Search the Community

Showing results for tags 'christianisme'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Bibliothèque Beinsa Duno
    • 1914 - 1944
    • Conférences de dimanche
    • 1990 L enseignement du maitre Deunov
    • LA NOUVELLE CULTURE DE L’ÈRE DU VERSEAU
    • Au coeur de la santé
    • Мusique
    • Livres pour télécharger
    • Journal Grain de ble
    • Livre de prieres
    • Paneurythmie
    • Le testament de l’amour
    • Dans le royaume de la Nature vivante

Categories

  • Files

Categories

  • Videos

Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Location


Interests


Отговорете на въпроса

Found 1 result

  1. Interprétations sur l’occultisme, le spiritisme, la théosophie, le mysticisme et le christianisme Si une Force qui existe dans la Nature n'entretient pas de rapport avec nos sens, elle ne peut pas interagir avec eux. Imaginez que vous vous trouvez parmi des gens aveugles et vous allumez une allumette. Est-ce que sa lumière existe pour eux? Non. Donc, toute Force qui existe dans notre Vie, si nous ne pouvons pas la percevoir, c’est-à-dire si on ne peut pas percevoir la Lumière de cette Force, nous ne pouvons pas la comprendre non plus. L’aveugle peut toucher l’allumette et dire: « C’est une allumette. » Il peut croire qu’il sait ce que c’est une allumette, mais en fait il n’a rien compris. C'est vrai que c’est une allumette, mais à l’intérieur elle a quelque chose de plus essentiel – la lumière. Si vos yeux peuvent percevoir la lumière, vous ouvrez un livre, vous lisez et vous comprenez ce qu’y est écrit. Ainsi, lorsque vous arrivez aux Forces occultes, chacune d’elles doit être mise en oeuvre. Un disciple qui a des doutes et qui dit : « Prouve que cette Force occulte existe vraiment ! », il n’est pas un disciple. À l’école d'occultisme, il n’y a pas de discussions ni de débats. Ce n’est pas une école pour mettre à l'épreuve des faits et des vérités. Nous ne nous occupons pas de vérités mortes, mais des vérités vivantes du monde. Le spiritisme symbolise le mouvement de l’Esprit. Il est l’embryon des choses qui n'a pas encore de forme. Pour comprendre le spiritisme, vous devez créer des conditions à cet embryon pour qu’il passe par toutes les phases de développement et de formation. Par conséquent, le spiritisme est une doctrine qui n'a pas encore de forme. La théosophie est une doctrine qui réconcilie les contradictions dans le monde. C’est une science de la réconciliation de l’homme et de la femme, rien de plus. En disant que l’homme doit se réconcilier avec la femme, je comprends que l’homme doit se réconcilier avec Dieu. Celui qui croit être un théosophe doit connaitre cette loi – comment se réconcilier avec son ennemi. Il existe une contradiction entre toi et Dieu – tu dois te réconcilier ! Si tu n’arrives pas à le faire, tu n’es pas un théosophe. Nous, les gens contemporains, avec notre esprit critique, nous ressemblons à ce tchorbadji bulgare qui était très avare. Il a appelé un tailleur pour lui faire des vêtements, mais comme il savait que les tailleurs avaient l’habitude de voler un peu d'étoffe, il est resté près de lui en l'observant, pour qu'il ne coupe pas un peu d'étoffe pour soi-même. Or le tailleur, en voyant cette belle étoffe a coupé un grand morceau et a dit : « C'est pour le Saint Nicolas » et il l’a jeté dehors. Le tchorbadji s’est écrié: « Mais que fais-tu?! » et il est sorti en courant pour récupérer l'étoffe. Pendant ce temps, le tailleur a coupé un autre morceau plus grand que le premier et l’a caché sous son siège. Donc, je dis que nous qui critiquons et prenons garde qu’on ne nous trompe pas, on est toujours trompé. Quelqu’un jettera un morceau pour le Saint Nicolas, et lorsqu’on ira le chercher, il cachera un autre plus grand morceau pour soi. Et