souffrance. Les professeurs d'aujourd'hui observent souvent un phénomène contradictoire dans les écoles: le professeur de mathématiques entre en classe et tous les élèves sont bien disposés, car cette matière éveille l'électricité en eux. Après lui, c'est le professeur de chimie qui entre, et sa matière éveille l'électricité aussi. À la suite de la grande quantité d'électricité accumulée, les élèves sont déjà un peu agités. Si un troisième professeur dont la matière éveille l'électricité entre en classe, les élèves deviennent plus agités et les querelles éclatent. Non, les matières dans les programmes d'études doivent être planifiées de façon à ce qu'une matière éveille l'électricité et la suivante éveille le magnétisme, c'est-à-dire qu'il faut alterner les matières. On observe la même chose dans la Nature, car c'est la même loi qui agit. Par exemple, quand un garçon est né, il est créé par les courants électriques, donc la douceur, l'électricité et la souffrance sont entrées en lui. Quand une fille est née, elle est créée par l'humilité, le magnétisme et le chagrin. Si quelqu'un me demande quels éléments ont créé mon fils, je répondrai: « Douceur, électricité et souffrance » et pour ma fille, je dirai : « humilité, magnétisme, chagrin ». Voilà pourquoi le garçon souffre et la fille est triste. Dans notre travail, nous devons essayer d'éviter la monotonie. Je ne veux pas vous enseigner la piété, car c'est une doctrine monotone. De nos jours, l’homme pieux est vu comme un cheval attelé qui a des œillères sur les yeux et qui peut voir ce qui se passe seulement en face de lui. À peine réveillé, l'homme pieux va à l’église, le soir – encore à l’église. Il va à l'église le matin et le soir et tout le monde dit de lui : « Voici un homme pieux ». Dans le travail que vous avez à faire, vous aurez à développer graduellement des régions différentes. Tout d'abord, vous allez solliciter la partie inférieure du cerveau – le cerveau inférieur de l'homme, ses conceptions sur la Nature, sur toutes les formes, les images, les couleurs, les chiffres. Ensuite, vous allez solliciter les parties plus développées du cerveau - l'imagination, l'écoute, la réflexion, la musique, l’esprit créatif. Enfin, nous allons solliciter l’Amour pour Dieu, pour les hommes et pour les animaux. Nous allons solliciter aussi le sentiment de Foi et d'Espoir, d'amabilité, de sociabilité et d'amitié, mais non pas dans le sens qu'on leur attribue actuellement. Nous allons solliciter également la loi de la Justice – les forces exécutives desquelles découle la destruction, c’est-à-dire le côté exécutif de la Vie. Bien sûr, c'est difficile, car si on décidait maintenant de solliciter la musique, vous ne pourriez pas tous la comprendre. Chez certains d’entre vous, le sens musical est très bien développé, contrairement à leur notion de douceur et d'humilité qui sont peu développées. Pourquoi le Christ a-t-il dit : « Je suis doux et humble de coeur ? » L’homme doux et humble peut facilement surmonter toutes les difficultés dans le monde. Une méthode autodidacte naturelle est de vous mettre à la place de l’homme affamé. Dans ce cas, ne pensez pas à ce que vous avez mangé par le passé. Comment vous avez mangé pendant des années n’a pas d’importance. Peut-être que vous avez bien mangé avant, mais l'important est comment vous allez manger aujourd’hui. Si vous ne mangez pas bien, vous allez perdre votre vie. En occultisme, c'est le moment présent qui compte. Maintenant, je vais vous mettre en contact avec la Nature Vivante et savez-vous ce qui va vous arriver après? Imaginez la scène suivante : en Europe, un brigand s'introduit chez un physicien riche et notable dans l’intention de le voler. Le physicien avait dans son laboratoire deux boules qu'il utilisait pour faire des essais sur l’électricité. Ayant deviné les intentions du voleur, il lui donne les deux boules en disant : « Tiens-les un peu pour que je fasse mes essais, puis fais ce que tu as à faire ! » Le brigand prend les boules, le physicien remet le courant électrique, et le visiteur commence à sursauter. « Lâche-les ! – lui dit le savant » « Je ne peux pas. » Le physicien lui demande : « Est-ce que tu vas t'essayer encore chez des savants ? ...» Alors, si vous décidez vous aussi de me voler, vous allez sauter sous l'effet des boules. La Nature Vivante est très intelligente et aucun homme n'a encore réussi à la tromper dans ses méthodes. À l'avenir, aucun homme ne pourra la tromper non plus. Pour cela, la Nature Vivante est pour moi la meilleure mère. Si vous l’écoutez, elle vous donnera une éducation que vous n'avez jamais eue. Si vous transgressez ses règles, vous verrez comment elle éduque ses enfants. Je vais vous donner une autre formule: gardez à l'esprit que tout est vivant dans le monde. Je vais vous expliquer le mot vivant. Imaginez le tableau d'un grand peintre. Est-ce qu'il est vivant ? Oui, moi je vous dis qu'il est vivant. Vous me direz qu'il ne bouge pas. Imaginez un arbre planté dans le sol - l’air autour de lui est très calme, il n’y a même pas un faible vent et le feuillage est tranquille. Quand vous voyez que le feuillage ne s'agite pas, que diriez-vous? Qu'il n'est pas vivant? Pour cela, le tableau est aussi vivant que l'arbre dans cet état. À l'avenir, les peintres n'auront plus besoin de toiles. Je peux projeter devant vous une image vivante et la garder pendant une, deux, dix heures ou deux jours et puis elle disparaitra. Il y a-t-il une contradiction, est-ce qu'on doute de son existence? Elle existe toujours, mais après quelque temps, je la déplace ailleurs. Donc, un peintre qui dessine un tableau peut le projeter où il veut. Avez-vous observé les couleurs des fleurs, leur couleur qui se définit graduellement pendant leur croissance? Il est à noter que les couleurs artificielles créées par l'homme perdent leur éclat et se dégradent sous l'effet du Soleil, tandis que celles créées par la Nature, plus qu'elles sont exposées au Soleil, plus elles sont pures, car elles sont vivantes. Plus le peintre pense à la fleur qu'il crée, plus elle est vivante, mais s'il n'y pense pas, elle disparait. La première chose qu'on exige de l'élève occultiste est une forte imagination. Sans l'imagination, il ne saura rien faire, c’est pourquoi il doit la développer. Je vais vous donner une méthode que vous devez pratiquer pour avoir les pensées concentrées: si quelqu'un parmi vous est distrait et veut se concentrer, qu’il prenne une aiguille et qu'il se pique la main à une profondeur d'un demi-centimètre. La douleur forte le fera penser à sa main et la distraction disparaitra. En te piquant la main une dizaine de fois et en voyant les gouttelettes de sang, l’être subconscient en toi dira : « Ça ne vaut pas la peine d’être distrait. » Les malheurs qu’on observe dans les sociétés d'aujourd’hui sont les mêmes aiguilles que la Nature utilise pour piquer votre cerveau pour qu'il pense bien, et votre coeur pour qu'il se replace au bon endroit. Quand l'aiguille te pique, elle te fait penser à l'essentiel. Ainsi, plusieurs personnes qui sont allées à la guerre sont revenues avec le cerveau et le coeur à la bonne place. Votre séjour de visiteurs est terminé et maintenant je vous demande - vous partez ou vous restez? À celui qui part je donnerai une référence pour visiter un autre endroit, et à celui qui reste, on lui donnera du travail à faire. Maintenant, vous vous posez des questions sur la difficulté des tâches qui vous seront confiées. Vous aurez des tâches très agréables - deux seront agréables et une sera désagréable. Maintenant, je demande de vous tous d’être doux et humbles. La douceur et l'humilité, ainsi que la recherche de la pureté Absolue, c’est le sens de la Vie. Sans cette Pureté, vous ne pouvez pas faire même un pas en avant. En premier, vous devez sortir vos défauts et vous occuper de les corriger. Ne cachez pas vos défauts, ne nous faites pas chercher. Si vous voulez profiter, vous-mêmes devez avoir le courage et la détermination pour trouver vos défauts et arrêter d'avoir l'estime de soi trop forte que vous avez maintenant. Vous descendrez de dix degrés! Tous les élèves qui ont des défauts dans leurs pensées, dans le cœur ou dans le corps, ils doivent les identifier clairement. La chose la plus difficile pour l'homme est de faire ressortir ses défauts. En Amérique, il y avait un notoire professeur en rhétorique, Silva Nea, qui était visité par des diplômés universitaires en art oratoire et en rhétorique qui étaient fiers de leur compétence à parler. Ils étaient tous embarrassés en sortant de chez lui, car le professeur les coupait sans cérémonie. L'art de cet homme consistait à leur dire la vérité sans détour. Ils se mettaient devant lui pour réciter leur