nous croyons que personne ne nous a menti. Le mysticisme n’est pas une loi de l'ascension, mais de la descente. Le mystique ne s’élève pas, mais il se tourne vers Dieu en soi. Il est dangereux, car lors de la descente, il ne sait pas comment descendre et il risque de faire une chute et de s’estropier. À propos de l’occultisme : je le compare aux sciences naturelles contemporaines. L’occultisme est une science qui étudie les phénomènes de la Terre, ce qui est invisible, et non pas ce qui est visible. Il ne s’occupe pas des mondes sans formes. Ce qui a pris une forme, qui a du contenu et du sens fait l'objet de l’occultisme. Alors, où classerons-nous le christianisme ? Pensez-vous que c’est une science ? Question d’une sœur : Pourriez-vous expliquer si vous faites la différence entre le christianisme et l’occultisme ? Les paroles dans l’Évangile, est-ce la même doctrine que l’occultisme ? Étudiez la Nature telle quelle. En occultisme, il n’y a aucune morale. Il étudie les choses telles quelles – comme des faits purs. Question : Donc le christianisme est différent ? L’occultisme est une science qui vise les Forces de la nature, leur portée, leur fonctionnement et leur application. L’occultiste est un homme réaliste; il ne croit pas, mais il s'occupe de la Nature, des faits matériels. Le mystique vit toujours avec son cœur, il examine ses vibrations et tous les états par lesquels il passe. Du point de vue du christianisme, le mystique, le théosophe et le spiritiste peuvent être chrétiens. Cependant, si on considère le domaine de l’Esprit dans un sens large, dans ses différentes branches, c’est du spiritisme. Le danger du spiritisme consiste dans le fait que les gens possèdent d’autres inclinations qui peuvent leur nuire. Nous allons quand même laisser de côté ce que les critiques en disent. Le spiritisme représente un mouvement; la théosophie est une réconciliation des contradictions; le mysticisme est une descente ou encore c’est une loi du labeur, du travail; l’occultisme donne toutes les formes, par lesquelles on peut vivre sur Terre, il est la seule science qui nous apprend comment vivre et qui peut nous sauver de tous les malheurs; tandis que le christianisme est une science pour se libérer du karma, pour régler de vieilles dettes. Prenons le verset de l’Évangile qui dit que Christ a pris sur soi les péchés du monde - cela signifie qu’Il a réglé ses dettes. Qu'est-ce que le christianisme ? C’est savoir régler les dettes des gens. Et qui est en mesure de régler des dettes ? Seulement celui qui est riche. Donc, c'est l’homme riche qui peut être chrétien et non pas l'homme pauvre. Question : Et la promesse que Christ enrichit ? C’est un crédit accordé aux chrétiens, à ceux à qui le Christ a accordé un crédit. Ce sont des marchands qui payent à crédit. Les gens d'aujourd'hui sont des chrétiens, car Christ est chrétien. La théosophie réconcilie les sexes, tandis que le christianisme les rapproche et les unit. Le christianisme dans son sens intérieur est une science qui unit l’esprit et l’âme. Ce qu'on prêche aujourd'hui, ce n’est pas du christianisme, il doit subir une transformation. Si le christianisme correspondait à notre interprétation, aujourd'hui le monde aurait un autre visage. Mais nous laisserons cette question, car elle ne nous concerne pas. Maintenant, j'aimerais vous demander si vous avez appris ce que c’est la souffrance. C'est par là que nous allons commencer. Du point de vue de la souffrance, dans l'esprit de la souffrance, nous allons examiner toutes les autres sciences – la théosophie, le mysticisme, etc. au sujet desquels je vais vous donner une autre interprétation. La théosophie peut être examinée de sept façons différentes. L’occultisme et le mysticisme ont aussi un côté extérieur et un côté intérieur. La société théosophique d'aujourd'hui comprend seulement le côté extérieur – l’organisation. La théosophie prépare les formes qu'on peut appeler l'anatomie de la théosophie. La première phase de développement du christianisme est terminée et deux-mille ans plus tard, c'est l'anatomie du christianisme qui commence à se développer. Si le Fils vient du Père ou non, et combien d'autres débats semblables ont eu lieu aux conciles universels! Même aujourd'hui, le christianisme peut être illustrée par un chrétien qui vous demande : « Crois-tu aux trois visages de Dieu ? » - « J’y crois. » - « Alors, tu es chrétien ! » Mais je vais vous demander : « Toi qui crois aux trois visages de Dieu, qu'est-ce que tu comprends de cela ? » Je vais vous l’expliquer : le deuxième visage de Dieu est le visage de l’Amour. L’homme et la femme, ainsi que tous les gens doivent chercher ce deuxième visage – l’Amour. Et lorsqu’ils disent que Dieu a trois visages, les gens utilisent également des mots qu'ils ne comprennent pas eux-mêmes. Les grands Maitres, qui ont écrit sur la question, avaient une compréhension très claire à ce sujet, mais leurs disciples ont tordu la doctrine. Le spiritisme est lui aussi une doctrine qui provient de la Fraternité Blanche, mais les disciples l'ont faussé aussi. La théosophie est une autre doctrine envoyée des cieux que les disciples ont faussée. L’occultisme est une doctrine qui est donnée elle aussi par la Fraternité Blanche, mais tout comme ailleurs, on y retrouve des occultistes noirs et blancs. Le mysticisme est altéré aussi, le christianisme est altéré aussi. Je veux être clair: lorsqu’un curé ou un évêque met la soutane, l'épitrachelion et la couronne, célèbre le mariage de quelqu'un et dit : « Payez-moi », c'est un mage noir. Le mage blanc travaille sans être payé. Si une jeune femme se fait belle dans l’intention de séduire un jeune homme, elle aussi est un mage noir. Si un jeune homme met ses plus beaux vêtements pour séduire une jeune femme, il est un mage noir aussi. Si un homme de la loi ou un juge se servent de la loi pour accuser quelqu’un, ils sont des mages noirs aussi. Ainsi, tout comme les occultistes, les théosophes, les mystiques et les chrétiens doivent être divisés eux aussi en mages blancs et mages noirs. Quelqu’un dira: « Je suis théosophe. » Mais desquels – des blancs ou des noirs? – « Des blancs. » Alors, on peut s’entendre. – « Des noirs. » Je vais garder une opinion particulière. Que vous soyez spiritistes, théosophes, mystiques ou chrétiens, cela n'a aucune valeur, si vous êtes des mages noirs, car ces derniers sont nombreux dans le monde. Les vingt millions de victimes dans la guerre nous montrent ce qu'est le christianisme d'aujourd'hui. Je ne dis pas que c'est la faute du christianisme, mais c'est la faute des chrétiens noirs. Nous avons besoin d'une compréhension juste de l’occultisme: il faut descendre jusqu'au fond de la souffrance, où il n'y a pas de désunion, mais de l'union. Les pécheurs sont des pécheurs, car ils n’ont pas souffert, et les croyants sont croyants, car ils ont souffert. Si ce que je dis vous parait contradictoire, je vous dirai que Christ mentionne à un endroit qu'à la fin du siècle, il enverra les esprits vilains et leurs fils au fond de l'enfer pour souffrir. Pourquoi ? Justement parce qu’ils n’ont pas souffert. Les gens mauvais ne souffrent pas, c'est les bons qui souffrent. Vous avez travaillé et vous avez gagné de l’argent, mais le vilain vient vous le voler – il ne souffre pas. Si vous décidez de ne pas souffrir, savez-vous comment vous serez à mes yeux ? Je vais vous considérer comme des mages noirs. Pour ceux qui ne souffrent pas, il est écrit qu’à l’avenir ils iront à l'endroit des souffrances. Vous pouvez spéculer là-dessus autant que vous voulez, mais