discours, mais le professeur leur disait: « Descend, descend près moi ! » – et ils discutaient. « Maintenant, je te comprends, tu peux monter ! » L’orateur reprenait son discours. « Attend, attend, je ne comprends pas, descend, descend !... » Vous aussi, au lieu de réciter, dites-moi une simple vérité sans la changer – mettez-la au clair pour qu'elle se démarque. Je voudrais que vous soyez vous-mêmes et pour cela je vous dis : l’occultisme est une école qui rend la personne simple. Celui qui entre dans cette école dit: « J’ai une opinion particulière à ce sujet, tel est mon avis, je comprends Dieu de cette façon, etc. » C'est bien, mon ami, tel est ton avis, mais tes affaires vont mal, tu n’es pas en bonne santé, tu as des défauts. Cet enseignement est faux. Dieu ne veut pas que nos pensées et nos sentiments soient injustes - c’est notre oeuvre et cela ne vient pas de Dieu. « Dieu m’a créé comme ça » - dira quelqu’un. Ce n’est pas Dieu qui t’a créé comme ça, mais c'est toi-même. Les couches de crépi que nous avons mis sur ce que Dieu a créé sont si nombreuses qu'on aura beaucoup de travail pour les enlever avant qu'on trouve ce qui est Divin. Chez les gens modernes, plusieurs vertus ne sont pas tout de suite visibles, mais il y a des indices extérieurs qui nous les montrent. Par exemple, l'honnêteté chez certains est exprimée par deux lignes sur le front, tandis qu'une ligne au milieu du front traduit la justice. Ces traits, ainsi que les traits de l'Amour sont si lisses chez certaines personnes, qu'on dit que leur visage ressemble à la lune. Et moi, je dis qu'il s'agit d'embonpoint et rien de plus. Ainsi, nous essayerons d'avoir de la simplicité et de l'harmonie dans nos relations. Entre vous et moi, nos actes et nos gestes doivent être les plus simples et les plus naturels possible. Chaque geste de la main ou de la tête doit prendre les formes les plus harmonieuses. Par exemple, la main tendue en avant le poing serré, comme si on attaquait quelqu'un, exprime un mouvement du mal. Le mouvement juste est de plier les trois doigts de la main, tandis que le pouce et l'index se touchent en forme de boucle. Pourquoi ce mouvement est-il correct? Il signifie le serpent qui a attrapé sa proie; c'est une roue, un mouvement dans lequel il n'y a pas de danger. Si la boucle s'ouvre, le sifflement commence et le serpent dit: « Prends garde à toi, car je peux te mordre! » Donc, si un élève se met en colère, montre-lui ta main serrée de cette façon. Et que faites-vous? Vous lui montrez une gifle. Ce n'est pas un mouvement occulte, c'est un mouvement des mages noirs. Quand un jeune homme a le bras passé sous le bras d'une jeune femme, c'est un mouvement des mages noirs. Quelqu'un donne de l'argent à une personne pauvre et il le fait sans s'arrêter, d'un geste grossier. Non, vous devez donner de l'argent aux mendiants et leur rendre les honneurs. Tous ces mauvaises images et mouvements accumulés dans notre esprit produisent des énergies respectives qui brisent l'harmonie des centres respectifs, à la suite de quoi se produit une certaine disharmonie. Nous devons avoir des mouvements plastiques que nous pouvons acquérir en nous observant dans le miroir. Grâce à ces mouvements plastiques, l'harmonie perdue sera rétablie. Vous ne pouvez pas éduquer vos enfants, si vous n'avez pas une conduite harmonieuse. Vous êtes tellement simples, n'est-ce pas? Ne vous vexez pas lorsque je vous dis que vous êtes simples. Aujourd'hui, je vous ai montré un mouvement juste, et une autre fois, c'est vous qui allez faire un mouvement juste et vous allez y réfléchir. Mettez-vous en garde contre les mauvaises imitations dans votre vie. Dans une région de l'Amérique, il y avait un évêque de l'église évangélique qui avait l'habitude de pencher la tête d'un côté, et d'avoir une épaule plus abaissée que l'autre. Tous les prêtres de sa région l'imitaient en penchant la tête d'un côté. De nos jours, toutes nos mauvaises habitudes sont l'imitation des mauvaises habitudes d'un évêque. J’utilise le mot évêque non pas dans le sens propre, mais dans le sens figuré, car à la maison le père est l'évêque et la mère est l'épouse de l'évêque. La première chose dont vous avez besoin est de développer votre imagination pour que les idées puissent se démarquer en vous. Lorsqu’on vous dit quelque chose, vous devrez être en mesure de l'imaginer tout