vous y serez. La première règle pour un disciple qui veut devenir occultiste est de ne pas croire que les autres étouffent son esprit, mais qu’il le fait tout seul. Car le monde est si grand qu’il y a de la place pour tout le monde. Ensuite, il ne doit pas croire que quelqu’un peut étouffer son coeur, car le monde des sentiments est si grand, qu’il y a de la place pour tout le monde. Autrement dit, la première règle dans cette étape de l'apprentissage est la souffrance. Il doit croire que personne ne peut influencer ni altérer son esprit; que personne ne peut non plus influencer son cœur, car le monde est grand. Vous n’arrivez pas à saisir cette idée, n’est-ce pas? Une idée peut être claire et avoir de l'impact seulement si nous nous mettons au même niveau que celui qui l'exprime. Comment agit la loi de l'expression ? Pour qu'une personne, qu'elle soit bonne ou mauvaise, puisse vous affecter, elle doit vous faire descendre à son niveau – c’est sa seule façon d'avoir de l'influence sur vous. Par conséquent, tant que vous gardez en tête le monde de l'Infini où agit la loi Divine, vous serez libres, sains et saufs; si vous pensez que quelqu'un peut vous influencer, vous êtes descendus plus bas de ce monde. Quand le serviteur croit que son maitre lui impose des limites, il se limite tout seul par cette idée. Vous marchez dans les rues les habits déchirés, vous croisez un noble ou un riche que vous connaissez, mais il passe sans vous saluer et vous vous dites : « On ne me salue pas, car je suis pauvre ». Je vous demande, en vous saluant, va-t-il vous transmettre quelque chose ? Rien du tout, il va juste vous chatouiller un peu. Si quelqu’un pose son regard sur vous et vous sourit, qu’allez-vous gagner de ce sourire ? Rien, car ce sont les illusions du mage noir. Quand un homme sourit, il doit ressentir jusqu'au fond de son âme que Dieu est présent à cet instant. Qu'est-ce qu'on entend par sourire ? – Quand nous sourions, nous devons être contents de notre sourire. Si les gens se réjouissent de notre sourire ou non, ce n’est pas important – c'est nous qui devons être contents de notre sourire. Même quand on fronce les sourcils, la même loi doit agir. À l’école d'occultisme, même quand on fronce les sourcils, cela doit se faire par toutes les règles, et tu dois sentir également dans ce geste la présence de Dieu. Que pensez-vous, si je vois quelqu’un qui est pendu, est-ce que je vais sourire ? Non, je froncerai les sourcils, j'appellerai Dieu et les Anges et je dirai que ce qui se passe n’est pas juste – non pas que le fait n’est pas réel, mais que ces gens-là ont mal compris la loi Divine. Ils ont condamné cet homme selon un certain article d'une certaine loi – mais, dites-moi s'il vous plait, où est le sérieux de cette loi et de toutes les lois en général ?! Elles doivent être éternelles, immuables. En occultisme, on peut punir un homme, mais seulement lorsque c'est lui qui le demande, il doit tout seul faire la demande d'être puni. C’est la loi de l’occultisme. Je vais ajouter une idée: certains disent que nous ne devons pas torturer les animaux, mais savez-vous que beaucoup d'animaux veulent eux-mêmes être torturés pour s'élever ? Donc, lorsqu’on dit de ne pas torturer les animaux, on doit comprendre qu'il ne faut pas torturer ceux d'entre eux qui ne veulent pas être torturés. Cependant, pour ceux qui veulent être torturés et nous ne le faisons pas, nous ralentissons leur évolution. Beaucoup sont les poules que vous avez mangées et qui ont progressé, mais vous ne progressez pas. Donc, il faudra dire à la poule qui veut être torturée pour progresser : « Je suis désolé, je ne peux pas t’égorger, parce que je ne veux pas m'arrêter sur le chemin de mon évolution, mais puisque tu veux absolument progresser, trouve quelqu’un d’autre pour t’égorger et te manger. » Une fois entré à l'école d'occultisme, un élève n’a pas le droit de faire souffrir qui que ce soit. Il a droit de causer de la souffrance, mais seulement à soi-même – de descendre jusqu'au fond de la souffrance et de l’essayer, et à son retour sur Terre, de travailler selon la loi qu’il a apprise. Pour cela, je dis qu’il ne faut pas vous torturer les uns les autres. Un ami m’a raconté une histoire drôle qui lui est arrivé: il était très sensible et son âme avait de bonnes impulsions, il voulait bien vivre avec les gens, mais au retour de l'étranger, il a rencontré des Bulgares qui ont commencé à se moquer de lui. Du coup, il a essayé de trouver un moyen pour garder son calme. Pour ce faire, il a payé deux charretiers pour l’insulter : il s’asseyait avec eux et il subissait toutes leurs insultes dans l’espoir de pouvoir endurer ensuite les insultes des autres. Mais au bout de quelques jours, il s’est dit : « Mais pourquoi donc je paye des charretiers pour m’insulter, quand la société est pleine de charretiers ?! Ceux-là je les paie, tandis que les autres le feront gratuitement. » Tous les désagréments qui surviennent parmi vous d’après l’école d'occultisme ne sont que du bien. Quand vous avez des ennuis, tâchez de les résoudre, mais pas de façon artificielle. Il m'arrive de voir deux personnes se mettre ensemble, s’embrasser et dire : « Faisons la paix ! », mais dès qu’ils sortent dehors, ils continuent de médire à propos de l'autre. Ce n’est pas un moyen de réconciliation. La réconciliation doit se produire à l’intérieur de vous-mêmes. En descendant jusqu'au fond de la souffrance, êtes-vous prêts à dire: « Le monde est grand pour mon esprit et mon coeur, je vais accepter la souffrance dans toutes ses formes » ? C’est le moment psychique le plus important. Au retour à la maison, je veux que tous les élèves créent une atmosphère agréable. Ce soir est le dernier jeudi soir. Commentaire: Nous avons encore un jeudi. Alors jeudi prochain est le dernier soir. Je ne reçois plus de visite. C'est la tradition chez les Bédouins : vous pouvez rester chez eux en tant qu'invité pendant trois jours, mais le quatrième jour ils vous donneront du travail à faire – vous devriez soit travailler dans les champs, soit vous occuper d'une vache. Je trouve que cette règle est parfaite. À celui qui reste dans notre École, on lui trouvera du travail – soit qu'on l'envoie travailler au vignoble, soit qu'on lui confie une vache, soit qu'il travaille comme scribe, soit qu'il travaille comme huissier (oui, il y aura aussi des huissiers). Ensuite, une autre règle : ce qui est dit ici, à l’École, je ne veux pas qu'on en parle à l’extérieur ! Vous pouvez le faire, mais je ne serai plus responsable des conséquences. Tant que vous n'avez pas essayé une doctrine, n'en parlez pas à l’extérieur. Sinon, ce sera la plus grande bêtise que vous pourrez faire. Mettez-la à l'essai, car vous ne savez pas encore si elle est vraie. En Angleterre, il y a une commission d’experts qui vérifie les articles que les fabricants produisent et que les commerçants vendent. Les fabricants et les commerçants ont le droit de vendre ou d'exporter leurs produits en Angleterre ou à l'étranger seulement si le sceau de cette vérification a été apposé. Vous êtes des vendeurs au détail d'une marchandise qui n'est pas vérifiée, et moi je n’aime pas ces vendeurs. Toute chose doit être vérifiée. Voici un exemple pour la première tâche à accomplir dans ce sens que je vais donner aux femmes : disons que vous avez une fille que vous n'aimez pas, faites en sorte que vous l'aimiez. Ou bien votre mari n'est pas croyant - c’est une tâche à résoudre. Quelqu'un parmi vous est pauvre, un autre est malade - vous devez faire le nécessaire. Quelqu'un a des tumeurs