de suite dans votre esprit. Sans imagination, vous ne pouvez pas avancer en occultisme. Pensez que vous vivez seuls dans un monde grand. Si vous vous sentez tristes, imaginez que vous êtes entourés par des gens. Quand les gens commencent à vous fatiguer, imaginez que vous êtes seuls. Vous ne devez pas compter sur moi pour tout, mettez-vous en garde contre cette illusion. Je vais vous expliquer cette loi Divine par la formule suivante: lorsque le grain de blé est planté dans le sol, il doit manifester l'énergie qui est cachée dans son âme. Quelles sont les conditions nécessaires à cette manifestation? La Lumière et la Chaleur qui viennent sur lui d'en haut, ainsi que l'humidité et la pluie. Lorsque ces conditions sont en place, sa croissance commence. J'utilise les lois de la science occulte aussi par rapport à vous, car vous avez en vous toutes les conditions nécessaires à votre développement. La Chaleur et la Lumière viennent de Dieu, l'humidité est la Vie, et nous aurons à utiliser ces conditions extérieures. Le sol, c'est notre corps, dans lequel le grain de blé, c'est-à-dire notre âme, est planté. La Chaleur, c'est l'Amour, la Lumière, c'est la Vérité Divine, et la Sagesse se manifeste par le processus de croissance. C'est la Voie sur laquelle s'effectuent les mouvements justes dans le corps. Cette Doctrine dont je vous parle, ne la comparez pas à d'autres doctrines et n'en parlez point à l'extérieur. Pourquoi ne pas en parler ? Tant que vous n'essayez pas ce que vous étudiez, comment pouvez-vous le raconter aux autres? Après avoir acquis de l'expérience, obtenu un résultat, vous aurez la force de le raconter aussi à d'autres gens. Celui d'entre vous qui aime parler à tort et à travers et ne garde pas le secret, je le tiendrai responsable selon toutes les règles de l'occultisme. Les Bulgares disent: « celui qui parle beaucoup, fait peu. » Vous aussi vous êtes de ces héros. Dans les temps anciens, il y avait un roi qui avait des oreilles d’ours. Quand on faisait venir un barbier pour les lui raser, en sortant du château, on lui coupait la tête pour qu'il ne raconte pas que le roi a des oreilles d'ours. Un jour, ils ont appelé un barbier pour raser le roi, mais après avoir accompli le travail et vu ce qui l'attendait, il a supplié pour qu'on lui épargne la vie, en promettant de ne dire à personne ce qu'il avait vu au château. Le roi a eu pitié pour lui et l'a libéré. Le barbier, pour être sûr de ne rien dire à personne, est parti pour un pays lointain. Il a gardé le secret longtemps, mais son tourment était si fort qu'un jour il est allé dans le bois, il a fait un trou et a crié très fort dedans: « Le roi a des oreilles d'ours! ». Plus tard, à cet endroit un grand arbre a poussé duquel un berger a taillé un chalumeau. Lorsqu'il s'est mis à jouer, une voix s'est fait entendre: « Le roi a des oreilles d'ours. » Tout comme le barbier, vous allez faire un trou et vous allez vous écrier dedans: « Le roi a des oreilles d'ours! » Où et quoi vous allez raconter, ce n'est pas important pour moi, mais c'est inutile pour vous. C'est des expériences qu'il vous faut! Cette Doctrine a des expériences intérieures et réelles que vous devez vérifier en pratique. Ainsi, je ne veux pas vous entendre dire que telle et telle chose est illusoire. Celui qui ne veut pas se faire des illusions doit aller dans le monde – là, il n’y a aucune illusion. C'est un avertissement, car maintenant vous êtes mes invités, et selon les règles de la politesse, il n'est pas permis de battre ses invités. Lorsque l’élève de l’école Occulte fait une erreur, sa plus grande punition est le silence de ceux autour de lui et par cela, ils le dénoncent. Une autre règle pour l’élève: être sincère à l'égard de son esprit, sincère à l'égard de son âme et avec soi-même, ou autrement dit, sincère avec son père sincère avec sa mère, sincère avec ses frères et soeurs. Les deux éléments – le père et la mère – vous ne les voyez pas, ils sont en haut, il reste vos frères et sœurs que vous voyez ici sur Terre. Pour la prochaine fois, je voudrais que quelqu’un de vous rédige un essai sur le système osseux, sur le squelette, quelqu'un d'autre - sur les fonctions du cœur et de la circulation sanguine, une autre personne – sur le système digestif. Sofia, le 19 février 1920, 19 heures *le verbe bulgare « обирам » signifie « voler » et « cueillir »