dans l'estomac – s’il ne les enlève pas, elles vont le détruire. Chaque maladie se forme par des êtres qui habitent en nous. Chaque maladie se forme sur les plans psychologique et organique par l’intervention monstrueuse de ces êtres. Lorsqu’un tel être s'installe dans notre organisme, vous devez appliquer la même loi : sa visite peut durer seulement trois jours, car si vous le laissez plus longtemps, il prendra racine, produira des tumeurs, accumulera du sang et vous mourrez, et les autres diront : « Que Dieu lui pardonne. » Dieu ne pardonne pas à ces gens-là. Il pardonne seulement si les gens ne sont pas des voleurs et des menteurs. Quelqu’un viendra ici pour prendre quelque chose et la tourner ensuite contre moi. Malheur à celui qui fera cela! La malédiction sera sur lui non pas sur quatre, mais sur mille générations après lui. Telle est la grande loi Divine, la Vérité Divine : « Quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir. » Tout ce que vous apprendrez ici est une grande Vérité que vous devez appliquer dans votre Vie et vous devez être sincères avec vous-mêmes lors de son application. Sincères non pas avec moi, mais avec votre Seigneur, votre raison et votre cœur, avec votre esprit et votre âme dans toutes leurs impulsions. Vous devez avoir les pieds sur terre ! Ne dites pas demain : « Deunov veut nous hypnotiser et nous manipuler. » Je n’ai pas l’intention de vous manipuler, car au moment même où je voudrais le faire, je serais un démon, la tête en bas. Et même vous, si vous vouliez me manipuler, vous auriez la tête en bas – c'est la doctrine Divine. Que ce soit clair: dorénavant, vous vivrez sur terre pendant des milliers d'années et dans chaque école d'occultisme où vous entrerez pour apprendre le chemin de votre évolution, on vous donnera toujours des règles. Si vous n’acceptez pas la souffrance comme un facteur dans votre future existence, vous allez errer dans le monde, sans comprendre le sens intérieur de la Vie. La souffrance fera de vous tous des héros. Je veux que vous soyez des héros, que vous n’ayez pas peur! Cependant, si vous ne souffrez pas, vous aurez peur, vous ne serez pas des héros. Je ne veux pas utiliser la phrase « N’ayez pas peur », mais j'utiliserais plutôt une autre : « Souffrez ! » Acceptez la souffrance, car elle vous est donnée par le monde Invisible. Ne vous forcez jamais. Certains d'entre vous, même s'ils le veulent, ne sont pas nés pour souffrir. Ceux qui m’écoutent ne souffriront pas tous; vous n’êtes pas tous des héros, et la souffrance viendra chercher les héros. Elle passera à côté de certains d'entre vous et dira : « Allez, on va laisser ça pour une autre fois. » Celui qui souffre doit considérer la souffrance comme un privilège. Et la première chose que vous ressentirez lorsque vous commencerez votre descente vers le fond de la souffrance sera le silence. Vous pénètrerez l'âme de chaque être souffrant, vous commencerez à comprendre sa souffrance et vous vous direz : « Ma compréhension du monde a été injuste jusqu'à présent. » La compassion naitra en vous pour tous les êtres qui souffrent et depuis l'endroit où vous êtes descendus, vous aurez envie d'élever les autres ou au moins de soulager leur souffrance. Celui qui n'a pas compris la souffrance, il met les autres sous ses pieds, monte sur eux et dit: « Toi, tu descends, et moi, je vais monter! » La doctrine que Christ enseignait est de sentir que tous les êtres souffrent. C'est ce que comprend le Grand christianisme. Lorsqu'on sortira de la souffrance, nous aurons d'autres méthodes pour apprendre à transformer et à utiliser les Forces occultes. Si vous acceptez la souffrance, la Lumière viendra en vous de l'intérieur, c’est-à-dire que l’Esprit Divin qui est en vous se réveillera et élèvera les vibrations de votre cerveau et de votre cœur. Les cellules de votre cerveau et de votre cœur subiront une transformation organique, ce qui changera aussi l'état de votre raison et de votre cœur. Le mot cellule a une double signification. L’expression bulgare il est misérable* signifie il est malheureux, mais veut dire aussi il est attaché. Cependant, la conscience de chaque cellule est limitée. Il y a beaucoup de cellules dans notre conscience qui ne sont pas contentes de leur situation. Et quand des millions de cellules mécontentes se mettent ensemble, nous sommes indisposés. La première chose que nous devons faire est de rééduquer les cellules de notre cerveau, de notre cœur et de notre estomac. Nous pouvons très facilement rééduquer nos cellules, mais cette rééducation se réalise lorsqu'on descend jusqu'au fond de la souffrance qui est la base de la Vie. De là, l’Esprit Divin nous soulèvera, nous monterons sur les ailes de la Sagesse Divine, et lorsque l’Amour Divin pénètrera notre âme, il y apportera de l'inspiration. Alors les Anges de la Vie nous soutiendront dans l'ascension de notre évolution et nous sortirons du fond de la souffrance. Pourquoi Christ est ressuscité? Parce que Celui qui était en haut est descendu en bas et L’a ressuscité. Dieu se trouve à la fois au Ciel et dans l’enfer. Celui qui va en haut auprès de Dieu, Dieu l’envoie en bas, et celui va en bas, Dieu l’envoie en haut. Tous les prêtres chrétiens de nos jours disent que vous devez aller en haut au Ciel, auprès de Dieu, et moi, je dis que vous irez en haut pour que Dieu vous envoie en bas. Vous tous qui m’écoutez, vous êtes de ceux qui aiment la voie facile. Il n'y a pas de voie facile dans le monde, il y a une Voie étroite. Une autre chose que les élèves doivent apprendre est l'humilité. Il ne s'agit pas d'être indifférent, mais de descendre jusqu'au fond, d’oublier ce que les gens pensent de vous et de ressentir seulement votre propre souffrance. Ce sont les quelques règles pratiques sur lesquelles vous devez réfléchir et que vous devez essayer d'appliquer, sans faire d'effort artificiel sur vous-mêmes. Une autre fois, quand j’aurai l’occasion, je vous parlerai sur l’origine du péché – comment est entré le mal dans le monde. Il était un temps où nous n'étions pas comme aujourd'hui. Quelles sont les raisons de notre déchéance ? À présent, la bonne personne n'existe pas dans le monde; celui qui pleure, celui qui rit, celui qui dit de bonnes choses et celui qui parle mal – ils sont tous pareils en quelque sorte. Quand ils voient un riche marchand de fourrures, tout le monde l'envie, sans savoir que sa situation est bâtie sur les peaux des milliers de moutons qu’il a dépouillés. Le marchand dit : « C’est ma marchandise, je l'ai gagnée moi même. » Je lui réponds : « Tu es un vrai voleur et tu mens, car tu as gagné ta richesse sur le dos des animaux que tu as dépouillés. » Quelqu’un dira : « C’est ma maison, c’est moi qui l’ai construite de mes propres mains. » Je réponds : tu l’a bâtie sur le dos de tellement de gens que tu as dépouillés. » Quelqu’un dira: « C’est mon corps à moi. » Pardonne-moi, mais il n'est pas le tien. Car, pour maintenir un corps humain, savez-vous combien d’êtres souffrent, combien de mères, de pères, de frères et de sœurs ont donné leur vie pour lui ! Pour cela, vous n’avez pas le droit de penser que ce que vous avez est à vous. D’après le christianisme, la première chose dont vous devez tenir compte est d'admettre que tout ce que vous possédez n’est pas à vous, mais Dieu. Lorsque certains médisent de moi, je dis : « Écoutez, ce que je dis n’est pas à moi, je ne défends pas ma propriété ! » Ce Dieu que je connais est très bon, mais à la fois il est très méchant. Il est si bon, qu’il n’existe pas de meilleur que Lui lorsqu'on fait Sa Volonté, et il n'y a pas de plus méchant que Lui, lorsqu’on ne fait pas Sa Volonté et on fait du mal. Dès qu'on dit que ce corps est à nous, on attire la malédiction sur nous-mêmes, sur nos enfants, sur tous. Tu dois dire : « Seigneur, nous Te remercions de nous avoir mis dans ce corps qui est le Tien ! » Ainsi doivent penser tous. D’autre part, aujourd'hui nous nous disputons comme des chiffonniers et nous disons: « Va-t-en ! » Il ne faut pas s'en aller. Je dis souvent que je suis prêt à prendre du recul, si je suis la cause de vos souffrances. Mais vous donner mon corps - cela, je ne ferai pas. Il n’est ni à moi ni à vous – je vais le confier à son Maitre. Mon esprit, mon cœur, je vais les confier à Lui, vous ne pouvez pas être leurs maitres. C'est une chose que doit savoir chaque élève qui étudie l’occultisme, la théosophie, le spiritisme, le mysticisme, le christianisme, car ces appellations expriment le même but et représentent la vie Divine qui se manifeste. L’état d'esprit est différent de l’état d'âme. Ce sont cinq états différents. La volonté, le cœur, la raison, l'âme, l'esprit nous sont familiers. Ce que nous savons est que nous souffrons. Nous ressentons certaines transformations : parfois, nos pensées sont claires, et parfois elles sont sombres; parfois notre raison est claire, parfois elle est sombre; parfois nos sentiments sont clairs, parfois ils sont sombres; parfois nous avons de l'énergie, parfois nous n'en avons pas. Certains disent : « Nous avons une âme », mais qu'est-ce que l’âme ? Ce que nous ressentons maintenant n’est que la manifestation de l’âme. La première chose que je veux est d'apaiser la mer agitée en vous pour que vous soyez tranquilles et calmes. Nous vivons aujourd'hui dans une société et dans un régime où nous avons besoin de travailleurs pour sauver les sinistrés. Car beaucoup d’édifices s'écrouleront et beaucoup d’âmes ensevelies sous les ruines de la matière effondrée devront être sorties de là. Mon désir est de vous sauver de vos maisons détruites. Derrière chacune de vos indispositions psychiques, je vois une poutre vermoulue qui a succombé. L’envie, la haine et toutes les qualités négatives de la sorte, ce sont des poutres qui ont succombé dans votre édifice – le corps. Je vous regarde maintenant et je me demande si vous savez à quoi vous me faites penser. À des enfants qui sont affamés et qui sentent l’odeur du repas, mais puisque le maitre continue sa leçon, ils se disent : « Espérons qu’il va bientôt terminer pour qu’on puisse aller manger ! » Ou encore : « Maitre, ne nous parle pas, mais donne-nous à manger ! » Votre compréhension est juste - vous devez manger. Si vous m’écoutez, la table sera servie pour vous, je vous donnerai à manger; si vous ne m’écoutez pas, il n’y aura pas de repas. Lorsque vous recevez un invité, vous ne lui offrez qu'une petite pâtisserie et de l’eau, après quoi vous lui dites au revoir; vous mettez la table et vous donnez à manger seulement à celui qui a labouré vos champs. Quand vous recevez de la visite d'une personne qui vous tient à coeur ou d'un ami qui mérite votre attention, vous les régalez d’un bon repas, et que signifie cela ? Cela signifie qu’il a labouré longtemps vos champs. Je vais voir maintenant pour qui je vais mettre la table. À celui qui n’a pas travaillé pour moi, je lui offrirai une pâtisserie et de l’eau, et à celui qui a travaillé, je vais le régaler comme un roi et je vais le servir à table moi même. Et ce soir, on a eu une autre personne qui a compris la loi de la souffrance. Deux jeudis, deux personnes. Comptez le nombre de personnes ici et nous verrons ensuite comment cette loi fonctionne. Sofia, le 12 février 1920, 19 heures *misérable: en bulgare, les mots « cellule » - « kletka», et « misérable » - « klet » ont la même racine